Concept d’équipe dans la Ligue de balle-molle féminine de Prévost

Par Luc Robert

La Ligue de balle-molle féminine de Prévost existe depuis 2004. Elle a pour but de favoriser un jeu non-compétitif et non-stressant. Voilà pourquoi ce circuit de balle donnée connaît autant de succès, à tous les lundis soirs, au parc du Domaine laurentien.

Dans cette ligue à deux clubs, comptant 13 joueuses par formation, les frappeuses ont droit à quatre lancers pour s’exécuter. «Ici, nous avons un arbitre et ses décisions ne peuvent être contestées. Nous évoluons dans une ligue amicale, sans statistiques, ni classement. Dans ce contexte, nous avons du plaisir du mois de mai à septembre», a souligné Mme Stéphanie Crispin, président de la ligue pour une deuxième campagne.

La Ligue de balle-molle féminine de Prévost regroupe les équipes du Salon de beauté Chez Françoise, ainsi que L’Escale Pizzéria resto-bar. Les deux capitaines, Nancy Guénette et Priscilla Boisier gèrent leur équipe de main de maître, avec patience, en tenant compte du niveau de jeu de chacune. «L’idée est de se retrouver ici pour oublier le train-train quotidien et le faire dans le respect des autres. Par exemple, les deux équipes utilisent un seul abri des joueuses. Fini les cris entres les deux bancs, ou les plaintes de devoir changer l’équipement et les bâtons de côté à chaque manche», a-t-elle poursuivi.

La ligue comprend des joueuses des tous les niveaux, de la débutante à celles qui évoluent dans deux ou trois ligues à la fois, pour assouvir leur soif de balle. «J’ai eu mon époque compétitive, moi aussi. J’ai grandi dans la balle et j’évoluais dans les ligues de haut calibre et je cognais régulièrement des longues balles. Présentement, Marie-Josée Paquette et Isabelle-Anne Perreault font bien dans ce domaine. Il y a aussi notre doyenne, Anita Bélanger, qui donne l’exemple par son attitude exemplaire et sa qualité de jeu. Quant aux joueuses les plus améliorées, chapeau à Magalie Poitras et à Terry Van Gelder. En fait, nous avons un beau mélange de talent. D’ailleurs, pour une, Magalie (19 ans) s’est améliorée tant en défensive qu’au bâton», a analysé celle qui se trouve en année sabbatique, comme joueuse, puisque présentement enceinte de cinq mois.

Dans ce circuit, pas de séries éliminatoires non plus. «On a déjà eu l’idée de jouer contre Sainte-Marguerite et Sainte-Sophie, mais c’est sur la glace pour le moment. En évitant les stats et le classement, il n’y a pas de chicanes chez-nous. Les filles ont toutes hâte de se retrouver au party de fin d’année. À Prévost, l’exercice physique, le social, et bien sur le sport, sont au rendez-vous de notre ligue féminine», a fait valoir Mme Crispin.

Ligue Bodyshop

Jeudi dernier, dans la ligue BodyShop, le premier affrontement mettait aux prises les Couvres Planchers Bédard et M.G. électronique. Faute de lanceurs disponibles, c’est le capitaine de M.G., Dominique Saint-Denis, qui est monté sur la butte pour la première fois de sa vie. Ce ne fut pas plus facile pour les boys de Bédard. Ils ont trouvé qu’il manquait un peut d’effet dans sa balle papillon (hi! hi!). En dernière manche, avec un score 20 à 8 pour Bédard, les coéquipiers de Dominique ont tenté le tout pour le tout, en remontant le pointage jusqu’à 20-14, mais ce fut insuffisant. À souligner, le joueur de la semaine, du côté de M.G., Jocelyn Poirier, qui a cogné 3 circuits en 2 parties. De plus, il aurait pu être le premier de l’histoire de la ligue à frapper 2 circuits dans la même manche. «Wow, cela aurait été un record très difficile à battre, comme marque. Félicitations Joce», s’est exclamé le relationniste et ancien président du circuit, Stéphane Pilon.

Lors du deuxième match, Honda Nord-Sud rencontrait la salle Saint-Vincent, sous une chaleur intense. Remercions Jean-Louis Fournier, qui a contribué à fatiguer le lanceur de Saint-Vincent, Pat Reeves, en lui cognant entre 12 et 15 fausses balles: cela use un lanceur en canicule. La stratégie a fonctionné, puisque Honda s’est poussée avec une victoire de 7-4.

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments