Marilyse Goulet (au centre) a reçu le prix d'Artiste de l'année dans les Laurentides. Crédit : Val Média
|

Marilyse Goulet sacrée artiste de l’année dans les Laurentides

Par Simon Cordeau

L’artiste en arts visuels Marilyse Goulet a remporté le prix de l’Artiste de l’année dans les Laurentides. Le prix était décerné lors de la 33e édition des Grands Prix de la culture des Laurentides, tenue le 22 novembre dernier par Culture Laurentides.

« Fascinée par l’héritage culturel, [Marilyse Goulet] questionne les relations qu’entretient l’humain avec la nature, ainsi que la manière qu’il conçoit et matérialise sa cohabitation avec elle. Son travail a été présenté dans de nombreux centres d’exposition au Québec et à l’étranger », a-t-on présenté. « Très ancrées dans le patrimoine de la flore laurentienne, ses oeuvres présentent de somptueuses compositions, réalisées avec des techniques traditionnelles finement maîtrisées », ont souligné les membres du jury.

« Je suis vraiment surprise et vraiment heureuse », s’est exclamé la lauréate, visiblement émue. Elle est montée sur scène avec un nain de jardin qui lui a « porté chance ». « Travailler en arts visuels, pour moi, c’est la chance d’essayer de comprendre l’autre en côtoyant différents champs d’expertise de vie. C’est tellement enrichissant la vie, quand on la partage avec d’autres. »

Le prix était remis par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et assorti d’une bourse de 10 000 $. La Fabrique culturelle de Télé-Québec réalisera également un portrait vidéo de l’univers artistique de la lauréate. Jorane Pelletier (MRC des Pays-d’en-Haut) et Angèle Courville (MRC de Thérèse-De Blainville) étaient aussi finalistes.

Annie Cantin reçoit le prix Excellence

L’artiste du verre Annie Cantin a reçu le prix Excellence. Crédit : Val Média

Le prix Excellence a été remis à Annie Cantin (MRC des Pays-d’en-Haut). « Artiste du verre chevronnée, Annie Cantin est reconnue dans sa communauté autant qu’à l’étranger pour sa créativité et la maîtrise irréprochable de son art. Son oeuvre spectaculaire La Volute, intégrée au […] Centre sportif Pays-d’en-Haut à Sainte-Adèle, est un projet d’envergure amenant les gens de toutes les générations à apprécier et à s’approprier cette oeuvre à même ce lieu », a-t-on présenté. On a aussi souligné que l’oeuvre « crée un pont entre la pratique du sport et la culture dans un même espace ».

« Merci pour cette reconnaissance. […] Je suis un peu émue, c’est vraiment touchant », a commencé Mme Cantin lorsqu’elle est montée sur scène. Elle a souligné son plaisir à créer La Volute. « Elle représente à la fois la persévérance, les activités sportives, la nature et la culture. […] C’est toujours le fun d’être proche de son art. »

Le prix Excellence est assorti d’une bourse de 2 000 $ et d’une capsule vidéo produite par la Fabrique culturelle de Télé-Québec. Julie Beauchemin (MRC de La Rivière-du-Nord) et Marie-Claude Hénault (MRC d’Argenteuil), ainsi qu’Anne Lagacé et Gonzalo Soldi (MRC des Pays-d’en-Haut) étaient également finalistes.

Le Centre d’exposition de Val-David honoré

Le prix Organisme a été remis au Centre d’exposition de Val-David. Celui-ci « s’est dépassé lors du centenaire de la ville, par la mise en valeur d’une kyrielle d’oeuvres issues de pratiques diversifiées, à l’intérieur et à l’extérieur de ses murs », a-t-on indiqué. « Soulevant une vague d’éblouissement, ces expositions ont démontré les riches pans de l’histoire de l’art du Québec, intimement liée à celle de Val-David, où la vitalité culturelle est florissante depuis des générations. »

Le Centre d’exposition de Mont-Laurier et le Festival de films d’auteur de Val-Morin étaient également finalistes.

