|

Des tricots pour les démunis

Par Lpbw

Un groupe de femmes (et un homme!) du Manoir Saint-Jérôme contribue depuis presque deux ans au bien-être des plus démunis et des bébés de l’hôpital de Saint-Jérôme en tricotant.

Elles tricotent au crochet ou au tricotin des vêtements comme des mitaines, des cache-cols, des bas et des pantoufles qui sont donnés dans 27 écoles ainsi qu’au Centre Marie-Ève et au Centre de la famille. Elles confectionnent également des tuques et des couvertes pour les nouveau-nés de l’hôpital de Saint-Jérôme.

C’est l’organisme Grands-Parents Tendresse qui fournit la laine et qui s’occupe de la distribution. Le groupe d’une trentaine de femmes se rencontre tous les lundis pour mettre en commun les morceaux qu’elles ont tricotés. "On fait des renconres" « Nous étions un groupe de femmes qui s’ennuyaient et je participais à un projet comme celui-ci à mon ancienne résidence. C’est pour une bonne cause et nous faisons des rencontres par la même occasion », explique Rita Maurice, l’instigatrice du projet au Manoir Saint-Jérôme.

D’ailleurs, la directrice du Manoir Saint-Jérôme, Carmen Ouellet, a tout de suite supporté l’idée quand Rita Maurice lui a proposé. « Elle a fourni le local pour nos rencontres ainsi que tout le matériel dont nous avions besoin », ajoute madame Maurice. « L’une d’entre elles n’avait jamais tricoté, mais elle voulait donner de son temps. Nous lui avons aussitôt enseigné la façon de faire. Une autre a 98 ans, mais elle est l’une de celle qui tricote le plus! », dit-elle.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.