|

5 ans et des poussières

Par Josee-pilotte

Le 21 septembre dernier, cela a fait 5 ans que j’ai fait l’acquisition du journal Le Nord. Cinq ans de hauts et de bas, de doutes aussi, mais surtout, une tonne de fous rires et de discussions animées. 

Je me rappelle encore me rendre à Saint-Jérôme pour aller me présenter devant toute l’équipe. Celle-ci venait tout juste de se faire dire par son employeur, Transcontinental, que le journal était vendu à un indépendant. 

J’ai dû rencontrer tous les employés pour leur annoncer la bonne nouvelle qui était celle-ci : Bienvenue dans le merveilleux monde de la PME ou, si vous préférez, dans le merveilleux monde de Josée Pilotte !

Je dois vous avouer que cela n’a pas été facile. De la résistance aux changements, j’en ai eu. Mais au final, ce sont les plus passionnés qui sont demeurés et nous avons construit ensemble la suite. 

Passion. Ça serait le mot qui décrirait le mieux le journal Le Nord, mais aussi le journal Accès depuis les 5 dernières années. Que dis-je ? Depuis les 24 dernières années ! Disons qu’il en faut beaucoup pour survivre dans ce chaos médiatique.

Mais nous avons encore la flamme d’y croire et on y croit fermement, croyez-moi! On vous offre chaque semaine un peu de ce que nous sommes. On laisse, au travers de ces pages, transpirer un peu de nos valeurs qui, je crois, vous ressemblent aussi.

Nous avons choisi non seulement d’informer, mais aussi d’inspirer les gens : par l’art, la culture, le plein air. En mettant de l’avant les idées et les initiatives de nos concitoyens. Et surtout, en racontant les histoires de notre communauté. 

« Nous avons choisi non seulement d’informer, mais aussi d’inspirer les gens. »

Comme vous le savez, nos régions ont besoin de lumières et de faire parler d’elles, d’exprimer leur identité propre. Au journal Le Nord comme chez Accès, on a notre région tatouée sur le cœur. Nous sommes une équipe tissée serrée qui croit, tout comme moi, à une presse régionale indépendante. 

Avoir un média en 2022 n’est pas de tout repos. On a dû s’adapter, être encore plus créatif en proposant à nos lecteurs une multitude de façons de consommer la nouvelle régionale ; via nos sites web, nos réseaux sociaux et les vidéos-reportages que nous produisons chaque semaine.

Bon, j’entends des gens me dire : « Et le papier dans tout ça ? Va-t-il mourir ? » Non, on en a encore pour quelques années. Alors pour tous ceux et celles qui ont envie de lire leur journal papier comme dans le bon vieux temps, gâtez-vous, on va continuer d’en imprimer !

Nous nous sommes donnés comme mission de vous informer et de vous inspirer chaque semaine. Nous sommes les écrivains de l’histoire de nos régions avec un petit « h ». Vous en faites partie. J’en fais partie. Et nous faisons œuvre de mémoire, à chaque semaine. 

Alors merci à toi cher lecteur, c’est pour toi qu’on existe.

– Josée

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.