Automobile

15 trucs pour économiser sur l’essence

La consommation d’essence d’un véhicule dépend évidemment de son poids et de sa mécanique, mais vos habitudes de conduite y sont aussi pour quelque chose.

Voici quelques pratiques à adopter pour espacer vos arrêts à la pompe.

L’écoconduite, vous connaissez?

Enseignée dans les cours de conduite automobile, l’écoconduite prône la douceur en accélération et en freinage. En plus de conserver une distance raisonnable avec le véhicule qui se trouve devant le sien, l’écoconduite recommande de maintenir sa vitesse de croisière.

Dosez l’utilisation du climatiseur

L’utilisation du climatiseur peut faire grimper de 20% la consommation d’essence. C’est pour cette raison qu’il est conseillé d’ouvrir les fenêtres en ville. En revanche, sur l’autoroute, il est plus économique d’utiliser le climatiseur que de baisser les fenêtres.

Ne faites pas le plein n’importe où ou n’importe quand

D’un moment à l’autre dans une semaine et d’un secteur à un autre, le prix du litre d’essence peut grandement varier. Pour vous aider à magasiner votre carburant, CAA-Québec a mis en place l’outil Info Essence qui vous indique le prix réaliste que vous devriez payer en fonction de l’endroit où vous vous situez.

La fidélité, ça paie!

Les différentes bannières des pétrolières proposent des cartes de fidélité. Bien que les rabais ne soient pas astronomiques, c’est un moyen comme un autre. Et l’effort requis est plus que minime. Chaque cent économisé est un cent de plus dans vos poches.

L’entretien, c’est la clé

Une voiture qui n’est pas adéquatement entretenue peut consommer jusqu’à 25% plus d’essence. Ne remettez pas au lendemain la prise de rendez-vous pour votre voiture. Vous pourriez en payer les conséquences à chaque plein.

Vos pneus sont bien gonflés?

Un pneu pas assez ou trop gonflé peut faire augmenter la consommation de votre véhicule. Ainsi, assurez-vous que la pression d’air des pneus correspond à celle recommandée par le manufacturier. L’information se trouve notamment sur l’étiquette dans l’intérieur de la portière du conducteur.

Ne trimballez pas tout votre bataclan

À quoi bon conserver le support à ski en plein été? Il en est de même pour l’attirail de pique-nique en hiver. Ne transportez pas avec vous des objets inutiles. En allégeant votre voiture, vous éviterez de faire grimper votre consommation. Une augmentation de 1% de l’essence brûlée s’observe pour chaque 25 kilogrammes supplémentaire.

N’achetez pas n’importe quel véhicule

Si vous achetez un véhicule utilitaire sport ou une camionnette, ne vous plaignez pas de la consommation élevée d’essence. Si vous avez deux véhicules à votre domicile, n’hésitez pas à emprunter celui qui est le moins énergivore pour vos plus longs trajets.

La voiture hybride est une possibilité

En 2019, le marché automobile propose bien plus de véhicules hybrides que lors de l’introduction de ce type de motorisation au tournant de l’an 2000. Ça peut être une excellente solution de rechange . Il en est de même pour les voitures hybrides rechargeables. Pour ne plus consommer d’essence du tout, l’achat d’un véhicule entièrement électrique peut être envisagé.

Ne vous déplacez pas n’importe quand

Grâce à des applications comme Google Maps et Waze, vous pouvez planifier vos déplacements et éviter d’être coincé dans un bouchon. Vous pouvez aussi en profiter pour combiner vos commissions.

Le chauffe-moteur, votre allié!

D’après CAA-Québec, l’utilisation d’un chauffe-moteur en hiver vous permettra d’économiser environ 15% d’essence pour des trajets de 20 kilomètres ou moins.

Coupez le moteur si vous ne roulez pas

En hiver, il est recommandé de préchauffer le moteur. Cependant, une durée de 30 secondes suffit. Autrement, il est inutile de laisser un moteur tourner si vous ne roulez pas. Il consomme entre 1,1 et 4 L à l’heure lorsqu’il est au ralenti.

