COVID-19 : Paul Germain dénonce le manque d’information

par Ève Ménard
COVID-19 : Paul Germain dénonce  le manque d’information
Paul Germain, maire de Prévost

Le 1er avril dernier, le maire de Prévost, Paul Germain, a su que la frontière nord de Prévost deviendrait partiellement fermée. Il fait référence à l’annonce d’un accès désormais limité aux déplacements essentiels dans certaines régions des Laurentides, dont la MRC des Pays-d’en-Haut.

 

« On n’a pas été consulté, on n’a pas été informé, on l’a su après que la décision soit prise. Nous, on a le tiers de nos commerçants et de nos gens de Prévost qui font affaire dans la MRC des Pays-d’en-Haut », affirme M. Germain. « On se retrouve devant une situation où on prend une décision, et arrangez-vous avec. »

« Les gens sont en droit de savoir »

Dans un même ordre d’idée, le maire soutient qu’ils sont laissés dans le noir en ce qui à trait aux cas de Covid-19. « On a des pouvoirs, comme ville, de déclarer par exemple l’état d’urgence et de prendre certaines décisions qui vont plus loin que ce que le gouvernement fait. Sauf qu’on ne peut pas prendre ces décisions si on ne sait pas le nombre de cas qu’il y a dans notre ville », dénonce-t-il. En effet, Paul Germain affirme qu’il n’a aucune idée du nombre de cas à Prévost. « On parle aux gens des communications du CISSS [des Laurentides] et ils nous disent qu’ils n’ont pas les chiffres ». Ce dernier ajoute qu’il est très sceptique et peu convaincu par cette réponse.

Depuis le 2 avril, il est désormais possible de connaître le nombre de cas par MRC dans les Laurentides. Selon Paul Germain, c’est une amélioration. Or, ce n’est pas suffisant. « Il y a comme une mentalité de secret et je trouve que c’est très désagréable. » Pour le maire de Prévost, des informations plus précises quant à la propagation du virus dans la région sont essentielles.

Suite à l’annonce limitant l’accès aux villes et aux municipalités plus au nord de Prévost, les résidents sont en droit de se poser des questions, souligne-t-il, à savoir pourquoi avoir fermé entre Prévost et Saint-Sauveur. « Est-ce que c’est parce qu’il y a un foyer d’éclosion à Prévost et qu’on ne veut pas aller contaminer le nord ? Je suis certain que ce n’est pas ça, mais les gens sont en droit de savoir. Et nous, on devrait être en droit de donner un début de réponse », souligne-t-il.

Des réactions opposées

Les réactions et les inquiétudes sont très variées et divisées au sein de la population prévostoise « Il y a une tranche de la population qui est très très inquiète. Cette tranche voudrait que l’on prenne plus de mesures. Mais il y a une autre tranche de la population qui trouve qu’on exagère. On mange les coups des deux bords. »

« Mais il me semble que si on avait plus de renseignements, on ferait notre travail de manière plus assurée. Je suis persuadé qu’en ce moment, la très grande majorité des décisions qu’on prend par rapport au Covid-19 sont pertinentes, mais ce sont des décisions qui souvent sont prises de façon intuitive », conclut Paul Germain. D’où l’importance d’avoir davantage de détails et d’informations.

Coudes à coudes

Paul Germain nous parle aussi de l’initiative Coudes à coudes qui a vu le jour au mois de mars. Le concept est le suivant : un site Internet de commande en ligne mettant en vedette le commerce local tout en offrant une variété de produits d’ici. Il s’agit donc d’un mouvement d’entraide entre entrepreneurs (es) et particuliers qui a pris naissance grâce à une collaboration entre des entreprises et gens d’affaires de Prévost et de la Ville de Prévost. « On leur a offert de leur prêter des véhicules électriques, on leur a fait une subvention de démarrage de 10 000$ et on était même prêt à leur prêter du personnel. Maintenant, ils sont partis, ils ont fait un site internet merveilleux. On a des gens à Prévost qui sont innovants. Nous, on est juste fière de donner le coup de pouce qu’il faut au départ », souligne le maire.

Il a lui-même profité du nouveau site web. «Je me suis gâte; j’ai acheté pleins de choses! Ils m’ont livré mardi dernier [31 mars] et c’est impeccable », affirme-t-il. « Les gens doivent rester à domicile et on leur donne un outil pour le faire. »

Pour visiter le site internet : coudesacoudes.org

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de