Des gagnants et d’autres qui devront s’armer de patience

Par Luc Robert
Des gagnants et d’autres qui devront s’armer de patience
Sensei Benny Bissonnette prévoit le retour aux activités intérieures cet automne. (Photo : Courtoisie)

Si la tendance à la baisse des cas de transmission de la COVID-19 se confirme au Québec, la majorité des régions pourrait permettre un retour au palier vert avant la fin de juin, « avec la possibilité d’organiser des compétitions et des tournois sportifs », a laissé savoir jeudi dernier en conférence de presse la ministre déléguée à l’Éducation du Québec, Mme Isabelle Charest.

Ce qui veut donc dire que Baseball Québec et Soccer Québec pourraient notamment tenir des tournois.

Les activités sportives extérieures supervisées, comme le baseball, le soccer ou le volleyball, pourront quant à elles reprendre dès le 11 juin, en zone jaune, en groupe de 25 personnes.

Laissés pour contre ?

Les sports de combat seraient aussi autorisés vers la fin de juin… mais en zone verte.

« Ça ne règle rien pour nous, car nous demeurons en zone orange. Seuls les cours privés, avec une personne, sont permis. Et encore là, il faudrait que le Cégep ouvre ses locaux, pour que nous puissions procéder », a souligné Sensei Benny Bissonnette, du groupe de karaté Sanso.

« Il faudra que les améliorations sanitaires se poursuivent, pour passer au jaune et au vert. À 12 élèves à l’intérieur, ce n’est pas jouable. Nous accueillons de 30 à 35 adeptes habituellement. Je prédis que rien ne recommencera avant le mois de septembre. »

Si M. Bissonnette salue les efforts des autorités, il ne mise pas trop sur les compromis extérieurs proposés.

« On a essayé les cours extérieures, l’an passé. Ça a marché la première fois, mais ensuite, on s’est retrouvé avec presque personne. L’été, les gens vont au chalet ou en camping: ça ne fonctionne pas. »

Le Sensei de 7e dan en style Yoseikan croit que les adeptes du karaté devront encore ronger leur frein.

« Ça va fonctionner à l’automne, quand on retournera en gymnase avec des places séparées par du ruban de couleur pour délimiter les carrés, en nettoyant les secteurs et en portant le masque. On doit attendre la permission de la Santé publique », a-t-il réitéré.

Sans contact

Aux paliers rouge et orange, « les activités demeureront permises sans contact, avec distanciation », a indiqué la ministre et ancienne patineuse de vitesse.

Donc, le tennis, le golf ou la pétanque seront autorisés, alors que les gyms pourront rouvrir en zone orange.

« Nous attendons des nouvelles de la Fédération amateure de boxe, par régions. Le plan de déconfinement avançait un retour aux sports de combat pour septembre. Je ne serais pas surpris que nous soyons encore arrêtés un ou deux autres mois. On reprendra au compte-gouttes, d’ici là, si c’est légal, avec les 2 mètres de distance et aucun sparing (combat d’entraînement). On travaille uniquement sur la technique à distance », a élaboré M. Maxime Michaud, propriétaire du gymnase La Station, à Sainte-Adèle.

Sans masque?

Et qu’en sera-t-il du port du masque lors de la pratique estivale d’activités sportives ?

« Dans les zones jaunes et vertes, le masque n’est pas porté. En zone rouge et orange, on se souvient que les contacts ne sont pas permis, ce qui veut dire qu’on reste à deux mètres. Tant qu’on reste à deux mètres, on n’aura pas à porter le masque. Par contre, certaines organisations peuvent dire de porter le masque. À partir de la fin juin, il ne devrait plus y avoir de zone rouge », a avancé Mme Charest.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments