Curé Antoine-Labelle (Archives)

| Par Guillaume Marchal

Les funérailles du curé Antoine Labelle : un événement historique

L’organisme Histoire et Archives Laurentides demande à la Ville de Saint-Jérôme de reconnaître officiellement comme événement historique les funérailles du curé Antoine Labelle. Personnage emblématique, il a grandement contribué à la colonisation des Laurentides au 19e siècle. 

Le 8 mars dernier, lors d’une assemblée du conseil de la Ville de Saint-Jérôme, il est demandé à la Ville « d’identifier les funérailles du curé Antoine Labelle ». La mesure est proposée par Henri Prévost, président de HAL, et appuyée par Suzanne Marcotte, vice-présidente. « On espère que la Ville validera l’avis d’intention d’ici mai à juin 2022 », soutient Henri Prévost. Les funérailles d’Antoine Labelle se sont déroulées le 8 janvier 1891 à Saint-Jérôme. À l’époque, 19 médias européens s’étaient rendus sur place pour saluer l’événement. 

« Troisième couronnement pour le roi du Nord »

« L’événement intervient dans une certaine tendance de la province à considérer comme personnage historique le « roi du Nord » », affirme Henri Prévost. En 2014, la Ville de Saint-Jérôme en avait fait l’un de ses dix premiers personnages historiques identifiés. Deux ans plus tard, la ministre de la Culture, Hélène David, inscrivait son nom au Répertoire du patrimoine culturel du Québec. « Depuis presque 10 ans, on s’est attaché à le faire reconnaître officiellement en tant que personnage d’intérêt historique », souligne Henri Prévost.

La Fédération nationale canadienne reconnaît finalement le 31 juillet 2019 l’intérêt historique du curé Labelle. « C’était le troisième couronnement », se réjouit Henri Prévost. Le 6 mai prochain, une plaque de bronze à l’effigie du clerc sera installée à Saint-Jérôme. « Initialement, on devait l’installer en 2020, mais le COVID a bousculé les choses », informe M. Prévost. 

Star provinciale 

Séries télévisées, galerie d’art, monument dédié, livres : la mémoire du curé Labelle est préservée de manières diverses. En mars 2021, Histoire et Archives Laurentides lui dédie un livre, Antoine Labelle : le roi du Nord trois fois couronné. La Ville de Saint-Jérôme héberge un espace muséal à l’effigie du curé Labelle. Situé à l’entrée de la cathédrale jérômienne, le site présente le personnage emblématique des Laurentides.

Antoine Labelle est l’un des personnages récurant de la série télévisée Les belles histoires des Pays d’en Haut. Le téléroman, créé par Claude-Henri Grignon d’après son roman Un homme et son péché, est diffusé entre le 8 octobre 1956 et le 1er juin 1970 à Radio-Canada. 465 épisodes présentent la période de colonisation des Laurentides. Un remake réalisé par Gilles Desjardins apparaît sur les écrans d’ICI Radio-Canada Télé de 2016 à 2021.

En juin 2021, la ministre de la Culture, Nathalie Roy, annonce que 185 500 $ sont octroyés pour rénover la chapelle du cimetière de Saint-Jérôme. L’évêque du diocèse de Saint-Jérôme, Mgr Raymond Poisson, injecte 100 000 $ de plus pour soutenir les travaux. Datant de 1887, le corps du roi du Nord repose dans la crypte de l’oratoire. Actuellement, les travaux ont débuté sur le toit de l’édifice.

Le curé Antoine Labelle est né le 24 novembre 1833 à Sainte-Rose. Il est connu pour avoir poussé le développement du territoire aujourd’hui connu comme les Laurentides. L’homme est aussi célèbre pour avoir contré l’exode des Canadiens français vers les États-Unis. Il était un prêtre catholique et curé de la paroisse de Saint-Jérôme de 1868 à 1891. Le roi du Nord était sous-ministre du département de l’Agriculture et de la Colonisation de 1888 à 1890 pour le gouvernement du Québec. Il a notamment effectué deux missions en Europe pour tenter d’engager de nouveaux colons.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.