Des doses d’AstraZeneca et de Moderna sont maintenant disponibles

Par France Poirier
Des doses d’AstraZeneca et de Moderna sont maintenant disponibles
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. (Photo : Émilie Nadeau)

Le ministre de la Santé Christian Dubé s’est présenté en conférence de presse, mardi après-midi, accompagné du directeur national de Santé publique Dr Horacio Arruda et du directeur national de la vaccination, Daniel Paré.

Il a tenu à souligner quelques bonnes nouvelles sur la vaccination. En date d’aujourd’hui près de 7 millions de doses, dont 1 million de 2e doses ont été administrées. «Je tiens à féliciter les plus jeunes qui se sont mobilisés, alors que 71 % des 12-17 ans ont été vaccinés et il reste encore une grosse semaine. Ils dépassent largement les 18-39 ans. Un point important est qu’il y a encore 170 000 personnes non vaccinées dans cette catégorie pour atteindre 75 %. »

Actuellement, un québécois sur trois n’est pas vacciné. Il faut atteindre nos cibles pour une meilleure immunité collective lorsque l’automne arrivera.

Pour le devancement AstraZeneca et Moderna, les vaccins sont rentrés. Les personnes qui ont été vaccinées avec ces vaccins, dans un intervalle passant de 16 à 8 semaines entre les deux doses, peuvent s’inscrire sur Clic Santé selon le groupe d’âge éligible. «  avons reçu 500 000 doses de plus que prévu du vaccin Moderna. Pour ceux qui ont été vaccinés en pharmacie, vous pouvez aller changer votre rendez-vous sur CLIC Santé. »

« Comme troisième point est l’alternative à AstraZeneca pour ceux qui veulent changer de vaccin. Ils pourront pour leur 2e dose remplacer par Moderna ou Pfizer sur Clic Santé et, sur place, ils mentionneront qu’ils veulent changer de sorte de vaccin. Pour des raisons logistiques, l’un ou l’autre sera disponible pour ces personnes. On continue à vacciner les 2e doses pour AstraZeneca pour ceux qui le veulent. »

«La situation s’améliore. Le virus et les variants sont toujours là. On n’est pas à l’abri d’un sursaut des cas à l’automne. Une chose certaine, c’est la vaccination qui est la solution. Encourager les personnes qui ne sont pas vaccinées à le fair », a conclu le ministre.

 

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments