Dès le 18 juillet, le port du masque devient obligatoire

Photo de France Poirier
Par France Poirier
Dès le 18 juillet, le port du  masque devient obligatoire
(Photo : Émilie Nadeau)

Lundi après-midi, le premier ministre annonçait un décret pour rendre le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics fermés au Québec à partir du 18 juillet, soit le début des vacances de la construction.

 

La semaine dernière, lors de sa visite à Saint-Jérôme, François Legault avait mentionné ne pas être fermé à cette décision et que ça faisait partie des scénarios étudiés, alors que la mairesse de Montréal, la semaine dernière, de le rendre obligatoire sur son territoire.

Laurentides : région touristique

La région des Laurentides, reconnue comme une région touristique, a vu, au cours des dernières semaines, une augmentation des cas de COVID. On a demandé au premier ministre si le fait qu’il n’y avait plus de conférence quotidienne, que le port du masque n’était pas encore obligatoire, si les gens avaient une fausse impression de sécurité, comme si le virus n’existait plus. « Tout est question d’équilibre, les gens veulent aller en vacances. Il est possible de passer de belles vacances en se tenant à deux mètres, il doit y avoir un moyen de trouver un équilibre sans tout fermer. On a vu dans certains bars des gens prendre des risques. Le masque n’est pas obligatoire, mais il est important à l’intérieur quand on ne peut pas rester à distance. Le rendre obligatoire fait partie des scénarios sans mettre trop de contraintes, c’est notre défi », nous avait expliqué François Legault à Saint-Jérôme la semaine dernière.

Stéphane Maher l’espérait

Avec la situation qui prévalait à l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, le maire Stéphane Maher se disait très préoccupé par la situation des dernières semaines dans la région.

« L’hôpital régional et l’un des employeurs le plus important et il peut possiblement être un vecteur important de propagation. Je tiens cependant à saluer l’intervention rapide du CISSS, car plusieurs interventions chirurgicales ont été transférées aux hôpitaux de Sainte-Agathe et de Saint-Eustache, faisant en sorte de mieux protéger les patients et leur entourage », soulignait le maire de Saint-Jérôme.

Il ajoute : « J’accueille évidemment de façon très favorable l’annonce du port du masque obligatoire dans les lieux publics. Nous envisageons d’ailleurs la mise en place d’une campagne de rappel au niveau des communications de la ville rappelant l’importance de respecter rigoureusement les consignes de la santé publique. Lorsque le décret concernant le port du masque sera précisé, notre service de police pourra agir avec beaucoup plus de rigueur afin de protéger l’ensemble des citoyens ».

Même son de cloche du préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord qui nous avait parlé avant l’obligation émise par le gouvernement. « La situation est inquiétante. On voit des comportements de citoyens comme on a vu au Lac Achigan, alors qu’une trentaine de personnes se sont regroupées. On dirait que les gens ne sont pas conscients. De mon côté, quand je sors dans les lieux publics je porte toujours un masque », soulignait le maire de Saint-Hippolyte et préfet de la MRC, Bruno Laroche. Il souhaitait que le gouvernement décrète en ce sens.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de