L’ordinaire est extraordinaire

Les mythes entourant l’essence sont nombreux. Alimenter votre voiture avec de l’essence super lorsque le manufacturier ne le recommande pas revient au même que si vous jetiez votre argent par les fenêtres. À l’inverse, il est déconseillé d’utiliser de l’essence ordinaire si votre voiture exige du super. Informez-vous quant aux besoins de votre voiture.

Soyez méfiants des gadgets

Une multitude de gadgets sont disponibles sur Internet pour réaliser des économies de carburant. Or, après avoir réalisé divers tests, CAA-Québec a conclu qu’aucun de ces bidules n’apporte un réel rendement.

L’auto n’est pas le seul moyen de transport

La voiture n’est pas le seul moyen de transport. Lorsque cela est possible, privilégiez le transport en commun, la marche ou le vélo. Le covoiturage peut également être une option intéressante.

Automobile

Sondage : l’imprudence des conducteurs est en hausse

Malgré les confinements et le télétravail rendus nécessaires par la pandémie de COVID-19, le Québec va terminer l’année 2020 avec plus de décès et de blessures graves sur les routes qu’en 2019, si l’on se fie aux statistiques de la Société de l’assurance automobile du Québec.

Les conducteurs sont-ils plus stressés et distraits dans le contexte actuel? Selon un sondage réalisé à la mi-décembre par l’Association canadienne des automobilistes (CAA), une majorité de Canadiens (56 %) affirme percevoir que les comportements dangereux se multiplient sur la route depuis la fin des vacances estivales.

C’est le cas pour les excès de vitesse (35 %), la conduite agressive (32 %) et l’utilisation du cellulaire au volant (30 %). COVID ou pas, le risque est toujours aussi présent.

« On remarque un faux sentiment de sécurité chez les conducteurs ces temps-ci. Avec moins de véhicules sur les routes en raison de la pandémie, certains automobilistes pensent qu’ils peuvent conduire de façon plus téméraire », affirme Ian Jack, vice-président aux affaires publiques du CAA.

La situation ne devrait pas s’améliorer à court terme, la saison froide étant propice aux conditions routières variées et changeantes. Au fait, avez-vous bien préparé votre véhicule pour l’hiver? Ne manquez pas de cliquer sur le lien pour quelques rappels et conseils utiles. Ou encore, découvrez nos 10 bons trucs à adopter sur la route en hiver.

« Avec l’hiver qui s’installe et dans un contexte où tant d’automobilistes conduisent moins fréquemment, il est plus que jamais essentiel de redoubler de prudence et d’adapter sa conduite aux conditions hivernales souvent imprévisibles », renchérit Marco Harrison, directeur de la Fondation CAA-Québec.

Quelques conseils

L’organisme partage d’ailleurs ses propres conseils à ceux qui doivent prendre la route dans les prochaines semaines :

  •  Prenez le temps qu’il faut pour vous rendre à destination. Les conducteurs pressés sont plus enclins à la prise de risques et de possibles fâcheuses conséquences pour eux, mais aussi pour les autres.
  • Programmez votre GPS et votre liste de lecture musicale avant de partir. Rien de mieux que de prévenir les distractions au volant en les réglant avant le départ.
  • Faites attention aux piétons et aux cyclistes. Avec une visibilité parfois réduite, établissez un contact visuel avec les piétons et surveillez vos angles morts pour les cyclistes.
  • Déneigez bien votre auto. Avant de partir, retirez toute la neige et la glace de vos vitres, miroirs et phares. Les « igloos mobiles » sont un danger public et leurs propriétaires s’exposent à une amende salée.
  • Allumez vos feux et phares non seulement pour éclairer votre chemin convenablement, mais aussi pour vous assurer d’être bien vu par les autres usagers de la route.

