|

Super héros, capots de voiture et grimaces…

Par Lpbw

Le Musée d’art contemporain des Laurentides présente Avoir/Savoir/Pouvoir, la toute première exposition bilan consacrée à l’artiste multidisciplinaire Éric Ladouceur.

Puisant dans plus de douze ans de création de l’artiste, Geneviève Goyer-Ouimette a réalisé ce projet présenté à Saint-Jérôme et à la Galerie Graff à Montréal.

Jusqu’au 3 novembre, la population peut apprécier cinq séries d’œuvres de l’artiste. Parmi ceux-ci, deux séries détournent la figure du super héros: «Through Super Heroes» (2000) constitué de cartes de super héros aux revers déroutants et «Capitaine Midas» (2001-2011) regroupant des captations de performances mettant en scène un anti-héros.

Deux autres séries intègrent la représentation animale: « Mode dépilatoire» (2003-2007) propose une relecture des marques de vêtements à l’effigie d’animaux et « Embarque dans mon char» (2010) des capots de voitures transformés en blasons médiévaux géants.

« Devoir d’empathie» (2012-2013), la dernière série présentée au Musée, est une œuvre proposant 68 autoportraits grimaçants de l’artiste mimant des faciès de mèmes.

«En utilisant une imagerie connue de tous (super héros, blasons médiévaux, marques de vêtement, etc.), les innombrables pièces de Ladouceur sont autant de questionnements face au monde dans lequel nous évoluons. L’exposition Avoir / Savoir / Pouvoir offre également l’opportunité de bien saisir combien les rapports hiérarchiques et les modes de classifications sont, pour l’artiste, des sources d’inspiration intarissables», affirme Christelle Renoux, du Musée d’art contemporain des Laurentides.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.