| Par journal-le-nord

COVID-19 : Saint-Jérôme adopte un plan pour soutenir l’effort communautaire

Étant donné que la situation pandémique mondiale fragilise le pouvoir d’agir des organismes et des citoyens défavorisés, le conseil municipal de la Ville de Saint-Jérôme a adopté un plan de soutien communautaire pour une période minimale de deux mois, avec possibilité de prolonger ou modifier les mesures prévues selon l’évolution de la crise.

« Saint-Jérôme suit la situation chaque jour et est prête à contribuer pour soutenir l’effort communautaire sur son territoire. Je tiens à remercier les bénévoles, les employés municipaux, les organismes et les partenaires pour leur collaboration et leur engagement. Il est urgent d’agir pour notre communauté et Saint-Jérôme répond à l’appel », mentionne Sophie St-Gelais, conseillère municipale mandataire aux organismes communautaires et au mieux-être de la communauté.

Afin de venir en aide au milieu dans cette période de crise, le plan développé par la Ville vise à mettre en place différentes actions à la fois pour soulager les intervenants et bénévoles des organismes et aider les citoyens défavorisés à subvenir à leurs besoins essentiels. Ce plan comporte différents volets, soit la mise en place d’un système de gestion des bénévoles et de livraison des paniers d’aide alimentaire, le soutien financier ponctuel aux organismes œuvrant en sécurité alimentaire et l’achat aux restaurateurs locaux de repas à distribuer chaque semaine aux personnes en situation d’itinérance. Une vigie communautaire sera aussi réalisée en continu afin d’être à l’affût des enjeux du milieu et de permettre à la Ville d’agir sur ces derniers dans la limite de ses compétences et pouvoirs.

« La rédaction d’un plan de soutien communautaire vient définir et baliser les actions de façon mensuelle. Selon les besoins, l’administration pourrait apporter un soutien matériel, physique ou financier. Les solutions à apporter seront étudiées en fonction des situations particulières et de l’évolution de la situation », indique Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme.

Centre d’accueil d’urgence

En raison des mesures d’hygiène qu’impose la crise, la Ville travaille présentement, en collaboration avec le Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides, à utiliser l’Institut régional des sports comme un centre d’accueil d’urgence pour l’itinérance. Plus de détails suivront prochainement à ce sujet en fonction des développements.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.