|

« L’avenir est désormais rendu à Saint-Jérôme » – Alain Paquette

Par Mychel_lapointe

« Nous sommes fiers de faire la promotion de notre projet d’immeuble à Montréal pour informer les décideurs que l’avenir est désormais rendu à Saint-Jérôme. Avec la collaboration de la Ville de Saint-Jérôme et différents partenaires, dont l’UQO, nous avons relevé le défi de mieux faire connaître la nouvelle trame urbaine du centre-ville… » considère M.Alain Paquette, directeur général du 350 Société en commandite, promoteur de l’immeuble de six étages à être bâti au coût de 20 M$ au 350 Laviolette.

M.Paquette faisait alors notamment allusion à un encart de quatre pages publié la semaine dernière dans l’hebdomadaire Les Affaires. Encart qui vient en quelque sorte appuyer la campagne promotionnelle du 350, tout en mettant en valeur le dynamisme du centre-ville jérômien.

En plus de la publication dans Les Affaires, l’encart, réalisé en collaboration avec la Ville et l’UQO, sera également distribué dans les milieux d’affaires montréalais. Le document a été tiré à plus de 140 000 exemplaires.

Centre d’affaires

Par ailleurs, M.Paquette profitait d’un point de presse tenu lundi matin pour dévoiler la création du « Centre d’affaires » qui offrira, entre autres aux professionnels, la possibilité de louer un bureau tout aménagé et disposant de services de soutien au cinquième étage du bâtiment. « Le Centre d’affaires offre une solution sur mesure afin de répondre à la tendance du marché locatif et aux besoins des professionnels de la région métropolitaine et jérômienne. Le Centre d’affaires offre un aménagement d’espaces à bureaux haut de gamme avec l’ensemble des services. L’ouverture du Centre d’affaires est prévue au printemps 2012… » de préciser M.Paquette. Échéancier

Annoncée en février dernier, on prévoit que la construction du 350 Laviolette débutera à l’automne avec ouverture au début de 2012. Au cours de la saison estivale qui vient, le promoteur démolira les bâtiments existants au coin Laviolette-Castonguay, là où doit commencer la construction de l’immeuble.

Une fois la première phase complétée, on démolira l’édifice Paul-Manseau où logent actuellement les Centres jeunesse des Laurentides qui occuperont 20 % de la superficie du futur édifice.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.