Chronique de vin

Par Nicolas Quinto, Sommelier
Chronique de vin
Nicolas Quinto, Sommelier

Buvabilité 101

Après quelques semaines d’absence, la chronique vin vous revient en force avec un vin de plaisir et un personnage tout en couleur! Olivier Lemasson, l’homme derrière le fabuleux projet Les Vins Contés, ne cesse de nous charmer à chaque millésime avec son approche plutôt atypique pour un vigneron de la Loire. Ancien sommelier et caviste, il s’est recyclé en vigneron pour sa passion du vin et surtout son désir de concevoir des vins de soif. Chaque année, il me faisait plaisir de libérer une référence sur la carte des vins du restaurant pour laisser place à une cuvée étincelante de l’artisan. Toujours surpris par la qualité de ses vins pour ses petits prix, Olivier Lemasson serait comblé aujourd’hui en voyant une table festoyer autour de ses vins. Il s’est battu plusieurs années avec l’administration des appellations d’origine protégées (AOP) en France pour tenter de classer ses vins dans une appellation connue de la Loire. À maintes reprises, il s’est vu refuser son appellation parce que son vin ne représentait pas la typicité du terroir. Au contraire! Le débat prend place aussitôt qu’un vigneron démontre le potentiel d’un vignoble lorsqu’il laisse parler la nature. Vinification sans intervention, aucun ajout d’intrants, aucune filtration : voilà la véritable façon de travailler! Pour ceux et celle qui cherchent le partage et le plaisir sans prétention, voici ce qu’il vous faut. Disponible en ligne sur SAQ.com.

Le P’tit Rouquin, Les Vins Contés 2019

Prix : 22,40$ | Code SAQ : 14064857

 

48e parallèle

Montagnes, fleuve et air salin, je constate la beauté du Saint-Laurent en empruntant la route 138. On oublie parfois à quel point le Québec est magnifique et a tellement à offrir. La fromagerie du village aux effluves fermiers, le petit maraîcher qui cultive ses légumes bios, la poissonnerie qui étale sa dernière pêche sur un comptoir glacé et le malt d’une microbrasserie qui nous chatouille les narines aussitôt passé le hall d’entrée. J’emprunte le traversier de Tadoussac et me voilà en direction vers l’Ouest en longeant le majestueux Fjord du Saguenay. Vous aurez deviné, une seule destination en tête : la Distillerie du Fjord. Cela fait maintenant quelques années qu’ils remportent plusieurs prix prestigieux et percent le marché des spiritueux québécois. Pour ma part, ils ont réussi à moderniser le gin québécois avec leur gin KM12 et il fait partie des plus beaux produits québécois figurant sur les tablettes de la SAQ. À mon arrivée à la distillerie, je fais la découverte de leur nouveau bébé : le gin 48 Chemin Price. L’idée derrière ce deuxième gin restait très audacieuse en voulant s’inspirer du célèbre gin allemand Monkey 47 et intégrer 48 aromates cueillis à la main dans la région du Saguenay et environs. Le résultat : un succès encore une fois! Mes attentes envers ce nouveau produit étaient très élevées. Ils réussissent avec brio à nouveau l’intégration du terroir québécois dans un petit flacon de 500ml. Autant de finesse et de délicatesse que le KM12, le gin 48 Chemin Price est conçu à partir d’une eau-de-vie de bleuet provenant de la distillerie directement. Un nez élégant et envoûtant qui nous charme par ces arômes explosifs de fruits et que dire de cette finale en bouche légèrement épicée et mentholée. Restez attentif aux prochains arrivages en SAQ, le spiritueux de la Distillerie du Fjord devrait être de retour fin octobre!

48 Chemin Price, Distillerie du Fjord

Prix : 56,50$ | Code SAQ : 14144427

Partager cet article
S'abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments