Le groupe Hurlevent à la plage municipale du lac Tibériade

| Par lpbw

Hurlevent donne un coup d'envoi plein de fraîcheur

MUSIQUE. (Collaboration spéciale Luc Bélisle, Le Courant) S’alliant à la chaude température et au magnifique décor qu’offre le lac Tibériade, à Rivière-Rouge (Ste-Véronique), la formation trad Hurlevent a donné un joyeux coup d’envoi, samedi dernier, à la 16e saison du Festival classique des Hautes-Laurentides. Quelques jours à peine après la Fête nationale, offert gratuitement en plein air, ce n’était peut-être pas classique, mais c’était efficace!

Le site de la plage Michel-Jr-Lévesque se prêtait effectivement très bien pour un début de saison avec au programme une musique à délier les muscles inscrite dans notre ADN, pour accompagner des textes sortis de l’imaginaire des jeunes musiciens de Hurlevent. Tout en conservant l’essence musicale de notre folklore, les membres du quintette ont su à leur façon l’ouvrir aux influences d’ailleurs, la flûte aidant magistralement à ce chapitre. Quant à leur imaginaire et leurs inspirations contemporains, ils leur auront permis de bien s’approprier des thèmes intemporels comme l’amour, la peine, la guerre, le pays, la misère, l’exploitation et des héros comme Jos Montferrand.

Parti-pris francophone

Hurlevent regroupe Olivier Picard-Borduas (voix, guitare, podorythmie), Sébastien Deveau (guitare, mandoline, tambour), Maxime Gobeil (basse électrique et acoustique), Mélanie Bergeron (flûtes) et, au violon, pour son premier spectacle avec le groupe, Catherine Bergeron.

Olivier Picard-Borduas n’est pas un inconnu chez nous. Celui qui responsable de la logistique pour Juste pour rire, est natif d’ici, et fils de Louise Picard (CLSC) et du regretté Pierre Borduas, qui agissait encore peu avant son décès comme directeur général de la MRC d’Antoine-Labelle. Olivier est l’un des fondateurs du groupe en 2002. Hurlevent a deux albums à son actif, un premier, éponyme en 2007, et le second, Ensorcelé à l’aube, sorti en 2012.

On a bien compris que Hurlevent est le véhicule d’une passion bien ancrée depuis une douzaine d’années parmi les membres du groupe dont le gagne-pain est encore ailleurs. Au cours des prochaines semaines, l’ensemble se produira notamment dans le cadre du London Sunfest Festival en Ontario.

Samedi dernier, la bonne assistance pour ce premier concert de la série 2014 a chaudement applaudi la performance des jeunes musiciens, tout comme leur parti-pris francophone.

Le Festival classique des Hautes-Laurentides présente ses évènements musicaux dans plusieurs municipalités des Hautes-Laurentides et offre aux mélomanes un total de 13 concerts entre le 28 juin et le 30 août.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.