Diane Robitaille : 40 ans d’implication dans sa communauté

Par Annick Roy-Desautels
Diane Robitaille : 40 ans d’implication dans sa communauté
Diane Robitaille, présidente du comité des loisirs du Lac Breen de Sainte-Sophie. (Photo : Courtoisie )

Camp de jour pour les enfants, ligue de balle molle féminine, Fête des neiges et levées de fonds. Ces événements ont tous un point en commun : Diane Robitaille a contribué à leur succès année après année.

 

Mme Robitaille est résidente de Sainte-Sophie depuis 45 ans. Elle a commencé à s’impliquer dans sa munici-palité avec la création d’un camp de jour dans le comité des loisirs du Lac Breen. Elle avait de jeunes enfants et voulait qu’ils puissent participer à des activités pour socialiser.

Lorsque le président du comité a dû quitter son poste, on a vite pensé à elle comme nouvelle présidente, fonction qu’elle a acceptée. Puis, elle a continué son implication avec plusieurs autres événements. « Si on veut que les choses se fassent, il faut y mettre du sien », déclare-t-elle.

Depuis 40 ans, Mme Robitaille met une centaine d’heures chaque année à s’occuper des loisirs de sa municipalité. Il s’agit donc de deux heures par semaine et ce, pendant plusieurs années. Le tout en plus d’un emploi à temps plein et du temps consacré à ses enfants. Pour Mme Robitaille, c’est tout naturel de s’impliquer dans la vie communautaire. « Moi, je suis faite comme ça », souligne-t-elle.

Des activités pour contrer la solitude

Mme Robitaille a créé une ligue de balle molle féminine à Sainte-Sophie qui est toujours bien populaire. « On se rassemble et on joue tous les mercredis. Nous sommes passés de quatre à deux équipes avec le temps, mais c’est normal, le style de vie a changé », explique-t-elle. Selon Mme Robitaille, la population vieillit et il y a maintenant davantage de résidents permanents avec plus d’occupations à Sainte-Sophie, que de vacanciers dans des chalets.

La présidente du comité des loisirs participe aussi à la Fête des neiges qui a lieu annuellement. Elle est en charge de la restauration. Pour elle, c’est important que les repas ne soient pas trop coûteux pour que ce soit accessible à tous. « Ces activités-là, ça donne l’occasion aux résidents de se rencontrer. Il y en a qui ne sortent que très rarement », déclare Mme Robitaille.

Plusieurs bénévoles travaillent avec elle à l’organisation des loisirs et la municipalité les aide beaucoup. « J’ai la chance d’avoir toute une équipe avec moi, car seul, on n’avance pas », reconnaît-t-elle.

Du temps pour les gens dans le besoin

Diane Robitaille fait également partie du conseil d’administration de l’organisme La Montagne d’Espoir à Sainte-Sophie qui vient en aide aux plus démunis. Elle a organisé des soupers spaghetti et a participé à des barrages routiers pour amasser des fonds pour les paniers de Noël. Elle a aussi donné de son temps à l’office municipal d’habitation de la municipalité.

À 68 ans, Diane Robitaille a toujours une vie bien remplie. Elle s’occupe de ses petits-enfants et de sa mère âgée et prend des marches deux ou trois fois par semaine pour garder la forme. Et elle poursuit son implication à Sainte-Sophie qu’elle n’a surtout pas l’intention d’arrêter.
« Je continuerai à m’impliquer, affirme-t-elle, tant que j’aurai la capacité de le faire. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de