Du Beethoven joué dans une ambiance unique

La pianiste Ève Bourgouin jouera des œuvres de Beethoven dans une ambiance spéciale pour un concert à la cathédrale de Saint-Jérôme le samedi 17 octobre. Michel Corbeil, initiateur de ces « concerts sous les chandelles », mettra en scène les œuvres d’une façon poétique et théâtrale.

Déjà qu’un concert dans la cathédrale de Saint-Jérôme est toujours un peu spécial, peut-être pour l’acoustique, peut-être plus pour l’ambiance qui permet d’écouter «religieusement» la musique.

Pour le concert du samedi 17 octobre, à 20h, la pianiste Ève Bourgouin interprétera des œuvres du grand compositeur qui ne sont pas souvent jouées au piano.

Bien sûr, les mélomanes reconnaîtront rapidement des pièces comme «Lettre à Élise», «Clair de Lune» ou «la Tempête». Des morceaux régulièrement joués au piano.

Mais Ève Bourgoin osera jouer, seule au clavier, le thème de la 9ième symphonie et la cinquième symphonie au complet! Pour les connaisseurs, la pianiste jouera les transcriptions faites par Franz Liszt.

L’ambiance

L’ambiance sera créée par l’éclairage de la salle. En fait, ce sera à la douce lueur des bougies que sont joués les morceaux. Les organisateurs espèrent créer une intimité propice à l’écoute, proche de celle qu’on peut retrouver dans un salon privé.

Chaque œuvre sera accompagnée d’une lecture, tantôt poétique, tantôt anecdotique.

Le lecteur de ces textes, Michel Corbeil, assure qu’il ne s’agit pas de tomber dans la pédagogie, mais plutôt de mettre le spectateur dans l’ambiance de la composition qui sera jouée.

Les billets sont disponibles chez le fleuriste Sainte-Rose (face à l’Hôtel-Dieu) ou à la porte, le soir du concert. Pour plus de renseignements, consultez la page suivante : www.concertchandelle.com.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de