Deux cliniques désignées d’évaluation dans les Laurentides

Photo de Journal Le Nord
Par Journal Le Nord
Deux cliniques désignées d’évaluation dans les Laurentides

Dans le cadre de la lutte à la COVID-19, la région des Laurentides a reçu l’aval du ministère de la Santé et des Services sociaux pour l’implantation de deux cliniques désignées d’évaluation, l’une dans les Basses-Laurentides et l’autre dans le secteur centre de la région.

Sur rendez-vous seulement, ces cliniques accueilleront les personnes qui désirent obtenir une consultation médicale alors qu’elles présentent des symptômes d’allure grippale, de gastroentérite ou des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19. Il sera possible également d’obtenir au même endroit un test de dépistage de la COVID-19.

Les modalités de prise de rendez-vous demeurent les mêmes que pour les tests de dépistage : les usagers doivent communiquer avec la ligne générale 1 877 644-4545. Une infirmière les dirigera vers le service requis. Il sera également possible d’obtenir une consultation médicale sur référence d’un médecin ou d’un pédiatre. Les heures d’ouverture des cliniques sont de 8 h à 20 h, 7 jours sur 7.

Des mesures de protection strictes sont en place dans ces nouvelles cliniques d’évaluation, autant pour la clientèle que pour le personnel de soins. Il faut d’ailleurs s’y présenter seul afin de limiter les risques de contamination.

Les cliniques désignées d’évaluation COVID-19 se veulent une mesure complémentaire pour les cas non critiques qui ont besoin de soins. Elles visent à soutenir les hôpitaux, les cliniques de médecine familiale et les équipes de santé publique. L’ouverture de ces cliniques permettra d’éviter l’engorgement des urgences et de diminuer le nombre de personnes consultant dans les cliniques médicales.

Production du gel antiseptique afin de combler un besoin grandissant

Grâce à l’initiative son département clinique de pharmacie, le CISSS des Laurentides produira bientôt sa propre solution antiseptique topique, plus connue sous le nom de gel antiseptique, et ce, afin de soutenir le besoin d’approvisionnement de ses hôpitaux, centres d’hébergement, CLSC et autres installations.

Utilisé chaque jour en grande quantité pour le lavage des mains du personnel de la santé et des services sociaux, mais également aux entrées de nos installations pour la population qui nécessite des services, le gel hydroalcoolisé est un produit de protection essentiel à la prévention des infections, de façon encore plus importante en période de pandémie.

La production de cette solution nécessite plusieurs produits dont le CISSS des Laurentides dispose actuellement. Le département clinique de pharmacie souhaite ainsi aider à couvrir une partie des besoins actuels et essentiels au fonctionnement des services offerts.

Pour Rosemonde Landry, présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides, cette initiative vient répondre à un grand besoin. « Cette production sera faite selon des règles strictes d’hygiènes par nos professionnels, directement dans nos départements de pharmacie. En plus du personnel de soin, toutes nos équipes mettent l’épaule à la roue pour faire face à la pandémie actuelle et j’en suis très fière », a-t-elle déclaré.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
perronc53@gmail.com Auteurs de commentaires récents
  S'abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
perronc53@gmail.com
Guest
perronc53@gmail.com

BRAVO À VOUS TOUS