|

Un observatoire des transports de personnes

Par Mychel_lapointe

L’Observatoire de transport des personnes au Québec a vu le jour la semaine dernière.

L’Observatoire, dont le Pôle universitaire des Basses-Laurentides est l’initiateur, aura pour mission de promouvoir les actions nécessaires à l’amélioration du transport des personnes au niveau municipal, régional et national.

L’Observatoire sera, nous dit-on, le carrefour de la connaissance en matière de transport de personnes au Québec afin d’en évaluer les difficultés d’une façon globale, intégrée et proactive.

Trois axes

Pour ce faire, l’Observatoire agira sur trois axes : le développement de l’information et la diffusion du savoir-faire national et international;

l’évaluation multicritère des études ou des projets en cours, et ses recommandations : actions en aval; les propositions des projets pour répondre aux questions urgentes, avec toujours une vision multidisciplinaire et multisectorielle : actions en amont et proactives.

L’assemblée générale de fondation de l’Observatoire a permis d’élire les premiers membres du conseil d’administration. On parle ici d’Élie Fallu président (Pôle universitaire des Basses-Laurentides), Alain Boissonneault 1er vice-président (Paccar du Canada), Robert Olivier 2e vice-président (Agence métropolitaine de transport), Nicole Houle 3e vice-présidente (CIT Laurentides), Jean-Claude Lévesque secrétaire-trésorier (Veolia Transport),

Gilles Dion (Nova Bus), Pierre Lavallée (CÉVEQ), Jean-Marc Fauteux (CLD Deux-Montagnes), Éric de la Sablonnière (Ville de Blainville), Raymond Briard (Consultant Logistique et Transport).

Notons que toute personne ou organisation (individu, société, regroupement de citoyens, entreprise et même le gouvernement du Québec) souhaitant collaborer à l’amélioration des conditions de transport des personnes au Québec peut devenir membre de l’Observatoire.

Du financement

En ce qui a trait au financement de l’Observatoire, les entreprises Veolia Transport et Nova Bus ainsi que le CLD Deux-Montagnes ont rapidement répondu à l’appel en contribuant largement au financement de démarrage de l’organisme. Le nouveau président du conseil d’administration, M.Élie Fallu, a d’ailleurs tenu à remercier et a soutenu que le financement gouvernemental ne saurait tarder.

En effet, le Pôle universitaire a été désigné à titre de maître d’oeuvre et partenaire, dans le cadre du projet Accord — Transport terrestre avancé (Plan d’action 2007-2010), principalement dans les volets stratégiques en innovation et développement, formation et main d’oeuvre ainsi que dans la mise en oeuvre de l’Observatoire. « La formation universitaire en transport des personnes sera un enjeu important dans le cadre ce projet d’envergure. Les partenaires universitaires du Pôle universitaire des Basses-Laurentides seront alors mis à contribution, notamment son partenaire français le Conservatoire national des arts et métiers de Paris » soutient M.Fallu.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.