|

Une mère de famille récupère ses allocations grâce au député

Par Lpbw

Les démêlés de Chantal Rabaraona avec l’Agence du revenu du Canada auront finalement connu un dénouement heureux grâce à l’intervention du bureau du député fédéral Pierre Dionne Labelle.

Malgré de nombreuses démarches, l’Agence du revenu refusait de verser à Mme Rabaraona, mère monoparentale de trois enfants, ses Prestations fiscales canadiennes pour enfant (PFCE). Chantal Rabaraona a finalement eu recours aux services du député pour dénouer l’impasse.

Depuis 2007

Chantal Rabaraona nous raconte le cauchemar par lequel elle est passée : « Le problème durait depuis 2007. Il y avait une erreur dans mon rapport. Mes trois enfants n’existaient plus au niveau du gouvernement. C’est comme si j’avais fraudé. J’ai commencé à agir en 2008. Les paiements s’étaient arrêtés. Il fallait que je montre des preuves d’identité pour chacun de mes enfants. Le gouvernement me renvoyait mes papiers me disant que ce n’était pas ce qu’il avait demandé. J’ai même essayé de demander l’aide d’un avocat de l’aide juridique. Sans succès. Ensuite la date de révision du dossier était échue. »

Mme Rabaraona, suite à la lecture d’un dépliant du député Pierre Dionne Labelle faisant état des services offerts par son bureau, décide alors de le contacter, sans trop d’espoir.

« J’avais tellement essayé de démarches que j’avais baissé les bras. Jusqu’à ce que je reçoive le dépliant du député. Karine Fortier-Desabrais (son adjointe) a trouvé les bonnes informations. Et maintenant, quatre mois plus tard, c’est réglé. Je vais recevoir le paiement. J’ai eu de la misère à le croire. On a réussi et je suis allée jusqu’au bout. »

Pour Chantal Rabaraona, c’est plus que la question d’argent. Elle s’est sentie épaulée, elle a repris confiance, ce qui lui a donné la force de continuer à se battre pour récupérer son dû.

« Quand je suis rentrée dans le bureau du député, ce qui ce s’est dégagé, c’est le côté humain de l’équipe, et, quand j’ai vu Karine, je me suis dit :"c’est une battante, c’est sûr qu’on va gagner ". Je lui lève mon chapeau. Ils m’ont emmené jusqu’au bout alors que j’avais cessé de croire. J’ai vu qu’il y avait un espoir et, grâce à eux, j’ai continué. Ça a changé beaucoup de choses dans la vie de mes enfants et la mienne. Je suis fière et maintenant je vais pouvoir dormir sur mes deux oreilles! »

Faire valoir ses droits

Après plus de quatre mois de recherches, de vérifications, d’appels téléphoniques auprès des fonctionnaires, l’adjointe du député Karine Fortier-Desabrais a effet réussi à faire débloquer le dossier : l’Agence vient d’annoncer à Chantal Rabaraona qu’elle recevra ce dont elle a droit, soit ses allocations familiales et remboursements d’impôt retenus depuis 2007.

Le député Dionne Labelle se dit très satisfait des membres de son équipe : « Au départ, j’ai fait le choix politique de m’adjoindre plus d’employés ici dans le comté plutôt qu’à Ottawa pour m’assurer que les citoyens et citoyennes de Rivière-du-Nord puissent compter sur nous quand ils en ont besoin. Cela porte fruit. L’exemple de cette mère de famille démontre qu’il ne faut pas perdre espoir et qu’il faut rester tenace pour faire valoir ses droits ».

Chaque année, le bureau du député aide jusqu’à 150 personnes ayant des problèmes avec les différents ministères fédéraux.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.