Construction Simpat champion de la Ligue interplanétaire

Par Luc Robert

Dans la ligue interplanétaire de hockey, se tenait la dernière semaine d’activités, alors que l’on présentait les deux finales.

Dans la grande finale, le club Construction Simpat (champion de la saison régulière), tentait de réussir le doublé, alors qu’il se mesurait au Comptoir pizza, toujours invaincu en 3 parties éliminatoires.

Aucun but n’a été compté en première période. Construction Simpat a dirigé 10 lancers vers le filet adverse, contre 9 pour le Comptoir pizza. Construction a été le premier à s’inscrire au pointage, alors que Maxim Lauzon, avec la complicité de Jocelyn Bélanger et de Donald Robidoux, déjouait Jean-François Locas à 5:31. Puis à 12:15, c’était au tour du Comptoir de faire mouche, par l’entremise de Serge Dubois, avec les aides de Patrick Légaré et de Robin Moreau. Les hommes de Robin Moreau (Comptoir) ont dirigé 15 tirs et ceux de Patrick Riopel (Construction) 16 tirs. En troisième période, Sébastien Bouvrette, à 7:47 allait donner l’avance aux siens définitivement. Comptoir Pizza a tout tenté, en retirant son gardien à la toute fin, mais Construction a su résister jusqu’à la fin. Le Comptoir a dirigé 10 tirs en troisième, tandis que Construction répliquait de 11 tirs.

Finale consolation

D’autre part, en finale consolation, le Centre de toilettage le Cabotin se mesurait au Mondo Bistro, bar & lounge. Match à sens unique, au cours duquel le Mondo a facilement écrasé son adversaire 8 à 0.

En saison régulière, c’est également Construction Simpat qui a enlevé les honneurs, avec 160 points (14v, 13d). Mondo Bistro Bar et le Comptoir Pizza ont terminé ex-aequo au 2e et 3e rang avec 152 points, alors que toilettage Cabotin a fermé la marche avec 149 points. «C’est ce que je retiens de la dernière saison: une parité qui nous a permis d’avoir un classement serré jusqu’à la fin. D’ailleurs, le Comptoir Pizza trônait au sommet du classement quelques semaines avant la fin du calendrier, mais il a été rattrapé. Aucun club ne s’est échappé en tête et cela a rendu la course au championnat intéressante», a spécifié Patrick Légaré, président de la Ligue interplanétaire.

Au classement des compteurs de la saison régulière, ce dernier a enlevé le titre individuel, grâce à une production de 28 buts et de 39 aides, pour 67 points. Marco Doré a pris le deuxième rang, à 58 points, grâce à 23 buts et 35 aides. «Le plus comique, c’est que je n’ai pas connu une bonne saison en attaque. On est là pour le plaisir de voir les gars et de gagner des matchs, bien avant les honneurs individuels. C’est une très bonne gang de gars, que nous comptons, dans les quatre équipes», a souligné le modeste champion marqueur, qui a montré une moyenne de 2,31 points inscrits par rencontre.

La ligue aimerait par ailleurs féliciter son nouveau club champion et toutes les équipes pour cette belle 37e saison d’existence, tout en remerciant très sincèrement les commanditaires de la saison 2009-2010, soit Comptoir Pizza, Construction Simpat, le Centre de toilettage le Cabotin et le Mondo Bistro bar & lounge pour leur support.

Pour ceux qui aimeraient obtenir plus de détails au sujet de la ligue, prière de consulter leur site internet, au http://ligueinterplanetaire.org/cms/.

Ligue des 40

Dans la Ligue des 40, il reste seulement une joute à disputer au calendrier 2010. Le moment est propice à l’analyse des qualités et défauts de chacun des patineurs.

Normand Piché: il nous surprend à chaque fois qu’il s’habille: spécialiste du laçage de patins avec une seule main, il a déjà offert de donner des cours. Il est le seul à avoir perdu son G-string en vacances… alors qu’il le portait. Il l’aurait retrouvé à son retour de voyage… alors qu’il le portait encore!

François (The Pink Panther) Tessier: il garde encore espoir de remporter le trophée de recrue de l’année dernière, mais il faudrait toutefois qu’il diminue la consommation de Whippets (2 boîtes trouvées dans sa poche!). L’homme en rose commence à prendre un peu de poids et il trouve les lignes bleues un peu trop épaisses: il s’est donc inscrit aux cours de pivots du coach Bélanger, pour la prochaine saison.

Guy «les mains» Vézina: en chute libre, selon certains, il doit prendre quelques semaines de repos, depuis 2 ou 3 ans, afin de se remettre de la fatigue accumulée pendant la saison. Il aurait perdu ses mains, quelque part, d’où son surnom de «Moignons».

Daniel «le coach» Bélanger: après quelques parties passées comme entraîneur, il est ensuite devenu le seul joueur à avoir effectué un lancer de punition avec un GPS, car il ne distinguait pas le filet de très loin. Après une opération réussie au laser, il voit maintenant les trous du gardien à partir de la ligne rouge. Sa fiche est en constante progression, depuis qu’il lance de la zone centrale.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de