Articles récents

Automobile

Volvo XC40 Recharge : le VUS 100% électrique arrive bientôt au pays

Le Volvo XC40 Recharge à motorisation électrique sera disponible en concessions au pays dès le quatrième trimestre de 2020 en tant que modèle 2021.

Cela signifie que les premiers exemplaires devraient être acheminés vers les concessionnaires canadiens de la marque au cours des prochains jours et que le prix du VUS compact à motorisation électrique sera annoncé très prochainement.

Le Volvo XC40 Recharge P8 est assemblé à l’usine Volvo de Ghent en Belgique, laquelle produit également le XC40 à moteur thermique, cette variante électrique du VUS de la marque suédoise étant élaborée sur la plateforme Compact Modular Architecture (CMA) servant également le XC40 à moteur conventionnel. La plateforme CMA a été conçue dès le départ pour convenir à la fois à des véhicules à motorisation thermique, hybride ou électrique, selon Volvo. Incidemment, cette plateforme sert également de base à la Polestar 2 à motorisation électrique.

Batterie de 78 kWh

Le Volvo XC40 Recharge est animé par deux moteurs électriques, un pour chaque train de roues ce qui signifie que cette variante devient de facto une intégrale, lesquels sont alimentés par une batterie d’une capacité de 78 kWh. La recharge sur secteur peut se faire au moyen d’une borne de recharge rapide de 150 kW jusqu’à 80% de sa capacité en 40 minutes, sur une borne de niveau 2 conventionnelle ainsi que sur une prise de 120 volts, mais le constructeur n’a pas précisé le temps de recharge sur ces deux derniers types de courant.

Volvo fournit un câble de recharge, d’une longueur de deux mètres, pouvant être branché à une prise de 240 ou de 120 volts, lequel est remisé dans le frunk, soit le compartiment de rangement localisé sous le capot avant du véhicule. La masse de la batterie affecte inversement le poids du XC40 Recharge P8 qui affiche près de 500 kilos de plus à la pesée qu’un XC40 T5 à moteur à essence. L’autonomie est annoncée à 400 kilomètres selon le protocole World Light-vehicle Testing Procedure (WLTP), lequel est toutefois plus optimiste que la réalité.

402 chevaux et 486 livres-pied de couple

La puissance combinée des deux moteurs électriques est équivalente à 402 chevaux, alors que le couple maximal, disponible dès l’accélération initiale, est chiffré à 486 livres-pied ce qui devrait permettre au XC40 Recharge P8 de décoller avec aplomb malgré sa masse plus élevée.

Le style de la carrosserie est très similaire à celui d’un XC40 conventionnel, la variante Recharge P8 se démarquant par sa calandre spécifique avec logo de la marque intégrant les capteurs du système d’aides électroniques à la conduite Avanced Driver Assitance Systems (ADAS).

Pas de bouton de démarrage

L’habitacle du XC40 Recharge P8 est en tous points conforme à celui d’un XC40 conventionnel, à l’exception du bouton de démarrage qui est absent ici. En lieu et place, un capteur logé sous le siège du détecte la présence du conducteur à bord et commande l’activation des divers systèmes de la voiture.

Par la suite, le conducteur doit appuyer sur la pédale de freins et déplacer le levier de vitesses à Drive ou Reverse pour mettre le véhicule en route. Le système de télématique Sensus est ici remplacé par une nouvelle interface développée par Android permettant d’accéder aux fonctionnalités Google Automotive Services, et ainsi d’activer Google Maps ou Spotify, entre autres, simplement en disant « Hey Google » avant de passer une commande vocale.

Cela signifie aussi que les mises à jour de ce système de télématique Android se feront automatiquement et sans-fil, exactement comme sur un téléphone intelligent. La présence de la batterie dans le plancher du véhicule signifie aussi que le volume d’espace intérieur du XC40 Recharge P8 est à toutes fins pratiques identique à celui d’un XC40 conventionnel, le volume d’espace cargo étant même légèrement bonifié par la présence du compartiment de rangement sous le capot avant.

Un XC20 électrique en vue?

Volvo a déjà fait part de ses intentions de lancer un nouveau véhicule à motorisation électrique à toutes les années d’ici à 2025, et il semble que le constructeur suédois s’apprête à développer un nouveau VUS XC20 à motorisation électrique aux dimensions plus compactes que celles du XC40 Recharge P8.

Ce nouveau véhicule sera élaboré sur une nouvelle architecture, spécifique aux véhicules électriques, appelée Sustainable Experience Architecture (SEA), laquelle a été présentée en première mondiale par le constructeur chinois Geely au récent Salon de l’Auto de Pékin.

Volvo faisant partie du portefeuille des marques de ce géant de l’automobile chinois, il serait logique que la marque suédoise profite de cette synergie qui lui permettrait d’offrir un nouveau VUS à motorisation électrique à peu de frais dans un horizon relativement court. Histoire à suivre…

En vidéo: Antoine Joubert présente la nouvelle Polestar 2

Automobile

Honda Clarity 2020 : la perle rare

Parmi les véhicules hybrides rechargeables, la Honda Clarity reste peu connue. Elle se distingue néanmoins par une importante autonomie électrique et, tristement, par une diffusion très limitée.

Au fil des ans, à mesure que se développent de nouveaux créneaux dans le marché automobile, certains véhicules deviennent des modèles phares. Ce fut le cas de la Chevrolet Volt, qui a popularisé les motorisations hybrides rechargeables. Son retrait inopiné du marché, en 2019, n’a toutefois pas fait chuter l’intérêt à l’égard de ce type de véhicule puisque plusieurs modèles concurrents avaient fait leur apparition. On pense ici surtout à la Toyota Prius Prime, au Mitsubishi Outlander PHEV et à la Honda Clarity, une perle rare.

Cette Honda ressemble à une perle, en effet, à cause de son autonomie électrique qui est parmi les plus importantes dans sa catégorie. Mais cette perle demeure rare puisque son constructeur en vend peu. Très peu.

En 2019, Honda a livré tout juste 912 Clarity au Canada. Durant la même période, Toyota et Mitsubishi ont respectivement écoulé 6 658 Prius Prime et 4 341 Outlander PHEV. En matière de voitures de taille intermédiaire, Honda met plutôt l’accent sur l’Accord, un modèle de dimensions comparables vendu à hauteur de 11 381 exemplaires l’an dernier.

Il faut reconnaître que les véhicules hybrides rechargeables n’ont pas encore la cote auprès des consommateurs. Bon nombre d’entre eux ne comprennent pas ce qui les différencie des véhicules hybrides ordinaires — ceux que l’on ne peut pas recharger soi-même. De plus, ils sont relativement coûteux.

N’empêche qu’en matière d’électrification des transports, actuellement, l’hybride rechargeable offre pour certains automobilistes le meilleur de deux mondes : une autonomie électrique adaptée aux besoins des citadins et la présence d’un moteur à essence qui, par l’autonomie accrue qu’il procure, élimine la hantise d’une batterie à plat!

Autonomie attrayante

Les cotes de la Clarity en matière d’autonomie sont d’ailleurs prometteuses. Honda assure qu’elle peut parcourir jusqu’à 76 km en mode électrique. C’est plus qu’une Prius Prime (40 km) ou un Outlander PHEV (35 km). Or, si l’on se fie à Statistiques Canada qui affirmait en 2016 que 89 % des Canadiens font un trajet aller-retour quotidien inférieur à 60 km pour aller au travail, cette berline pourrait convenir à tout ce beau monde.

De plus, en mode hybride, son autonomie atteint 547 km. Ainsi, pour aller de Montréal à Percé, on arrêtera occasionnellement aux stations-service pour faire le plein du petit réservoir à essence de 26,5 L, puis la Honda pourra reprendre la route, même si sa batterie n’a pas été rechargée. Le soir venu, 2,5 h suffiront à la recharger avec une borne de 240 V, sinon il faut une douzaine d’heures à partir d’une prise murale de 120 V… le temps de faire dodo. En somme, pour profiter de l’électrification aujourd’hui, c’est la formule antistress par excellence!

Encore faut-il résoudre une question cruciale : quel modèle électrifié de Honda doit-on choisir entre la Clarity ou l’Accord hybride? On a là deux berlines à trois volumes de taille comparable qui sont aussi puissantes et frugales l’une que l’autre. D’une puissance nette de 212 ch, toutes deux permettent à leur conducteur de passer de 0 à 100 km/h en 8 s environ, une accélération honorable pour une berline à vocation familiale. Quant à leurs cotes de consommation, elles sont très proches, du moins lorsqu’on les utilise en mode hybride, donc sur de longs parcours. Les cotes légèrement inférieures de l’Accord hybride lui donnent même un petit plus : le site ÉnerGuide lui attribue une consommation moyenne de 5,0 L/100 km, alors que la Clarity ferait 5,6 L; un écart sans doute justifié par les 300 kg additionnels qui la tarent.

Pour arriver à pareils résultats, Honda fait usage de deux groupes motopropulseurs mixtes différents. La Clarity dispose d’un 4 cylindres de 1,5 L et 103 ch, une variante atmosphérique du moteur suralimenté servant aux Accord d’entrée de gamme. Comme la Volt, cette Honda est une hybride « en série ». Son moteur à essence sert donc généralement de génératrice et produit l’électricité nécessaire au moteur électrique lorsque la charge de sa batterie de 17 kWh est à son minimum. La mise en marche de ce moteur peut paraître soudaine et engendre des hausses de régime intenses qui rappellent les… petites génératrices Honda que l’on utilise à la maison ou au chalet!

Pour sa part, l’Accord hybride est une hybride « parallèle » qui fonctionne comme une Toyota Prius. Son 4 cylindres atmosphérique de 2,0 L et 143 ch est jumelé à un moteur électrique alimenté par une « petite » batterie de 1,3 kWh et c’est leur action combinée ou séparée qui anime la voiture. Ces deux voitures ont d’ailleurs recours au même moteur électrique de 181 ch (136 kW) et à une boîte de vitesses automatique à variation continue qui transmet la puissance aux roues avant.

Une affaire de calcul

Au moment d’écrire ces lignes, Honda offrait l’Accord hybride 2020 à partir de 34 705 $ et la Clarity 2021 pour 44 505 $ (48 505 $ pour la version Touring, plus cossue). De plus, contrairement à l’Accord hybride, la Clarity était admissible aux incitatifs proposés par les deux paliers de gouvernement. Totalisant 13 000 $ dans le cas d’un achat (8 000 $ du Québec et 5 000 $ du Canada), ils rendent la Clarity moins chère qu’une Accord hybride d’entrée de gamme!

Avec un prix dans la basse trentaine et une autonomie électrique correspondant aux besoins de nombreux citadins, la Clarity peut paraître désirable malgré son allure insolite. Un détail qui paraît secondaire lorsque l’on constate qu’elle a un habitacle aussi spacieux que celui d’une Accord et un coffre procurant un volume utile comparable (439 L contre 473).

Mais en marge de ces deux modèles, il y a l’Accord ordinaire, qui affiche des prix et des taux de financements très alléchants. Pour certains acheteurs, une version LX d’entrée de gamme à boîte automatique offerte à partir de 28 705 $ (7,2 L/100 km) conviendra parfaitement. Car l’achat d’une auto, ça reste d’abord et avant tout une affaire de calcul.

Et puis, les Clarity sont rares. Les concessionnaires les reçoivent au compte-gouttes, ce qui décourage les gens. Par ailleurs, on s’explique mal cette hausse de prix considérable des modèles 2021. Comparativement aux modèles 2020, leurs prix ont bondi d’environ 4 000 $. Pourtant, en scrutant la fiche technique de ces « nouveautés », on constate que rien n’a changé, si ce n’est d’un détail. Une couleur qui a disparu du nuancier de la Clarity Touring : le vert nacré appelé Forêt au clair de lune…

En vidéo: le Circuit électrique, comment ça fonctionne?

Automobile

Jeep fête ses 80 ans avec des éditions spéciales

L’année-modèle 2021 coïncide avec les 80 ans de Jeep et pour une marque aussi riche en tradition, l’occasion est trop belle pour ne pas la souligner.

Ainsi, chaque modèle de la gamme ajoute une édition 80e Anniversaire dotée de plusieurs caractéristiques uniques. Leur arrivée chez les concessionnaires se fera plus tard cet automne.

« Après 80 ans, Jeep demeure fidèle au VUS original en continuant d’offrir des performances tout-terrain légendaires qui permettent de vivre une foule d’aventures, a déclaré Jim Morrison, directeur de la marque Jeep en Amérique du Nord. Nous sommes heureux de lancer ces modèles 80e Anniversaire qui proposent un look unique, un excellent rapport qualité-prix ainsi qu’une panoplie de dispositifs de sécurité et de technologie. »

Jeep Wrangler Édition 80e Anniversaire 2021
PDSF : 44 835 $ (Sport S) ou 52 685 $ (Sahara)

  • Roues de 18 pouces de couleur Granite cristal
  • Pneus tout-terrain Bridgestone Dueler 255/70R18
  • Garnitures de calandre et de phares de couleur Gris neutre métallique
  • Élargisseurs d’ailes assortis à la carrosserie
  • Écussons commémoratifs « 80th Anniversary »
  • Sièges en tissu noir avec motif à losange et inscription « 80th Anniversary »
  • Coutures Tungstène clair et garnitures de planche de bord Bronze anodisé
  • Accès sans clé (Sahara)
  • Tapis de plancher en berbère avec coutures Tungstène clair
  • Ensemble Temps froid incluant sièges avant chauffants, volant chauffant et démarreur à distance (Sahara)
  • Uconnect de 4e génération avec écran tactile de 8,4 pouces et navigation
  • Système audio haut de gamme Alpine

Jeep Gladiator Édition 80e Anniversaire 2021
PDSF : 52 635 $ (Sport S) ou 56 635 $ (Overland)

  • Roues de 18 pouces de couleur Granite cristal
  • Pneus tout-terrain Bridgestone Dueler 255/70R18
  • Garnitures de calandre et de phares de couleur Gris neutre métallique
  • Élargisseurs d’ailes assortis à la carrosserie
  • Écussons commémoratifs « 80th Anniversary »
  • Sièges en tissu noir avec motif à losange et inscription « 80th Anniversary »
  • Coutures Tungstène clair et garnitures de planche de bord Bronze anodisé
  • Accès sans clé (Overland)
  • Tapis de plancher en berbère avec coutures Tungstène clair
  • Ensemble Temps froid incluant sièges avant chauffants, volant chauffant et démarreur à distance (Overland)
  • Uconnect de 4e génération avec écran tactile de 8,4 pouces et navigation
  • Système audio haut de gamme Alpine

Jeep Grand Cherokee Édition 80e Anniversaire 2021
PDSF : 59 690 $

  • Roues de 20 pouces de couleur Granite cristal
  • Toit ouvrant électrique
  • Écussons commémoratifs « 80th Anniversary »
  • Sièges en cuir Nappa noir avec insertions perforées et coutures Tungstène clair
  • Garnitures intérieures Noir lustré et Bronze anodisé
  • Ensemble ProTech II incluant alerte de collision avant avec freinage automatique, aide au stationnement ParkSense, régulateur de vitesse adaptatif avec arrêt et départ, avertisseur de sortie de voie LaneSense avec aide au maintien dans la voie, essuie-glaces à capteurs de pluie et aide au freinage avancée
  • Uconnect de 4e génération avec écran tactile de 8,4 pouces et navigation

Jeep Cherokee Édition 80e Anniversaire 2021
PDSF : 40 990 $ (4×4)

  • Roues de 18 ou 19 pouces de couleur Granite cristal
  • Écusson commémoratif « 80th Anniversary »
  • Sièges en cuir haut de gamme avec coutures Tungstène clair
  • Sièges avant à réglages électriques avec support lombaire
  • Climatiseur automatique deux zones
  • Écran d’instrumentation de sept pouces
  • Garnitures intérieures Bronze anodisé, plafond noir et tapis en berbère
  • Surveillance des angles morts et alerte de circulation transversale arrière
  • Aide au recul ParkSense
  • Toit panoramique à deux panneaux
  • Uconnect de 4e génération avec écran tactile de 8,4 pouces et navigation

Jeep Compass Édition 80e Anniversaire 2021
PDSF : 35 390 $ (4×4)

  • Roues de 19 pouces de couleur Granite cristal
  • Écusson commémoratif « 80th Anniversary »
  • Sièges en cuir avec coutures Tungstène clair
  • Siège du conducteur à réglages électriques avec support lombaire
  • Rétroviseur intérieur à assombrissement automatique
  • Écran d’instrumentation de sept pouces
  • Garnitures intérieures Noir lustré et Bronze anodisé, plafond noir et tapis en berbère
  • Uconnect de 4e génération avec écran tactile de 8,4 pouces et navigation

Jeep Renegade Édition 80e Anniversaire 2021
PDSF : 33 340 $ (4×4)

  • Roues de 19 pouces de couleur Granite cristal
  • Écusson commémoratif « 80th Anniversary »
  • Climatiseur automatique deux zones
  • Écran d’instrumentation de sept pouces
  • Garnitures intérieures Bronze anodisé, plafond noir et tapis en berbère
  • Uconnect de 4e génération avec écran tactile de 8,4 pouces et navigation

En studio : Le Jeep Grand Cherokee a-t-il un bon rouage intégral?

Automobile

Un VUS électrique vietnamien en Amérique en 2021?

Le nom VinFast vous dit quelque chose?

Nous vous avons déjà parlé à deux reprises de ce nouveau constructeur automobile vietnamien, d’abord en septembre 2018 lors du dévoilement de ses deux premiers modèles au Mondial de l’auto de Paris, puis à l’été 2019 quand les livraisons étaient sur le point de débuter dans son marché local.

Cette fois, VinFast revient dans l’actualité parce qu’on apprend que son VUS (ici sur les images) portera le nom de « President », qu’il renfermera un V8 de 420 chevaux signé GM et que sa production sera limitée à 500 exemplaires. Mais surtout, la compagnie annonce son intention de percer le marché américain, et ce, dès l’an prochain!

C’est toutefois un véhicule bien différent qui est prévu. Selon le site Motor1.com, VinFast songe à offrir aux États-Unis un nouveau véhicule électrique qui se trouve encore à l’étape du développement. Les détails sur celui-ci sont extrêmement limités, mais il prendra la forme d’un VUS, de toute évidence.

VinFast, soit dit en passant, est une filiale du plus grand groupe privé du Vietnam, Vingroup, propriété de l’homme le plus riche du pays, le multimilliardaire Pham Nhat Vuong. Ce dernier compte investir plus de 2 milliards $ de sa fortune personnelle pour réaliser son objectif de débarquer en Amérique du Nord.

