COVID : Diminution soutenue des cas

Par Simon Cordeau
COVID : Diminution soutenue des cas

Pour une sixième semaine consécutive, le nombre de cas hebdomadaires diminue dans les Laurentides. En date du 31 mai, il y avait 24 cas actifs dans la MRC de La Rivière-du-Nord et 6 cas actifs dans celle des Pays-d’en-Haut. 384 175 doses de vaccin ont été administrées dans la région des Laurentides, portant la couverture vaccinale à plus de 55 %.

 

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides faisait le point sur la campagne de vaccination et la situation épidémiologique dans la région, ce mardi 1er juin, lors d’une conférence téléphonique.

Dr Eric Goyer, directeur de santé publique des Laurentides, s’est réjoui de la diminution soutenue des nouveaux cas détectés depuis un mois et demi. « On est en-dessous de 200 cas actifs dans la région. La situation s’améliore et on est très contents. »

On dénombre seulement 29 éclosions actives, dont 17 en milieu de travail et 9 en milieu scolaire. Les variants comptent désormais pour 88 % des cas détectés. Pour la grande majorité, il s’agit toujours du variant du Royaume-Uni.

 

Vigilance

Malgré les bonnes nouvelles et l’enclenchement, depuis le 28 mai, du plan de déconfinement du gouvernement Legault, les autorités sanitaires demeurent vigilantes. « On va surveiller l’impact des assouplissements. On sait que les gens ont fait beaucoup d’efforts, et ils peuvent maintenant profiter d’activités, surtout à l’extérieur. Je rappelle que le risque est moins grand, mais il n’est pas nul », a souligné Dr Goyer, en rappelant que des éclosions ont été liées aux regroupements dans les parcs montréalais.

Il a indiqué trois grandes conditions pour que la situation continue de s’améliorer. D’abord, que la campagne de vaccination continue d’aller bon train. Ensuite, que les gens aillent se faire dépister dès qu’ils ont le moindre symptôme. Enfin, que les mesures de distanciation continuent d’être respectées, d’ici à ce qu’un maximum de personnes aient reçu leurs deux doses.

 

Vaccination

L’administration des deuxièmes doses dans les résidences privées pour aînées (RPA) et dans les ressources intermédiaires (RI) devrait se terminer cette semaine. Les autorités sanitaires préparent la vaccination dans les écoles, et une unité mobile devrait prendre la route au courant du mois de juin. Cette dernière parcourra la région selon un horaire prédéterminé, pour améliorer la couverture vaccinale dans des parties de la région plus stratégique, où elle est plus basse ou auprès de groupes spécifiques.

Il est possible de se faire vacciner, avec rendez-vous, dans deux entreprises de la région, soit Bell Helicopter et, depuis le 31 mai, Airbus, toutes deux à Mirabel.

Aussi, il est désormais possible de recevoir sans rendez-vous une première dose du vaccin Pfizer ou Moderna, ou une deuxième dose du vaccin AstraZeneca. Pour connaître le détail des dates, des lieux et des heures, rendez-vous sur le site du CISSS des Laurentides : santelaurentides.gouv.qc.ca

Caroline Chantal, directrice responsable de la campagne de vaccination, a aussi souligné qu’il restait des plages horaires disponibles cette semaine. « On invite les gens qui souhaitent prendre rendez-vous ou devancer leur première dose à communiquer avec nous, pour se faire vacciner le plus rapidement possible. »

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments