|

«C’est le plus bel exemple que je peux avoir… » – Guillaume Lemay-Thivierge

Par Mychel_lapointe

Les responsables du GymX de Saint-Jérôme ne pouvaient souhaiter un meilleur exemple que celui de Mme Françoise Lemay pour inciter les jeunes décrocheurs à se reprendre en mains.

Vendredi soir, Françoise Lemay a donné, à 70 ans bien sonnés et atteinte d’un cancer, une prestation à faire rougir bien du monde. Sur le trapèze, elle s’est exécutée avec grâce et habileté, sous les applaudissements nourris. « Je suis bien contente de ce que j’ai accompli ce soir… » confiait Mme Lemay au représentant du Journal Le Nord. « Il faut dire que je m’entraine depuis 10 ans, mais le numéro que j’ai présenté a été préparé en moins de trois semaines. Je crois que ce que j’ai accompli ce soir peut représenter un bel exemple de persévérance pour les jeunes… »

On doit préciser que sur les jeunes, M.Lemay en connaît un brin. Pendant 31 ans elle a agi comme orthopédagogue auprès des élèves de la Commission scolaire de Saint-Jérôme (devenue la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord). Elle a œuvré notamment aux écoles Ste-Marcelle, Notre-Dame et Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jérôme.

Exceptionnel

Pour tout dire, les deux plus grands admirateurs de Mme Lemay vendredi soir étaient sans aucun doute ses deux fils, le comédien Guillaume Lemay-Thivierge et le musicien Vincent Lemay-Thivierge qui ont assisté à son petit numéro de quelques minutes. « Elle a été exceptionnelle… » note Guillaume avec une lueur de fierté dans les yeux. « Sa performance a été éblouissante. Ma mère m’en apprend à tous les jours sur la vie. Je le dis souvent, c’est le plus bel exemple que je peux avoir… ».

Notons que Guillaume est en quelque sorte associé à GymX depuis quelques années à titre d’ambassadeur. Il s’entraîne au centre du 680 boulevard Labelle au moins une fois par semaine.

Pour sa part, son frère Vincent n’en était pas moins ébloui par sa mère, vendredi soir. « Ce fut vraiment une très belle performance. L’entrainement, c’est ça qui la tient. C’est ça qui lui permet de lutter contre le cancer dont elle est atteinte. Avant de préparer ce numéro, elle en a parlé avec son médecin qui l’a encouragée à aller de l’avant. La forme physique est un véritable remède pour elle… » confiait-il.

Sortir le méchant

Question remède, il y a fort à parier que l’activité physique y fait pour beaucoup dans la réhabilitation de certains jeunes qui fréquentent le GymX. C’est du moins ce qu’évalue l’un des trois copropriétaires, Stéphane Soucy. « Notre centre d’entraînement représente une belle échappatoire pour les jeunes décrocheurs et ceux qui nous sont référés par le DPJ (Directeur de la protection de la jeunesse). S’il y a quelqu’un qui est en mesure de les comprendre, c’est bien moi. Quand je jase avec eux, je m’aperçois que rien n’a changé. Ils décrochent pour les mêmes raisons que je l’ai fait il y a quelques années. C’est pourquoi j’incite les jeunes à venir s’entraîner le matin, de façon à sortir le méchant et de partir pour l’école plus relax par la suite… » note M.Soucy.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.