(Photo : Courtoisie)
Le rêve d'enfance de Djipi ne l'a jamais quitté : celui de faire de la musique.
|

Djipi : Sur le chemin de son rêve à 34 ans

Par Aurélie Moulun

Il jongle entre la vie familiale, son travail et sa passion. Djipi, artiste des Laurentides, a lancé son premier album professionnel Les montagnes du Nord le 1er octobre dernier à Mirabel. 

À 34 ans, Djipi est établi, il n’est plus dans le « rush ». Il possède une maison, un métier, celui de maçon, une famille, une femme et une fille de 15 ans. Malgré cette stabilité qui l’habite aujourd’hui, son rêve d’enfant ne l’a jamais quitté : celui de faire de la musique. 

Depuis un très jeune âge, Djipi, Jean-Pierre Légaré de son vrai nom, est plongé dans la musique et les instruments. C’est son père qui lui offrira sa première guitare. Il touchera légèrement à l’harmonica et fera partie d’une chorale pendant plusieurs années. 

Bien qu’il était conscient de sa passion pour la musique, l’artiste n’a pas plongé dans son rêve dès le départ. « Ça prend un bon entourage pour se lancer là-dedans. J’avais besoin que l’on me pousse à aller plus loin. Mais je pense que c’est aussi parce que je manquais de confiance », confie-t-il au Journal. Cette confiance, il l’a acquise notamment en prenant des cours de chant. 

Un jour à la fois

Aujourd’hui, il est prêt à concrétiser son rêve. « Je pense que je suis rendu là. Chaque pas m’a conduit à ça. Et ma fille est rendue à 15 ans, alors on dirait que c’est moins difficile de partir une soirée de temps en temps pour faire un show maintenant. »

« Et c’est pas évident de vivre de ça », dit-il en riant. « Mais je me dis : ‘’ Petit train va loin !’’ Je crois que tout est possible et je vais continuer à travailler très fort. Mais je ne me fais pas d’attentes, j’apprécie chaque moment », ajoute-t-il. 

L’importance de l’équilibre entre le travail, la musique et sa famille est capitale pour Djipi. « C’est vraiment important pour moi de rester proche de ma famille. Mais je pense que j’arrive à bien équilibrer tous les aspects, je m’organise bien. Quand je n’ai pas l’énergie, je ne fais pas de musique, je ne me force pas pour rien. » 

Les montagnes du Nord

Le premier album professionnel de Djipi compte quatre chansons. « J’ai dû débourser de ma poche pour faire cet album comme je n’avais pas de subvention. C’est juste pour ça que je n’ai pu mettre que quatre chansons ! » Et ces quatre chansons, il a dû les sélectionner parmi toutes celles qu’il avait déjà écrites. « Chaque chanson a son histoire. La chanson Trois heures, j’avais commencé à l’écrire alors que j’avais 16 ans ! Les trois autres chansons sur l’album sont des chansons neuves qui illustrent plus où je suis rendu aujourd’hui », explique l’artiste.  Les autres chansons plus récentes ont été composées entre 2019 et 2021. 

« J’aime la réaction du monde à ma musique. J’aime voir qu’il connecte à mes paroles, qu’il les comprend. »

Sur Les montagnes du Nord, album à sonorité folk, Djipi joue de tous les instruments entendus. Il chante, joue de la guitare, de l’harmonica et de la batterie. « Ça fait un peu partie de ma démarche. Pour l’instant, je préfère travailler en solo. J’ai l’impression que c’est plus facile comme ça. Alors je le fais un peu par nécessité, mais surtout par amusement. Même si c’est un long processus, je trouve ça vraiment le fun ! », lance-t-il. 

Une grande part de l’artiste se retrouve dans ses chansons. Notamment, la chanson Bourricot illustre son parcours et son tempérament. « Bourricot, c’est moi. C’est le chemin de l’âne qui a le dos large, mais qui ne craint pas le travail. Il avance un pas à la fois. Cette chanson a été un exutoire pour moi au moment où je l’ai écrite, mais elle en est un aussi chaque fois que je la chante. »

Pour la suite, Djipi souhaite cogner aux portes de stations de radio afin de faire découvrir ses créations. En attendant, il a l’intention d’organiser plusieurs spectacles au cours de la prochaine année. Notamment, il participera à la Nuit des sans-abris à Mirabel le 21 octobre prochain et il donnera une prestation au Manoir du Lac-Etchemin, en Beauce. 

Pour découvrir le nouvel album de Djipi, visitez le djipi.bandcamp.com/album/les-montagnes-du-nord 

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.