| Par journal-le-nord

Engouement pour la jardinage : Un évènement attire plus de 37 000 personnes

Violon et champignon est une entreprise agricole des Laurentides qui se spécialise dans la production de champignons biologiques, mais également dans la recherche et la semence pour champignons.

 

Originaire de Val-David, Vincent Leblanc est le fondateur de l’entreprise créée en 2013. Il a fait plusieurs études dans le domaine de l’environnement et de l’agronomie, puis une maîtrise en biologie végétale. Plus récemment, il a créé une formation gratuite sur les serres pour l’autosuffisance dans laquelle il explique le fonctionnement de celles-ci et comment adapter et choisir le bon modèle qui répondra à nos besoins. Avec l’engouement collectif pour le jardinage, l’événement Facebook a attiré plus de 37 000 personnes, bien au-delà des attentes du fondateur.

Les exportations favorisées

Avec Vincent, nous avons parlé des raisons pour lesquelles le Québec aurait perdu son autonomie alimentaire. Malgré le fait que le Québec soit bien positionné géographiquement pour pratiquer l’agriculture, la province a perdu son autonomie et est passée d’une agriculture locale à exportatrice. Selon Vincent, « si l’on a perdu notre autosuffisance alimentaire au Québec, c’est en raison des décisions politiques. On a favorisé une agriculture d’exportation au détriment d’une agriculture locale. » En effet, il explique qu’en raison de certaines politiques, par exemple l’assurance stabilisation des revenus agricoles, ce sont les grandes entreprises d’exportation qui ont été favorisées, et non les plus petits producteurs. Selon lui, le gouvernement aurait mis beaucoup d’argent dans ce genre de politiques, auxquelles les plus petites entreprises n’auraient pas droit. Ainsi, même si le prix mondial est bas, ces grosses entreprises ne seraient pas désavantagées puisqu’elles seraient soutenues par le gouvernement et ne vendraient pas leurs produits à perte. D’autres facteurs s’ajoutent comme l’augmentation du prix des terres et les politiques de protection du territoire.

Importance de la recherche

La mondialisation a également eu des effets sur l’agriculture locale, notamment dans la production des champignons qui sont, pour la plupart, importés d’autres pays étant donné que la main d’oeuvre est moins chère. « C’est une grosse problématique puisqu’on a de la difficulté à accoter ces prix », ajoute Vincent. Ces effets sont nuisibles à l’autonomie alimentaire et ne permettent pas de développer la recherche locale, qui est essentielle dans le développement de l’agriculture locale, selon Vincent. Violon et champignon a donc un volet recherche dans sa compagnie, toutefois, celle-ci n’est que très peu subventionnée par le gouvernement qui finance davantage les plus gros centres de recherche. « Si la recherche se faisait à l’intérieur des fermes, toute la société en tirerait des bénéfices. Les coûts seraient moins élevés et la recherche serait plus facile à intégrer dans la pratique, en plus de permettre le développement de connaissances plus élevées et poussées », explique Vincent.

Vente des produits

Habituellement, Violon et champignon vendent leurs produits aux marchés et aux restaurants, principalement, toutefois avec la situation, plusieurs distributeurs ont dû fermer leurs portes et ils ont dû repenser leur manière de distribuer leurs aliments. Vincent explique qu’ils se tourneront plutôt vers des paniers, auxquels les gens pourront s’inscrire et iront chercher à différents points de chute.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Les événements à venir

Aucun événement restant pour Août