La CSRDN demandera une étude de faisabilité

Photo de France Poirier
Par France Poirier
La CSRDN demandera une étude de faisabilité
Une pétition de plus de 6 000 signatures a été déposée. (Photo : archives )

École secondaire à Prévost

Les membres du regroupement citoyen Pour une école secondaire à Prévost ont obtenu des commissaires une résolution pour qu’une étude de faisabilité soit réalisée avant juin 2019.
Plusieurs citoyens se mobilisent depuis quelques mois pour demander une école secondaire à Prévost. Ils se sont d’ailleurs présentés pour une troisième fois devant le conseil des commissaires en juin dernier.

Pétition

Lors de l’assemblée de juin, une pétition de 6 100 signatures a été déposée ainsi qu’un mémoire présentant une analyse sociodémographique des communautés de Prévost et Saint-Hippolyte, des besoins et des bienfaits d’une école secondaire à Prévost.
Lors de cette séance, les porte-paroles de l’organisme et des citoyens des deux municipalités ont de nouveau pris la parole. «Nous nous sommes exprimés avec cœur sur les valeurs que porte notre projet et les raisons pragmatiques de notre démarche », a souligné Jocelyn Vaillant, président et porte-parole de l’organisme.
« Nous avons demandé aux commissaires de jouer pleinement leur rôle d’élus, d’être sensibles aux demandes de la population, d’avoir une vision innovatrice de l’école publique et de contribuer au développement de nos communautés », a-t-il ajouté.

Résolution

Celui-ci souligne qu’avant l’adoption d’une résolution qui demandait la construction d’une nouvelle école secondaire sur le territoire de la commission scolaire, un huis clos a été demandé. « Après 45 minutes de délibération et à notre retour dans la salle du conseil, une résolution écrite, séance tenante, est présentée et recommande une étude de faisabilité pour une école secondaire à Prévost devant être déposée avant juin 2019 », a ajouté M. Vaillant.
La résolution faisait référence à la forte mobilisation citoyenne dans les deux municipalités, aux représentations répétées en faveur d’un projet d’école de proximité et à la nécessité d’examiner de nouvelles façons de faire et des partenariats innovants pour la construction d’école. « Sur cet aspect, nous avons réitéré l’idée d’un partenariat public-ville tel que proposé par la municipalité de Prévost pour la construction et la gestion d’équipements communautaires pouvant aussi servir à la population, le soir, les week-ends et l’été », poursuit M. Vaillant.
Comme il le souligne, « nous sommes heureux de cette ouverture de la part des commissaires et demandons, comme nous l’avons toujours fait, d’être un partenaire dans l’étude de faisabilité et dans la proposition de modèles d’implantation d’une nouvelle école. Ce développement représente pour notre regroupement une étape importante, mais il reste d’autres étapes à franchir avant une première pelletée de terre. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de