| Par lpbw

La rivière du Nord se fait menaçante

Les pluies abondantes et la fonte des neiges plus au Nord ont eu pour effet de faire gonfler la rivière du Nord au cours du dernier week-end et de la rendre menaçante pour les riverains.

Alors que le seuil d’inondation est de 180 mètres cubes par seconde, le débit de la rivière du Nord a atteint 245 mètres cubes/seconde dans la journée de dimanche, même si le beau temps était au rendez-vous.

C’est d’ailleurs le beau temps qui a fait en sorte que le débit avait baissé jusqu’à 225 mètres cubes/seconde à la lecture de la situation lundi matin. Mais la pluie qui avait repris en début d’après-midi laissait présager qu’il faudrait être vigilant dans les heures qui allaient suivre.

Habitué, mais…

Dimanche, au moment du passage du représentant du Journal LE NORD, M.Marcel Brisson, résidant de la rue Laviolette un peu au nord de la rue Lajeunesse recevait la visite de Messieurs Marc Lapointe et Simon Harvey du service des incendies de Saint-Jérôme. Les deux messieurs venaient d’enquérir de la situation. Car presque à tous les ans au printemps, la rivière du Nord vient flirter avec le balcon arrière de la résidence de M.Brisson. « Ça fait 40 ans que je demeure ici et c’est arrivé seulement cinq fois que la rivière ne se soit pas rendue sur mon terrain. Cette année, c’en est une bonne, mais on a déjà vu pire… » confie M.Brisson qui a tenu à souligner la collaboration des pompiers de Saint-Jérôme qui lui avaient apporté des sacs de sable pour limiter la progression de la rivière sur son terrain.

Inquiet M.Brisson? « Pas vraiment! La maison a 60 ans et elle en a vu d’autres… » À part de cela « il n’y a pas de glace. La rivière est dégagée. Ça va prendre deux ou trois jours avant qu’elle baisse et après, ça prendrait beaucoup de pluie pour qu’elle redevienne dangereuse… » note le Jérômien.

Prêts…

Si aux yeux de M.Brisson la situation ne devrait pas en principe dégénérer, à la Ville de Saint-Jérôme on se dit préparé à toutes éventualités. « Il y a des endroits plus à risque sur le bord de la rivière et nous suivons la situation d’heure en heure. Nous sommes prêts à intervenir au besoin pour aider les citoyens… » note M.Louis Parent du service des communications de la Ville de Saint-Jérôme.

St-Colomban

Si la situation est sous contrôle à Saint-Jérôme, les choses sont toute autres aux limites de Saint-Colomban et St-Canut alors que la rivière du Nord est sortie de son lit et a inondé la Montée Cyr aux abords du pont Mackenzie que les autorités ont dû fermer en raison de la crue des eaux.

Il faut savoir que les autorités de Saint-Colomban et Mirabel (pour St-Canut) se partagent la responsabilité du pont Mackenzie. Dimanche les effectifs des travaux de Saint-Colomban ont été mandatés sur place pour déposer des blocs de béton de façon à interdire l’utilisation du pont Mackenzie. « On suit la situation d’heures en heures. Il y a des possibilités d’affaissement de la route dans ce secteur. Il faut donc interdire l’accès. Dépendant des développements, il se pourrait que certains résidants doivent faire des détours pour se rendre chez eux… » confie M.Jean Lacroix, directeur du Service de prévention des incendies de Saint-Colomban.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.