Membres du comité culturel A.N. Morin en commençant par la gauche. : Daniel Beaulieu
|

Un comité culturel en action!

Par Lpbw

L’idée de rénover et de transformer l’auditorium de l’École secondaire Auguste-Norbert-Morin en salle de spectacles est venue de Johanne Vaillancourt et Daniel Gauthier (directrice et directeur par intérim).

 Ensuite, Jacques Fraser, enseignant de l’école, organise un premier spectacle-bénéfice avec « Le François Bourassa Quartet », suivi de cinq autres. Le Comité culturel de l’école ne s’arrêtera pas là. Le prochain spectacle-bénéfice mettant en vedette Lisa Leblanc se déroulera le vendredi 26 octobre prochain.

Le but poursuivi par le Comité culturel? Rénover la salle pour les élèves, développer le Fonds Réveille-matin et faire découvrir des métiers en lien avec la scène aux élèves potentiellement décrocheurs.

Pour les jeunes de l’école

Maurice Dozois, l’un des membres du comité, nous explique : «Il y a beaucoup de sous à mettre dans la salle pour la remonter; 100 000 $ ont été mis depuis deux ans. De plus, quand tout va être payé, la totalité de l’argent va aller aux jeunes. On a 300 millions de $ de coupure, depuis deux ans, dans les écoles. On est tout le temps en train de faire des levées de fonds à tous les niveaux au primaire au secondaire.» « Quand la directrice de l’école a pensé ce projet-là c’est une façon de dire on va avoir quelque chose à l’intérieur du bâtiment de l’école qui va nous permettre d’avoir de l’argent sans être tout le temps en train de faire des collectes de fonds! Et on redonne une très belle salle qui n’était pas en usage depuis un bon bout de temps » nous précise-t-il.

Fonds réveille-matin

Une autre préoccupation a amené la création du Fonds réveille-matin : «À l’intérieur du projet il y a un des membres qui a été touché par le fait qu’il y a encore des jeunes qui ont pas d’argent pour manger et à qui il manque des fournitures scolaires. On donne des pourcentages des bénéfices pour acheter des cartes-repas et le directeur, Philippe Antoine Gosselin, gère le dossier. Il est au courant de tous les jeunes qui ont des problèmes. Maintenant, ils passent à la caisse comme tout le monde et ne sont pas mis à l’index!»

Les bénévoles

Une dizaine de bénévoles œuvre pour le projet dont le directeur, deux professeurs, deux techniciens de l’école plus des parents bénévoles. «On fait beaucoup d’heures de bénévolat pour remonter la salle. Il y a beaucoup d’ouvrage à faire. On déjà refait une partie de la scène, on a pendu des rideaux, racheté des panneaux sonores pour avoir une meilleure acoustique, on a repeint une partie de la salle, lavé et réparé les bancs, changé l’éclairage, la console de son. » « Il reste des choses à faire, l’air climatisé, changer les bancs… Éventuellement, d’autres gens se grefferont un jour. Le but c’est d’être autonome. Quand on fait des spectacles, même les jeunes qui sont aux vestiaires redonnent leurs pourboires. Ils font ça pour leur école, on les sensibilise! »

La Ville s’implique

«La Ville a embarqué dans le projet. Elle nous donne 100 000 $ sur cinq ans soit 20 000 $ par année. Ils sont intéressés par le projet et c’est bon pour tout le monde d’avoir une salle de spectacle. C’est déjà meilleur pour les restaurateurs, ils sont pleins les soirs de spectacle, c’est mieux pour l’image de Sainte Adèle. Ça va nous aider beaucoup et de ce fait il y plus d’argent qui va aller au Fonds Réveille-matin. »

350 places

Une salle qui comporte 350 places. Le spectateur y voit bien de partout. «Cette salle offre un juste milieu, un créneau à remplir qui à sa place. On est bien fier de la salle. Le comité essaye de faire trois-quatre spectacles par an, mais comme bénévole c’est dur de trouver du temps. Notre préoccupation première est de rénover la salle; notre but, de faire le plus de locations possible. On loue aussi la salle pour des conférences. » Le comité a maintenant trouvé un diffuseur, Diffusion Sainte-Adèle qui loue la salle par l’intermédiaire de la ville. « Édith Provost est bonne organisatrice, elle travaille pour la ville, elle passe par son entremise pour entrer à l’école. Il nous réserve des dates. »

500 h de bénévolat en deux ans pour le comité. Maurice Dozois, menuisier de métier, a participé dernièrement à la fabrication d’un lutrin qui représente les trois concentrations de l’école. Aussi, à l’entrée de la salle, le comité a fait faire une murale par une artiste des Laurentides «On va bientôt l’inaugurer!»

Suivez-nous sur Facebook (facebook.com/Journallenord) et Twitter (@JournalLeNord)

Prochain spectacle : Lisa Leblanc

Lisa Leblanc, la sensation de l’heure sur la scène musicale québécoise, sera en spectacle le vendredi 26 octobre prochain à la Salle ANM, à Sainte-Adèle. Vous pouvez vous procurer des billets aux endroits suivants au coût de 30,00 $ : Tabagie Le calumet et Starca Quincaillerie des saveurs, à Sainte-Adèle, Les Presses du monde et Yves David opticien, à Saint-Sauveur, et Voyages Jaro, à Saint-Jérôme. Pour plus de détails, consultez notre page Facebook … En première partie, Rioux se chargera de réchauffer la salle.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.