Autres prix

Simon Leblanc (MRC des Laurentides) a remporté le prix Relève. Ce prix est remis à un artiste de moins de 35 ans et est assorti d’une bourse de 1 000 $. « Fort du succès de son documentaire Occuper l’espace, le photographe et vidéaste Simon Leblanc a créé une vitrine documentaire unique pour une trentaine d’artistes de la région […]. Par son écoute et son savoir-faire, il déploie son âme au service de ses pairs […]. »

Le Centre de services scolaire des Hautes-Laurentides a reçu le prix Reconnaissance Art-Éducation. Celui-ci a « créé des ponts entre les arts et le patrimoine de l’École polyvalente Saint-Joseph de Mont-Laurier, dont le passé en tant que séminaire a marqué l’histoire ».

Julie Prieur a reçu le prix Passion et sa bourse de 1 000 $, pour la création du Festival de films d’auteur de Val-Morin. « Pour son engagement et sa passion contagieuse, qui ont permis l’éclosion d’un événement mobilisateur maintenant source de fierté pour la communauté », le jury a choisi Mme Prieur à l’unanimité.

Liliane Bruneau a reçu le prix Reconnaissance Arts-Affaires. « Depuis 1998, la Fondation Liliane Bruneau a remis plus de 200 000 $ à différentes causes sociales et culturelles. En 2002, Liliane Bruneau ouvre la Villa des Arts, hôte de nombreux événements culturels et communautaires au profit de différentes causes. La Villa des Arts comprend une galerie d’art et une salle de concert. […] Cette Fondation est la façon qu’a trouvée Liliane Bruneau d’être utile dans sa communauté. »

La Ville de Blainville a reçu le prix Municipalité. « En 2022-2023, le projet Ma première galerie d’art de la Ville de Blainville a rassemblé 1 200 jeunes et 1 400 visiteurs. Par son volet À la manière de, des artistes locaux transmettent leur savoir-faire aux jeunes, qui exposent eux-mêmes par la suite dans un cadre éblouissant. »

Célébrer la culture et les arts

Suzie Prénovost a animé le gala « où on prend le temps de reconnaître, célébrer et honorer l’apport inestimable des artistes et artisans d’ici ». Ceux-ci font « la fierté » de la région et la font « rayonner », a souligné Mme Prénovost. Elle était accompagnée d’Alexandre Gélinas, président de Culture Laurentides et directeur général du Théâtre Le Patriote.

« Au cours de la dernière année, la vie culturelle des Laurentides a repris son dynamisme et sa place si importante qu’elle occupe dans nos vies. Les villes, les municipalités, les diffuseurs, les ateliers de création, les centres d’art et d’exposition, les bibliothèques, bref tous ont proposé à nos concitoyens des oeuvres, des récits, des émotions, de l’émerveillement, de la nouveauté et des expériences mémorables », s’est réjoui M. Gélinas.

« Investir dans la culture, c’est payant », a insisté le président. Cela se traduit par une meilleure qualité de vie, des milieux de vie stimulants et des retombées économiques importantes. La culture « accompagne nos souvenirs, nos moments marquants, nos joies et nos plus grandes émotions », a-t-il ajouté.

« Les oeuvres artistiques sont importantes pour plusieurs raisons. Et leur importance peut varier en fonction de notre perspective individuelle. Mais entendons-nous qu’elles jouent un rôle fondamental dans la société en enrichissant notre expérience quotidienne, en stimulant la réflexion critique et en contribuant à l’expression d’une identité collective et individuelle », a souligné M. Gélinas.


Gagnants des Grands Prix de la culture des Laurentides

  • Artiste de l’année dans les Laurentides : Marilyse Goulet (MRC de La Rivière-du-Nord)
  • Prix Relève : Simon Leblanc (MRC des Laurentides)
  • Prix Reconnaissance Art-Éducation : Centre de services scolaires des Hautes-Laurentides
  • Prix Passion : Julie Prieur (MRC des Laurentides)
  • Prix Reconnaissance Art-Affaires : Liliane Bruneau (MRC des Laurentides)
  • Prix Organisme : Centre d’exposition de Val-David
  • Prix Municipalité : Ville de Blainville
  • Prix Excellence : Annie Cantin (MRC des Pays-d’en-Haut)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *