D’un océan à l’autre à vélo pour la santé mentale

D’un océan à l’autre à vélo pour la santé mentale

Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme

À la fin du mois de mai, Christian Lalonde de Saint-Janvier entreprendra un périple à vélo pour traverser le pays d’un océan à l’autre. Dans une entrevue accordée à la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme pour qui il s’implique, il raconte ses motivations.

L’histoire de Terry Fox, qui a traversé 5373 km au Canada en 1980 sur une jambe en combattant le cancer, a été sa première inspiration. « Aussi, des documentaires sur la traversée du Canada ont attiré mon attention et m’ont porté à une réflexion. Alors, j’ai décidé de vivre ce voyage et cette expérience d’endurance en vélo, car j’aime les longs défis », raconte M. Lalonde.

Ce défi sera son plus grand jusqu’à maintenant, mais il est un habitué de défis ayant vécu une vingtaine de demi-marathons, deux marathons, trois demi-Ironman et le full Ironman du Mont-Trembant en 2016.

Départ de Vancouver

Son périple commencera à Vancouver jusqu’à Montréal où il sera seul. Il compte faire du camping le plus souvent possible et, de temps à autre, il dormira dans une auberge. Puis, de Mirabel à Terre-Neuve, il sera seul à vélo, mais son épouse suivra avec leur roulotte. « Toutefois, même si je suis seul, j’invite tous les Canadiens à me rejoindre et à pédaler avec moi à travers le pays, ou si ce n’est pas possible, de m’encourager avec un don », a souligné Christian Lalonde.

La cause de la santé mentale

Il compte relever ce défi pour l’Hôpital régional, mais plus précisément pour le département de la santé mentale. « De nos jours, ce problème touche beaucoup de monde. J’ai moi-même un déficit d’attention, et quelques personnes dans mon entourage ont vécu une période de dépression. J’ai des amis qui ont des enfants avec des problèmes de santé mentale à différents niveaux. J’ai aussi des amis proches qui ont perdu quelqu’un dans leur famille à cause d’un suicide ou des problèmes liés aux dépendances. Bref, c’est un sujet qui me touche et mon défi est ma façon à moi d’aider », a expliqué M. Lalonde.

Une longue préparation

Après l’Ironman du Mont-Tremblant de 2016, il a commencé tranquillement à planifier, à préparer et à s’entraîner pour la traversée du Canada à vélo.

« Je compte faire en moyenne 130 km par jour, mais j’essaie de varier ma charge de travail avec des plus grosses journées suivies de plus petites. Durant ma plus grande journée, je vais parcourir 240 km. Selon ma planification, j’aurai besoin de 70 à 75 jours pour compléter mon défi. Le départ est prévu pour le 24 mai, donc on se reverra au mois d’août! »

Les personnes qui souhaitent l’encourager peuvent faire un don sur mapagededons.ca

Il aimerait remettre 10 000 $ au département de la santé mentale !

Christian Lalonde débutera son périple à la fin du mois de mai qui devrait durer 75 jours. PHOTO: Courtoisie