| Par lpbw

La montée fulgurante de Pamela Lajoie : De Sainte-Sophie à Paris

Après avoir chanté avec Akon, enregistré sous la supervision de Diane Warren qui lui écrira trois chansons, dépassé un million de vues en six mois sur You Tube, la Sophienne Pamela Lajoie est à la conquête du marché français. Elle a 19 ans.

En entrevue avec le Journal Le Nord, Pamela confie que, parmi ses plus beaux moments, son départ à Atlanta pour rencontrer Akon, sa rencontre avec Diane Warren et lorsqu’elle a chanté pour Glen Ballard et David Foster à Malibu, chez lui, où elle a interprété «I have nothing» resteront longtemps gravés dans sa mémoire.

Un autre événement fort de sa carrière, en 2007, lorsqu’elle fait les Francofolies et son tout premier spectacle. Elle était la plus jeune! « J’ai adoré les Francofolies. J’y ai découvert les émotions reliées à la scène!»

« Je suis timide, mais dès que je monte sur les planches la passion et l’émotion l’emportent. » De nature sereine au quotidien, sa passion pour chanter et sa piqure pour la scène traceront définitivement le cours de son destin.

Une jeune de Sainte-Sophie

Pamela vit à Sainte-Sophie depuis qu’elle a huit ans. Elle passait son temps à chanter ce qui pousse sa mère à l’inscrire à ses premiers cours de chant à 9 ans, lorsqu’elle découvre qu’elle possède une voix surprenante. « Je chantais toujours dans ma chambre!» Elle prendra des cours à l’école Star System de Saint-Jérôme. Élève au primaire à l’École Joli-Bois, Pamela finit son secondaire à l’École Cap Jeunesse à St-Jérôme. Maintenant elle s’adonne à 100 % à sa passion.

Son aventure a commencé lorsqu’elle enregistre une chanson de Lara Fabian que sa mère envoie partout par courriel. Ce qui lui ouvrira sa première porte. Ensuite, par curiosité, elle envoie «Animal» sur le site de Hitlab. «Je voulais voir comment ça marchait et j’ai été surprise de voir que je récoltais 97 %». Elle avait 14 ans. Ensuite, tout va très vite. Elle rencontre Akon à un showcase de Hitlab. Il était un des juges. Puis c’est l’invitation à Atlanta. Tombé sous le charme de sa voix, Akon, décide alors de collaborer au 2e album de la jeune chanteuse. Il fait un duo français Le sang des innocents, première expérience en français pour l’icône du Rap. «Akon est très généreux, passionné. Et je lui ai appris le français! » nous dévoile Pamela.

Un vrai conte de fées

En 2004, Pamela Lajoie enregistrait une chanson de Germain Gauthier, auteur-compositeur prolifique, qui lui permettra de rencontrer son producteur actuel, Pierre Gauthier. Ensemble, ils réaliseront le premier album pop-rock de Pamela «120 MPH» en 2006. Plusieurs collaborateurs ont participé à cet album dont Boom Desjardins, Sonny Black et Johnny Williams. Le succès, en 2007, du premier simple «Animale» le hisse rapidement au sommet du Palmarès de l’ADISQ. Le vidéoclip à Musique Plus se maintient longtemps dans le TOP 5 Franco. Son 2e extrait, 120 milles à l’heure, fait lui aussi fureur. En 2008, la jeune sophienne participe à l’ouverture du show d’Akon au Festival des Montgolfières. En 2009, elle fait une performance au Paramout’s Canada Wonderland avant Akon à Toronto.

«Gauche Droite»

Pamela a fait le lancement de son deuxième album «Gauche Droite», le 21 novembre dernier, au Cabaret de l’Assommoir. Elle avait alors troqué sa chevelure blonde pour une crinière de feu. Et, à la différence de son premier album sorti alors qu’elle n’avait que 14 ans, Pamela s’est beaucoup plus impliquée dans l’écriture de ce disque, plus à son image. Plus impliquée surtout pour la chanson «You are gone» qui parle d’un ami qui est parti loin vivre son rêve. «Ça m’a fait du bien de l’exprimer,» nous confie-t-elle. «Gauche Droite» sort en magasin le 6 mars prochain avec deux nouvelles chansons inédites.

Départ pour une tournée

Pamela débute une tournée Québécoise le 3 mars prochain, à Montréal, afin présenter son album «Gauche Droite». À suivre aussi, la sortie d’un nouveau single très prochainement. De l’autre côté de l’océan, le single «Je me fous » joue à la radio en France depuis janvier. « On a une très bonne réaction et on devrait tourner le clip à Paris bientôt!» La France où elle commence à faire parler d’elle, tel le prouve les articles publiés à son sujet.

« J’ai trouvé ça flatteur »

Et la couverture du magazine Summum du mois de mars? «J’ai trouvé ça flatteur qu’il m’approche. On a aimé le concept, et il y a toujours un lien avec la chanson. On a travaillé le concept en équipe ! Ça m’a donné une grande visibilité».

Garder la simplicité

Pamela est, entre autres implications, ambassadrice Jeunesse de l’unité d’intervention mobile l’Oasis de Laval 2010-2011. « C’est une cause qui m’a touchée parce que c’est des jeunes de 15/16 ans.» Elle a de grands rêves, mais garde les deux pieds sur terre. « Oui, j’ai toujours les mêmes rêves de voyager avec mes chansons, mes spectacles. Le plus grand est de faire le Centre Bell et, surtout, je rêve que les gens connaissent mes chansons par cœur, c’est très émouvant. » «Je suis de nature super positive. Ma famille, c’est important. Je reste terre-à-terre. Je suis proche de mes amis, ils m’ont toujours supporté. » Un autre souhait? «Oui, chanter dans ma région!»

Pour en savoir plus sur Pamela : www.pamelalajoie.

 

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.