Crues printanières : Une signalisation de Saint-Colomban permet d’emprunter la rue Lamontagne

Photo de Journal Le Nord
Par Journal Le Nord
Crues printanières : Une signalisation de Saint-Colomban permet d’emprunter la rue Lamontagne
En lien avec les crues printanières, deux signalisations contradictoires à l’intersection Lamontagne et Montée Saint-Nicholas créent de la confusion. (Photo : Courtoisie)
Françoise Le Guen – Pour soulager la congestion routière qui affecte actuellement son territoire en raison des crues printanières, Saint-Colomban a mis en place le 24 avril une signalisation permettant d’emprunter la rue Lamontagne.

 

La signalisation, temporaire, autorise le virage à droite sur les rues Lamontagne et Langlois en provenance de la côte Saint-Nicholas direction est, ainsi qu’en sens inverse, soit le virage à gauche sur la côte Saint-Nicholas en provenance des rues Lamontagne ou Langlois direction nord.

Les crues exceptionnelles ont notamment forcé la fermeture de deux des trois ponts qui enjambent la rivière du Nord, d’une partie du chemin de la Rivière-du-Nord ainsi que de la portion de la route 158 donnant accès à l’autoroute 15.

La Ville précise que cette signalisation, implantée sur le territoire de Saint-Colomban aux limites du territoire de Saint-Jérôme, est prévue au règlement 4001 (circulation et stationnement) depuis le 14 septembre 2018. Et qu’elle agit conformément à l’entente intermunicipale qui lie les villes de Saint-Jérôme et Saint-Colomban. Par ailleurs Saint-Colomban appelle Saint-Jérôme et son service policier à la collaboration et à la solidarité en évitant d’émettre des contraventions aux citoyens qui empruntent la rue Lamontagne.

Rappelons qu’un litige oppose les deux villes depuis que Saint-Jérôme a installé une signalisation qui interdit aux citoyens en provenance de Saint-Colomban d’emprunter la rue Lamontagne, une artère qui permet d’accéder directement à l’autoroute 15.

Du côté de Saint-Jérôme

Compte tenu des circonstances exceptionnelles, le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme prête assistance à ses collègues de Mirabel afin d’assurer la fluidité de la circulation et la sécurité des usagers de la route, en déployant ses effectifs aux endroits les plus critiques.

Michel Beaudoin, inspecteur par intérim du service de police de la Ville de Saint-Jérôme, indique que les policiers interviennent à l’intersection Lamontagne et Saint-Nicholas, pour fluidifier la circulation. « Ils font passer les gens rapidement sur l’arrêt pour désengorger l’intersection. Et une signalisation contraire à celle de Saint-Jérôme a été installée, ce qui crée une confusion. »

Ce dernier ajoute que le fait d’aller tout droit est plus efficace pour désengorger la rue que de freiner pour tourner à droite. « Les policiers les font continuer tout droit comme la signalisation le prévoit ».  

Il ajoute que c’est le directeur du service de police de Mirabel qui a demandé de faire installer une signalisation temporaire pour permettre les évacuations et désenclaver le secteur de Saint-Colomban pendant la durée des inondations, comme il y a beaucoup de routes fermées. « On veut assurer la sécurité. On l’a permis. Et on a donné comme consigne aux policiers de ne pas émètre de contravention à cet endroit-là. Les mesures d’urgence passent avant tout ».

Selon le policier, c’est une signalisation de construction qui devait être installée, car elle a préséance sur une signalisation normale et ne crée pas de confusion. « Saint-Colomban nous a dit qu’elle n’avait plus de panneaux de construction et de détour. J’imagine qu’ils sont fortement sollicités vu les circonstances. Ce n’est pas l’idéal, mais on est en situation d’urgence ».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de