Continuité prolongée avec l’élection d’Yves Dagenais à la mairie

Par Luc Robert
Continuité prolongée avec l’élection d’Yves Dagenais à la mairie
Yves Dagenais était soutenu par le maire sortant, Bruno Laroche. (Photo : Nordy)

Entré à la mairie hippolytoise grâce à un appui massif de 81,26 % du vote de la population, M. Yves Dagenais entend procéder à des changements graduels et pondérés dans les activités de la municipalité.

Reconnu par le maire sortant, Bruno Laroche, comme «l’éminence grise» de son ex-équipe, M. Dagenais n’a pas l’intention de tout bousculer parce qu’il est en contrôle total, avec un conseil en sa faveur.

« Je n’ai jamais été un adepte des décisions Grand-V. Avant de foncer, j’essaie toujours d’être conscient des conséquences qui suivront. À la lumière de ce que nous ont dit les citoyens pendant la campagne, il va falloir changer nos priorités dans les prochaines années, pour le bien des citoyens et de la nature », a laissé savoir M. Dagenais.

Celui qui occupait la fonction de conseiller rattaché aux travaux publics a une idée des orientations qu’il entend poursuivre pour les quatre prochaines années.

« On a travaillé très fort pour la santé des lacs, mais la population a manifesté des craintes au sujet du développement, du couvert forestier et du réseau routier. On a compris que la pression du développement se répercute directement sur les autres secteurs. On va s’asseoir et repositionner nos efforts. Les gens veulent du résidentiel à Saint-Hippolyte. Je vais devoir discuter d’un possible moratoire sur le développement, avec les autres maires de la MRC de La Rivière-du-Nord », a-t-il imagé.

Confiance

Le « bon père de famille » politique s’est dit très satisfait de l’allure du scrutin à la mairie.

« En 12 ans au pouvoir, la population a développé une confiance envers nous. Je pense que ça explique le résultat fort que nous avons obtenu. Avec deux conseillères qui ont suivi (Chantal Lachaine et Jennifer Ouellette) et les quatre nouveaux, les gens ont opté pour une continuité. Ce sera un conseil dont les éléments offriront une complémentarité. Les six membres ont effectué un travail de porte-à-porte soutenu sur le terrain. Ils récoltent le fruit de leurs efforts. »

Acceptation

Pour sa part, l’ancien député du NPD, Pierre Dionne-Labelle, candidat défait au poste de maire, a accepté sereinement le verdict populaire. « Je félicite le gagnant à la mairie et ceux couronnés comme conseillers par acclamation. Les défis qui se posent à eux pour le futur sont énormes. Freiner l’étalement péri-urbain doit être une priorité. Il en va de notre quiétude et du maintien d’un environnement sain à Saint-Hippolyte. »

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments