École Marchand : Quand l’école redonne l’espoir

Photo de France Poirier
Par France Poirier
École Marchand : Quand l’école redonne l’espoir
L’une des classes au point de service Marchand du CFGA (Photo : Courtoisie)

Connu à Saint-Jérôme sous le nom de l’école Marchand, le Centre de formation générale des adultes de la Rivière-du-Nord (CFGA-RDN), dont l’un des points de service est à l’édifice Marchand de Saint-Jérôme, est plus qu’une école pour décrocheurs, c’est un lieu d’espoir.

« Nos élèves sont multiéthique et multigénération, ils ont entre 16 ans et plus de 60 ans. Le CFGA est un mariage entre l’éducation et la mission sociale. Souvent on associe la formation aux adultes à la terminaison de son cinquième secondaire. Il y a plus que ça, nous offrons 80 métiers semi-spécialisés dans la région. Nous sommes partenaires avec Emploi-Québec », souligne Linda Denommé directrice du Centre de formation général aux adultes.

En préparation du travail, les étudiants peuvent bénéficier d’un stage de cinq semaines en entreprise grâce à des partenaires et au Programme Formation = emploi.

« En classe, on leur donne des outils pour mieux s’intégrer dans le milieu du travail, ce qui leur donne une confiance. Nos étudiants sont notre meilleur succès », ajoute Michel Métivier agent de développement au CFGA.

Différents programmes

Le CFGA offre une formation de francisation aux immigrants, un projet parent qui consiste à aider les parents afin qu’ils puissent donner leur soutien à leurs enfants dans les devoirs. Ça leur redonne de la confiance. On change le monde un parent à la fois et après on continue le suivi. Certains parents décident de compléter un programme de formation. Comme directrice, c’est l’une de mes plus belles expériences », ajoute Mme Denommé.

Recrutement

Dans un contexte de pénurie d’emploi, le CFGA trouve important de recruter et de permettre à des gens de reprendre espoir.

« Les gens ne viendront peut-être pas d’eux-mêmes, alors nous allons vers eux. Ainsi, des visites ont été faites ou sont prévues à la Soupe populaire, à Fleur de Macadam, au Café de rue, au Centre Marie-Eve et même à l’Office municipal de l’Habitation pour y rencontrer le comité des résidents. Notre but est de récupérer le potentiel humain », soutient Michel Métivier.

Points de service du CFGA

  • Marchand – formation   générale
  • Parallèle – formation générale
  • Francisation
  • Boutique Éclipse – Réinsertion   sociale
  • Classes de déficience intellectuelle     (Cégep)
  • Formation à la prison de Saint-Jérôme
  • Centre Le Portage
  • Centre de désintoxication Lachute
Linda Denommé et Michel Métivier. PHOTO: France Poirier
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de