|

Materio Boiserie est né

Par mychel_lapointe

Materio se diversifie une fois de plus avec la naissance de Materio Boiserie dans le parc industriel de Saint-Jérôme.

Matério Boiserie, c’est une nouvelle division qui se spécialisera dans la production de portes intérieures prémontées destinées d’abord aux contracteurs de la région, mais également au public avec des manteaux de foyer, des O’ gee, des moulures de bois et des composantes d’escalier.

Matério Boiseries est installé au 700 de la rue Price là où on retrouvait jadis la compagnie Woodbrige qui fabriquait des sièges de Camaro pour l’ancienne usine de GM à Boisbriand. À l’heure actuelle, Matério Boiserie engage une douzaine de personnes et occupe une superficie de 15 000 pc. On y assemble, disions-nous, des portes intérieures de toutes sortes. De la porte intérieure conventionnelle à la porte française, la porte-coupe-feu et la porte escamotable.

On retrouve également sur place un inventaire impressionnant de composantes d’escaliers intérieurs, moulures intérieures et autres éléments de boiserie pour la construction ou la rénovation de maison.

35 000 portes

C’ est pour répondre à une demande de plus en plus importante des contracteurs déjà clients de Matério que le président de l’entreprise, M.Denis Warnett, a mis sur pied cette division qui vient en quelque sorte bonifier l’offre de services.

D’ailleurs, Denis Warnett évalue à environ 80 % du volume des ventes futures de Matério Boiserie la part des contracteurs, alors que le public aura également l’occasion d’aller y faire des achats à partir de modèles qui seront exposés dans la salle de montre à être aménagée sur place d’ici un certain temps.

Si tout se déroule comme prévu, Denis Warnett prévoit produire d’ici deux ans à l’usine de la rue Price pas moins de 35 000 portes intérieures par année.

Déjà la demande des contracteurs est forte pour la saison de construction qui s’amorce. En opération depuis deux semaines, Matério Boiserie devrait pouvoir en accommoder plusieurs dès maintenant. « En raison de l’hiver qui a été plus long que prévu, nous devrions être dans le temps pour satisfaire la demande des contracteurs… ” note M.Warnett au cours d’une visite de l’usine la semaine dernière.

On aura compris qu’aux 12 emplois déjà existants viendront s’en ajouter d’autres au fur et à mesure de la production. On parle d’un investissement départ de quelque 750 000 $.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.