Automobile

15 trucs pour économiser sur l’essence

La consommation d’essence d’un véhicule dépend évidemment de son poids et de sa mécanique, mais vos habitudes de conduite y sont aussi pour quelque chose.

Voici quelques pratiques à adopter pour espacer vos arrêts à la pompe.

L’écoconduite, vous connaissez?

Enseignée dans les cours de conduite automobile, l’écoconduite prône la douceur en accélération et en freinage. En plus de conserver une distance raisonnable avec le véhicule qui se trouve devant le sien, l’écoconduite recommande de maintenir sa vitesse de croisière.

Dosez l’utilisation du climatiseur

L’utilisation du climatiseur peut faire grimper de 20% la consommation d’essence. C’est pour cette raison qu’il est conseillé d’ouvrir les fenêtres en ville. En revanche, sur l’autoroute, il est plus économique d’utiliser le climatiseur que de baisser les fenêtres.

Ne faites pas le plein n’importe où ou n’importe quand

D’un moment à l’autre dans une semaine et d’un secteur à un autre, le prix du litre d’essence peut grandement varier. Pour vous aider à magasiner votre carburant, CAA-Québec a mis en place l’outil Info Essence qui vous indique le prix réaliste que vous devriez payer en fonction de l’endroit où vous vous situez.

La fidélité, ça paie!

Les différentes bannières des pétrolières proposent des cartes de fidélité. Bien que les rabais ne soient pas astronomiques, c’est un moyen comme un autre. Et l’effort requis est plus que minime. Chaque cent économisé est un cent de plus dans vos poches.

L’entretien, c’est la clé

Une voiture qui n’est pas adéquatement entretenue peut consommer jusqu’à 25% plus d’essence. Ne remettez pas au lendemain la prise de rendez-vous pour votre voiture. Vous pourriez en payer les conséquences à chaque plein.

Vos pneus sont bien gonflés?

Un pneu pas assez ou trop gonflé peut faire augmenter la consommation de votre véhicule. Ainsi, assurez-vous que la pression d’air des pneus correspond à celle recommandée par le manufacturier. L’information se trouve notamment sur l’étiquette dans l’intérieur de la portière du conducteur.

Ne trimballez pas tout votre bataclan

À quoi bon conserver le support à ski en plein été? Il en est de même pour l’attirail de pique-nique en hiver. Ne transportez pas avec vous des objets inutiles. En allégeant votre voiture, vous éviterez de faire grimper votre consommation. Une augmentation de 1% de l’essence brûlée s’observe pour chaque 25 kilogrammes supplémentaire.

N’achetez pas n’importe quel véhicule

Si vous achetez un véhicule utilitaire sport ou une camionnette, ne vous plaignez pas de la consommation élevée d’essence. Si vous avez deux véhicules à votre domicile, n’hésitez pas à emprunter celui qui est le moins énergivore pour vos plus longs trajets.

La voiture hybride est une possibilité

En 2019, le marché automobile propose bien plus de véhicules hybrides que lors de l’introduction de ce type de motorisation au tournant de l’an 2000. Ça peut être une excellente solution de rechange . Il en est de même pour les voitures hybrides rechargeables. Pour ne plus consommer d’essence du tout, l’achat d’un véhicule entièrement électrique peut être envisagé.

Ne vous déplacez pas n’importe quand

Grâce à des applications comme Google Maps et Waze, vous pouvez planifier vos déplacements et éviter d’être coincé dans un bouchon. Vous pouvez aussi en profiter pour combiner vos commissions.

Le chauffe-moteur, votre allié!

D’après CAA-Québec, l’utilisation d’un chauffe-moteur en hiver vous permettra d’économiser environ 15% d’essence pour des trajets de 20 kilomètres ou moins.

Coupez le moteur si vous ne roulez pas

En hiver, il est recommandé de préchauffer le moteur. Cependant, une durée de 30 secondes suffit. Autrement, il est inutile de laisser un moteur tourner si vous ne roulez pas. Il consomme entre 1,1 et 4 L à l’heure lorsqu’il est au ralenti.

L’ordinaire est extraordinaire

Les mythes entourant l’essence sont nombreux. Alimenter votre voiture avec de l’essence super lorsque le manufacturier ne le recommande pas revient au même que si vous jetiez votre argent par les fenêtres. À l’inverse, il est déconseillé d’utiliser de l’essence ordinaire si votre voiture exige du super. Informez-vous quant aux besoins de votre voiture.

Soyez méfiants des gadgets

Une multitude de gadgets sont disponibles sur Internet pour réaliser des économies de carburant. Or, après avoir réalisé divers tests, CAA-Québec a conclu qu’aucun de ces bidules n’apporte un réel rendement.

L’auto n’est pas le seul moyen de transport

La voiture n’est pas le seul moyen de transport. Lorsque cela est possible, privilégiez le transport en commun, la marche ou le vélo. Le covoiturage peut également être une option intéressante.

Automobile

Sondage : l’imprudence des conducteurs est en hausse

Malgré les confinements et le télétravail rendus nécessaires par la pandémie de COVID-19, le Québec va terminer l’année 2020 avec plus de décès et de blessures graves sur les routes qu’en 2019, si l’on se fie aux statistiques de la Société de l’assurance automobile du Québec.

