Des professeurs s’impliquent généreusement

Photo de Journal Le Nord
Par Journal Le Nord
Des professeurs s’impliquent généreusement
Sylvain Brousseau (Photo : Gracieuseté )

Centre de sida amitié (CSA)

 

Parmi les membres du conseil d’administration du Centre de sida amitié (CSA) des Laurentides, implanté à Saint-Jérôme, siège maintenant les professeurs en sciences infirmières de l’UQO | Campus de Saint-Jérôme, Sylvain Brousseau et Pierre Pariseau-Legault.

 

« Nous avons la chance de compter sur deux professionnels avec une vision et une connaissance des enjeux du VIH/Sida. De plus, nous avons mis en place un groupe de recherches avec l’UQO où on accueille les stagiaires en soins infirmiers au baccalauréat et à la maîtrise », explique avec fierté Hugo Bissonet, directeur général du CSA.

Notez que les professeures en sciences infirmières Monique Benoît, au CA et Isabelle Savard, en tant qu’infirmière praticienne spécialisée, s’impliquent également au sein de cet organisme.

« Le réseau de l’Université du Québec, notamment l’UQO, incite les professeurs à s’impliquer dans leur région. Notre slogan le dit si bien : Être plus près, aller plus loin. On peut ainsi mieux enseigner la théorie en appliquant celle-ci aux réalités locales », souligne Pierre Pariseau-Legault dont les recherches s’intéressent aux phénomènes de marginalité.

Pour Sylvain Brousseau, « les services à la collectivité sont l’une des composantes de la fonction des professeurs du réseau de l’Université du Québec. Cette fonction nous permet de faire le pont entre la théorie et la pratique infirmière dans la communauté afin de mieux comprendre les multiples réalités que vivent les personnes dans la région des Laurentides ayant le VIH-sida et qui sont souvent marginalisées ».

Pierre Pariseau-Legault

Notez que le CSA, constitué en 1990, est un organisme communautaire en santé sexuelle et en infectiologie communautaire. Le centre a pour mission d’offrir des services d’accueil, de soutien et d’accompagnement aux personnes vivant avec le VIH-Sida et/ou le virus de l’hépatite C ainsi qu’à leurs proches dans les Laurentides. Le rôle de l’organisme est aussi de sensibiliser, dépister, éduquer, soigner et protéger la population en regard aux différentes réalités en lien avec le VIH-Sida, les hépatites virales ainsi que les autres ITSS.   

Les principaux objectifs sont de prévenir toutes nouvelles infections et l’amélioration des conditions de vie des personnes vivant avec le VIH-sida ou le VHC.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de