« Notre plus grand défi est de faire connaître les produits vietnamiens à l’international, explique-t-il dans un communiqué de presse. Pour plusieurs gens dans le monde, le Vietnam est encore et toujours un pays pauvre et peu développé. Nous devrons faire la preuve que nos produits sont le reflet d’un Vietnam dynamique et prospère qui répond aux plus hauts standards de la planète. »

Autrement dit, rien à voir avec ces amateurs vietnamiens qui fabriquent des voitures sport en carton

Si VinFast fait le saut aux États-Unis, le Canada emboîtera-t-il le pas? C’est à suivre.

En vidéo: 10 modèles qui devraient offrir une version électrique

Automobile

Tesla se réinstallera à Laval

Tesla aura désormais un nouveau point de service à Laval.

C’est ce que l’agence immobilière Trillion, qui était responsable de la vente, nous a appris.

La bâtisse s’est transigée pour la somme de 14 000 000 $. La superficie du terrain s’élève à 252 821 pieds carrés alors que celle du bâtiment s’élève à 127 396 pieds carrés. Le bâtiment construit en 2005 a été rénové en 2018 d’après la fiche de mise en vente.

À cette adresse bien connue des Lavallois, le 3755 Autoroute des Laurentides (H7L 3H7) logeait le commerce de véhicules d’occasion Autos PB. Rappelons qu’en décembre 2016, ALBI le Géant avait annoncé l’acquisition de l’entreprise.

Pour Tesla, il s’agira d’un retour sur l’île de Laval. En effet, le constructeur de véhicules électriques a brièvement logé au 2020 Boulevard des Laurentides en 2014. L’enseigne avait ensuite déménagé au 5350 Rue Ferrier à Montréal après que la concession Premier Fiat Chrysler Dodge Jeep Ram ait fermé.

Ce nouveau point de service à Laval devient donc le troisième dans la province, après ceux de Montréal et de Québec. Des lecteurs nous ont informés que les premiers exemplaires ont déjà commencé à arriver au nouveau point de service lavallois.

En vidéo: Antoine Joubert présente le Tesla Model Y

Automobile

Confirmé : le Mazda CX-30 Turbo 2021 arrive cet hiver au Québec

La division mexicaine de Mazda avait vendu la mèche la semaine dernière, mais c’est maintenant officiel : le séduisant CX-30 ajoute un moteur turbo à sa gamme, et ce, dès l’année-modèle 2021.

Suivant l’exemple de la Mazda3 avec laquelle il partage sa plateforme et ses motorisations, dont des quatre cylindres atmosphériques de 2,0 litres (155 chevaux) et 2,5 litres (186 chevaux), le nouveau multisegment sous-compact sera disponible lui aussi avec un Skyactiv-G turbocompressé de 2,5 litres.

Ce dernier est capable de générer une puissance de 227 chevaux et un couple de 310 livres-pied avec de l’essence ordinaire ou encore 250 chevaux et un couple de 320 livres-pied avec du super (indice d’octane 93). Pas besoin de vous dire que c’est largement plus que les autres VUS de la catégorie, à moins que l’on inclue la nouvelle MINI Countryman JCW de 301 chevaux.

Avec autant de muscle – et un équipement généreux dans un habitacle raffiné – le Mazda CX-30 Turbo pourra rivaliser sérieusement avec des modèles de luxe comme l’Audi Q3, le BMW X1, le Mercedes-Benz GLA et le Volvo XC40.

Le véhicule comprend aussi de série le rouage intégral i-Activ avec système antipatinage hors route, la suite d’aides à la conduite i-Activsense (incluant le système intelligent d’aide au freinage en marche arrière avec freinage automatique en cas de trafic transversal arrière), le système de reconnaissance des panneaux de signalisation et les phares avec éclairage adaptatif.

En plus de l’insigne « Turbo » sur le hayon, le design extérieur se démarque avec des roues de 18 pouces en alliage d’aluminium noir, de plus gros embouts d’échappement et des boîtiers de rétroviseurs au fini noir lustré.

Le Mazda CX-30 Turbo 2021 sera en vente chez nous en janvier. Son prix débute à 36 250 $.

Sur la route : Mazda CX-30 2020