Les conducteurs sont-ils plus stressés et distraits dans le contexte actuel? Selon un sondage réalisé à la mi-décembre par l’Association canadienne des automobilistes (CAA), une majorité de Canadiens (56 %) affirme percevoir que les comportements dangereux se multiplient sur la route depuis la fin des vacances estivales.

C’est le cas pour les excès de vitesse (35 %), la conduite agressive (32 %) et l’utilisation du cellulaire au volant (30 %). COVID ou pas, le risque est toujours aussi présent.

« On remarque un faux sentiment de sécurité chez les conducteurs ces temps-ci. Avec moins de véhicules sur les routes en raison de la pandémie, certains automobilistes pensent qu’ils peuvent conduire de façon plus téméraire », affirme Ian Jack, vice-président aux affaires publiques du CAA.

La situation ne devrait pas s’améliorer à court terme, la saison froide étant propice aux conditions routières variées et changeantes. Au fait, avez-vous bien préparé votre véhicule pour l’hiver? Ne manquez pas de cliquer sur le lien pour quelques rappels et conseils utiles. Ou encore, découvrez nos 10 bons trucs à adopter sur la route en hiver.

« Avec l’hiver qui s’installe et dans un contexte où tant d’automobilistes conduisent moins fréquemment, il est plus que jamais essentiel de redoubler de prudence et d’adapter sa conduite aux conditions hivernales souvent imprévisibles », renchérit Marco Harrison, directeur de la Fondation CAA-Québec.

Quelques conseils

L’organisme partage d’ailleurs ses propres conseils à ceux qui doivent prendre la route dans les prochaines semaines :

  •  Prenez le temps qu’il faut pour vous rendre à destination. Les conducteurs pressés sont plus enclins à la prise de risques et de possibles fâcheuses conséquences pour eux, mais aussi pour les autres.
  • Programmez votre GPS et votre liste de lecture musicale avant de partir. Rien de mieux que de prévenir les distractions au volant en les réglant avant le départ.
  • Faites attention aux piétons et aux cyclistes. Avec une visibilité parfois réduite, établissez un contact visuel avec les piétons et surveillez vos angles morts pour les cyclistes.
  • Déneigez bien votre auto. Avant de partir, retirez toute la neige et la glace de vos vitres, miroirs et phares. Les « igloos mobiles » sont un danger public et leurs propriétaires s’exposent à une amende salée.
  • Allumez vos feux et phares non seulement pour éclairer votre chemin convenablement, mais aussi pour vous assurer d’être bien vu par les autres usagers de la route.

Articles récents

image générique pour un article
Automobile

GMC Sierra Denali 2019, le test des fêtes

Le temps des Fêtes, c’est l’occasion de prendre le volant et de découvrir les hauts et les bas d’un modèle dans une période assez particulière.

Folie du magasinage, stationnement de centres commerciaux bondés, déplacements nombreux, soupers en famille et retour nocturne sur des routes enneigées, tout y est pour nous faire apprécier – ou non – un véhicule. Dans mon cas, c’est au volant du plus cossu des GMC Sierra 2019, le Denali, que j’ai traversé les festivités.

Récemment, GM a remanié son tandem de camionnettes pleine grandeur. Le Sierra est donc nouveau pour 2019. Côté style, on a toujours préféré les lignes un peu plus sportives du Sierra par rapport au Chevrolet Silverado et c’est encore le cas. GMC s’efforce de le distinguer via plusieurs petits détails qui font la différence. C’est le cas de son imposante grille qui n’est pas sans nous rappeler celle des versions HD et qui apporte un design beaucoup plus costaud et dynamique.

Concernant notre version Denali entièrement de noir vêtue et équipée de jantes de 22 pouces, elle nous a valu plusieurs pouces en l’air de la part de passionnés qui connaissent bien les spécifications de cette livrée haut de gamme. Même une visite au stationnement devant le casino de Montréal bondé n’avait rien de gênant. La large bande aux DEL qui encadre une partie des phares apporte une belle touche de sophistication en soirée.

Un des avantages du Sierra par rapport au Chevrolet Silverado, c’est qu’il est possible de l’obtenir avec le hayon MultiPro, qui peut se transformer de six manières distinctes. Un second ensemble de pentures permet d’abaisser indépendamment le 2/3 du hayon, ce qui ajoute plusieurs fonctionnalités intéressantes, notamment en déployant une marche facilitant l’accès à bord.

Ford a toujours eu l’avantage des fonctionnalités , et GM a décidé de ne pas s’en laisser imposer cette fois. On aime aussi l’éclairage aux DEL de la caisse ainsi que le revêtement vaporisé qui protège la caisse, offert de série dans le cas du Denali.

Il est plus gros
Ce n’est pas une illusion, le nouveau Sierra 2019 dispose d’un empattement majoré de trois pouces (76 mm), ce qui se traduit par un gain d’espace à bord, surtout pour le dégagement aux jambes des passagers arrière. On est maintenant un peu plus en ligne avec la concurrence, spécialement par rapport au F-150 qui était le plus spacieux à ce chapitre. Si vous devez composer avec les besoins d’une famille, vous apprécierez certainement ce gain. Cependant, le plancher n’est toujours pas complètement plat à l’arrière, contrairement aux rivaux.

