Cinq Cheminots se qualifient pour le Championnat provincial

Par Luc Robert
Cinq Cheminots se qualifient pour le Championnat provincial
Marilou Rochon possède de l’énergie à revendre, jusqu’au fil d’arrivée. À sa première campagne en cross-country, Thomas Larocque impressionne chez les Cheminots. (Photo : Cégep de Saint-Jérôme)

Cross-country collégial

Quatre garçons et une fille des Cheminots se sont qualifiés pour le Championnat provincial de cross-country collégial de 2019, qui se tiendra ce samedi 26 octobre, à Québec.

 

Il s’agit de Marilou Rochon et de Thomas Larocque, qui ont obtenu les chronos requis. Pour leur part, William Leclerc, Félix Bertrand et Ludovic Fortier participeront aussi au prestigieux événement, à titre d’athlètes repêchés, sur les Plaines d’Abraham.

Ces représentants du Cégep de Saint-Jérôme ont réussi leur qualification lors du Championnat collégial de la conférence Sud-Ouest, le samedi 12 octobre dernier, au parc Michel-Chartrand de Longueuil.

«Nos athlètes ont trimé dur pour se rendre jusqu’au provincial. Pour un, Thomas Larocque se défend très bien. Il est seulement avec nous depuis la mi-septembre. Il s’améliore de course en course. On a travaillé sur son endurance», a confié l’entraîneur-chef des Cheminots, Achraf Tadili.

«Thomas aura l’occasion de voir à quel niveau il se situe, à Québec, puisqu’il se mesurera aux meilleurs coureurs civils, universitaires et bien sûr, collégiaux».

À une précédante course tenue au parc Bois-de-Belle-Rivière, le 29 septembre à Sainte-Scholastique (Mirabel), Larocque avait aussi épaté la galerie.

«Thomas avait été notre coureur le plus rapide, en terminant 37e (sur un total de 78 participants), à son premier cross-country. Lors des deux premiers kilomètres, il se tenait en tête de la course. On a depuis géré son énergie, en étant plus conservateur dans les efforts du début, pour ensuite être en mesure de terminer l’épreuve en force, parmi les meneurs», a détaillé M. Tadili, ancien membre de l’équipe du Canada d’athlétisme aux Jeux d’Athènes, en 2004.

Ce dernier a aussi noté l’amélioration de Marilou Rochon.

«Lorsque les autres se fatiguent, Marilou garde le rythme. Alors que nos garçons sont dominants en groupe, elle fait preuve de caractère, individuellement, en étant en mesure de rivaliser avec les meilleures de son propre chef. Sa détermination est contagieuse : elle possède encore de l’énergie à la ligne d’arrivée», a louangé le pilote.

Recrutement

Même s’il reste encore la finale provinciale au calendrier, Achraf Tadili ébauche déjà des scénarios pour la saison 2020 de cross-country.

«Il faut s’y prendre de bonne heure pour monter l’équipe de la saison suivante. On approche déjà des athlètes du secondaire 5, et d’autres au Cégep, afin de garnir nos rangs. Par exemple, il y a certains joueurs de soccer qui sont réceptifs à l’idée de se joindre aussi à l’équipe de cross-country. À mon avis, ça peut les aider dans leur endurance à courir, tant au soccer qu’à notre sport. Il y a souvent des bons athlètes multi-disciplinaires».

À l’année longue

Le développement des Cheminots passe aussi par le entraînements hivernaux.

«Il est essentiel de maintenir la forme, lors des mois hivernaux. Au printemps, nous nous entraînons généralement sur la route. On essaiera de remporter à nouveau le «Défi des entreprises», avec la ville de Saint-Jérôme, en 2020».

Entre temps, les Cheminots s’entraînent à coups de trois fois par semaines, à savoir les lundis (18h30 à 19h30), les mercredis (12h à 13h) et les jeudis (18h10 à 19h10).

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier de