De l’or pour terminer une belle carrière

Par Luc Robert
De l’or pour terminer une belle carrière
Catherine Labelle (à droite) arrive à la course, pour se joindre aux célébrations de l’or, remporté par Équipe Québec U21. Photo de Darryl Gershman. (Photo : Darryl Gershman)

Baseball féminin

Luc Robert, collaboration spéciale
La Jérômienne Catherine Labelle a réussi son dernier tour de piste avec éloquence, en aidant ses coéquipières à remporter la médaille d’or au championnat canadien (U21) de baseball féminin, disputé à Stonewall, au Manitoba.
Labelle a «bouclé la boucle» avec la formation féminine senior du Québec, en disposant des joueuses de l’Ontario, 9 à 1. Ces dernières étaient les championnes nationales en titre de 2017. Les filles du Québec ont été sacrées championnes canadiennes pour la deuxième fois en trois ans.
«Cette conquête de l’or est un bonus. Notre fiche de 2-2 lors du calendrier à la ronde nous a placées au quatrième rang du classement préliminaire. On visait le deuxième échelon au round-robin. Ça nous a quand même donné confiance pour affronter ensuite la Nouvelle-Écosse, en demi-finale», a confié avec honnêteté la voltigeuse de centre.
Au cours du tournoi national, Catherine Labelle a justement été choisie joueuse de la partie, lors d’une rencontre préliminaire face à la Nouvelle-Écosse, remportée par un écart de 10 points.
À titre de première frappeuse, Labelle a obtenu trois coups sûrs en cinq présences, en plus de récolter deux buts sur balles.
«En demi-finale, toujours contre les Néo-Écossaises, j’ai retiré deux joueuses lors d’attrapés en plongeant. J’étais très motivée, parce que la partie était serrée. C’était 4-4 après les manches réglementaires. On les a finalement éliminées 7-4, en 10 manches».

Bougie d’allumage

En grande finale contre les Ontariennes, le gain de 9-1 d’Équipe Québec aura été une formalité. Lors de ce match ultime, Catherine Labelle a été à nouveau la bougie d’allumage de l’attaque québécoise, avec une performance de 3 en 5, avec 1 triple et 2 points produits.
«Au cours du championnat, les erreurs défensives nous touchaient, mais nous étions capables de frapper et de revenir dans le match. Je quitte mon sport sans pincement au cœur, car les filles ont tout donné et contribué à la victoire. Un grand merci à mes entraîneurs, Charles St-Laurent, Mathieu Peclet et Dickson Castillo, d’avoir été compréhensifs envers moi.»

Les études

L’athlète de 21 ans mise sur ses études pour la suite de sa carrière. «À moins que Baseball Québec change les groupes d’âges, c’est terminé pour moi à la balle, ayant atteint l’âge limite. J’entends obtenir mon diplôme à l’UQO (pavillon jérômien de l’Université du Québec en Outaouais) afin de devenir professeur en classes adaptées. Je travaille présentement au Centre du Florès, un établissement public de réadaptation, à Saint-Jérôme. Mon sport? Je vais sûrement créer mon équipe de filles, pour les tournois de balle donnée», a-t-elle rigolé en conclusion.

À titre de première frappeuse, Catherine Labelle a obtenu trois coups sûrs en cinq présences, en plus de récolter deux buts sur balles. Photo : Darryl Gershman

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de