Deux gars dans l’pétrin : L’Atelier Éclipse fabriquera les sacs à pain de la boulangerie

Photo de Redaction Journal
Par Redaction Journal
Deux gars dans l’pétrin : L’Atelier Éclipse fabriquera les sacs à pain de la boulangerie
Pascal Douville, agent de développement pour l’Atelier Éclipse (Le tissus social) et Lionel Ducreau, propriétaire de la boulangerie Deux gars dans l’pétrin. (Photo : Françoise Le Guen)

Françoise Le Guen – Ça faisait un moment que l’idée de sacs à pain et à baguette, 100 % coton et réutilisables, trottait dans la tête de Lionel Ducreau, propriétaire de la boulangerie Deux gars dans l’pétrin. C’est chose faite. Dès la fin avril, les sacs, fabriqués à Saint-Jérôme par l’Atelier Éclipse, seront disponibles à la boulangerie.

Le 27 mars, Lionel Ducreau recevait Pascal Douville de chez Éclipse à la boulangerie pour parler de la conception des sacs. « C’est un beau partenariat. Viser l’écologie, c’est aussi travailler avec une compagnie qui est proche ».

« Trancher les pains et les mettre dans un sac en plastique, ça ne valorise pas le métier de boulanger et ça dénature le produit », souligne Lionel Ducreau.

La boulangerie a déjà pris un tournant écologique. Par exemple, en proposant des ustensiles en bambou pour les boites à lunch.

« Et, petit à petit, on en vient à servir les cafés dans des thermos que les gens amènent. Ça élimine les gobelets en plastique. On essaye de responsabiliser les gens ».

Le processus de fabrication des sacs est en marche. « On attend un exemplaire pour pouvoir lancer la production. On a essayé de trouver un modèle standard pour les pains plus gros comme les miches et les couronnes et le sac à baguette, qui peut recevoir une ou deux baguettes ou un gros parisien, » explique le boulanger.

Une entreprise engagée

L’Atelier Éclipse, une entreprise d’insertion sociale et professionnelle, spécialisée dans la fabrication d’articles faits de bannières publicitaires revitalisées et de matières textiles recyclées, a réalisé depuis 2004 près de 15 000 sacs et porte-documents à partir de matériaux jugés désuets ou inutilisables.

« On va faire les prototypes cette semaine puis une mini production. Et nous pourrions aussi en offrir dans notre boutique », explique Pascal Douville, agent de développement pour Éclipse. « D’après moi c’est un produit qui va lever ! Il va y avoir leur logo sur le sac, qui sera en coton naturel. Il faut absolument que ça respire. »

L’Atelier Éclipse reçoit environ 50 personnes annuellement, pendant 26 semaines (formation socioprofessionnelle, suivi individuel et accompagnement en recherche d’emploi). « Lorsque je crée des sacs, l’important c’est qu’ils soient faciles à faire pour que chaque personne puisse travailler sur les items. On s’arrange pour que ça soit le plus simple possible, l’idée c’est d’acquérir des compétences ».

Pascal Douville rappelle qu’Éclipse a 75 % de maintien en emploi et de retour aux études. « C’est important, ça rejaillit sur toute la communauté ».

L’Atelier Éclipse a obtenu le Zénith dans la catégorie Économie sociale ou communautaire en 2018. Cette année il est finaliste dans la catégorie Développement du personnel/Formation.

À propos de L’atelier

L’Atelier Éclipse, situé au 321 rue Saint-Georges, permet aux personnes qui, entre autres, ont été absentes du marché du travail, pour quelque raison que ce soit, pendant plus d’un an, de réintégrer un emploi et ainsi reprendre une part active à la société.

À propos de la boulangerie

Deux gars dans l’pétrin, située au 291 rue Labelle, est une boulangerie-pâtisserie artisanale dans la plus pure tradition française en employant des techniques de pétrissage et de façonnage à la main avec des farines d’ici.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de