Des accidentés de la route témoignent

Photo de France Poirier
Par France Poirier
Des accidentés de la route témoignent
À l’avant Benoît, Élizabeth, Gaétan et Sokol. Debout, Pascale et Jean du CAPTCHPL, Stéfane et Pascal. (Photo : France Poirier)

Sécurité routière auprès des jeunes

L’organisme CAPTCHPL, qui soutient les personnes vivant avec un traumatisme crânien, présente un projet, en collaboration avec la Société d’assurance-automobile du Québec, pour sensibiliser les jeunes aux accidents de la route.

 

C’est dans le cadre de la Semaine du traumatisme crânien qu’un comité formé de personnes souffrant d’un traumatisme crânien a présenté ses actions avec des intervenants de CAPTCHPL.

Carl 38 ans, Stéphane 52 ans, victime d’un accident à 20 ans, Pascal accidenté à 17 ans, Benoit accidenté de la route à 47 ans, Élizabeth victime d’un accident à 15 ans, Gaétan 60 ans vit avec un traumatisme depuis l’âge de 6 ans, alors qu’il a eu un accident de bicyclette et finalement Sokol 34 ans, traumatisé crânien depuis dix ans, ont partagé leur expérience de vie, les deuils qu’ils ont eu à faire, les souffrances physiques et psychologiques, de leurs limitations et surtout d’handicap invisible.

Plusieurs d’entre eux n’ont pas d’handicap apparent malgré des séquelles sévères : concentration, mémoire, perte d’inhibition, fatigue, maux de tête, etc.

Partager avec les jeunes

Comme ils le disent pour apporter du positif à cet élément négatif, certains ont présenté leur témoignage auprès de jeunes dans les écoles secondaires pour les sensibiliser aux dangers de la route.

« Quand on raconte notre histoire, les jeunes sont très attentifs, on sent qu’ils sont touchés, ils voient que ça peut arriver à n’importe qui et nous ça nous fait du bien de partager », ont souligné certains.

Le projet

Dans le cadre du projet, du matériel de sensibilisation à la sécurité routière qui cible les 16-30 ans a été produit et publiciser.

Le comité, créé de membres, d’accidentés de la route et leurs proches, a eu pour mandat d’orienter la direction du projet et de produire une partie du matériel promotionnel et finalement des événements ont été organisés sur le thème de la sécurité routière.

La rencontre avec les jeunes dans les écoles est l’une des activités tenues dans le cadre du projet.

 

Dans les Laurentides

En 2017 uniquement, 3419 jeunes conducteurs de 16 à 34 ans ont été impliqués dans des accidents de la route.

Parmi ceux-ci, 20 jeunes conducteurs ont été impliqués dans des accidents mortels.

La vitesse est la cause principale des infractions au code de la route.

Au cours de la même année, 1320 jeunes de 15 à 34 ans ont été blessés ou sont décédés dans un accident de la route.

Le visuel un handicap invisible avec des émoticônes qui personnifient des séquelles qui ne sont pas toujours visibles pour les autres. PHOTO: Courtoisie
Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
NicoleNicole Nadeau Auteurs de commentaires récents
  S'abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Nicole Nadeau
Guest
Nicole Nadeau

Merci pour la publication dans le journal sa tombe bien avec la semaine TCC au Québec vous avez une équipe de journalistes et photographes très professionnels merci beaucoup ils me reste à faire connaître les gens qui ont des problèmes de stress post traumatique qui sont invalides le début à être reconnu tout une bataille peu reconnue

Nicole
Guest
Nicole

Bravo à mes amis du CAP! S’impliquer, ça fait du bien! Bravo Benoit mon chum, tu contribues à la sécurité de Fabien, ses chums, et toute cette belle jeunesse; et pour ça, je t’aime! Merci au journal, au CAP et à la SAAQ de contribuer.
– Nicole