Du reste, l’habitacle demeure assez classique dans son aménagement et c’est justement ce que beaucoup critiquent, le manque d’audace de GM par rapport aux habitacles de la concurrence, surtout face au nouveau Ram 1500.

Notre Denali, avoisinant les 80 000 $ avec ses options, n’a d’ailleurs pas tout le panache attendu d’un tel modèle. Au moins, les différentes commandes sont simples à comprendre et leur grande taille les rend assez faciles à activer, même avec des gants. Le système multimédia est simple et sa compatibilité avec Apple CarPlay simplifie vraiment la vie à bord. Rien à reprocher non plus au système de sonorisation haut de gamme Bose; sa puissance fait même trembler l’affichage tête haute!

Nous avons parcouru plus de 1 250 km à bord du Sierra Denali et plusieurs de ses fonctionnalités ont été appréciées par nos passagers, notamment ses sièges chauffants à l’arrière ainsi que la disponibilité d’internet à bord via son point d’accès sans fil.

Petit ou gros V8?
De série, le véhicule est équipé d’un V8 de 5,3 litres déployant 355 chevaux, le plus populaire des moteurs de la gamme. Jumelé à une boîte automatique à huit rapports, ce dernier offre un très bon compromis entre consommation, puissance et capacité. Dans notre cas, l’emblème apposé sur les flancs à la jonction du capot démontrait que notre modèle d’essai disposait du plus puissant des moteurs proposés, soit le V8 de 6,2 litres qui développe 420 chevaux et qui vous permettra de tracter jusqu’à 12 200 lb.

Bien entendu, il n’est pas aussi économique en carburant, mais nous avons tout de même obtenu une moyenne de 14,9 L/100 km, ce qui n’est pas si mal. On peut remercier sa technologie de désactivation des cylindres et sa transmission à 10 rapports.

La grande force des camionnettes GM a toujours été leur comportement : elles représentent un bon compromis entre confort et tenue de route. Notre modèle d’essai nous permettait d’entrer dans les courbes assez rapidement. Le véhicule était solide comme un roc, et ce, malgré que l’on conserve l’essieu rigide et la suspension à lames. Il ne faut pas oublier non plus que les roues de 22 pouces optionnelles avec des pneus à profil bas aidaient à la cause.

Avec sa taille, le Sierra n’est pas le plus amusant à manœuvrer en ville ou dans les stationnements. On finit par stationner un peu plus loin afin d’avoir suffisamment d’espace. Oubliez les stationnements intérieurs ou les parallèles entre deux parcomètres. Du reste, vous apprécierez les vertus d’une camionnette pleine grandeur pour transporter des objets plus imposants. Difficile de s’en passer une fois que l’on y a goûté.

image générique pour un article
Automobile

Ford Série F : rappel concernant un problème de chauffe-moteur

Les camionnettes Ford F-150 et Super Duty sont les véhicules les plus vendus au Canada depuis des décennies. Par conséquent, lorsqu’un rappel est émis, cela touche évidemment un grand nombre d’unités. Cette fois-ci, Transports Canada a publié un rappel concernant un problème de chauffe-bloc moteur, et qui affecte 463 760 unités de la Série F.

Sur les véhicules équipés d’un chauffe-moteur, l’eau et la corrosion pourraient endommager raccord du câble. Cela risque de causer un court-circuit, entraînant la surchauffe et la fusion de fils et augmenter le risque d’incendie et de dommages supplémentaires. De plus, cela pourrait faire sauter les disjoncteurs domestiques lorsque le véhicule est branché.

Pour régler le problème, les concessionnaires devront inspecter le câblage du chauffe-moteur et le remplacer au besoin.

Entre temps, Ford avise ses clients de ne pas utiliser le chauffe-moteur d’ici à ce qu’il soit inspecté. Les véhicules touchés par le rappel sont les Ford F-150 2015 à 2019 et les Ford Super Duty 2017 à 2019. Les propriétaires de ces camions peuvent vérifier s’ils sont concernés en visitant la section des rappels sur le site web de Ford du Canada ou bien en composant le 1-800-565-3673.

image générique pour un article
Automobile

4 Camaro des films Transformers seront mises à l’encan

Lors du prochain encan Barrett-Jackson, Chevrolet vendra quatre Camaro qui ont joué le rôle de Bumblebee dans la saga Transformers.

L’événement se déroulera du 12 au 20 janvier 2019.

Il ne sera pas possible d’acquérir seulement l’une des quatre Camaro puisqu’elles sont vendues en lot. Celui-ci comprend deux Camaro 2010 ainsi qu’une unité de 2013 et 2016.

Ces voitures ont notamment joué la vedette dans les filmsTransformers(2007),Transformers 2: La Revanche(2009),Transformers 3: La Face cachée de la Lune(2011),Transformers: L’Âge de l’extinction(2014) etTransformers: Le Dernier Chevalier(2017).

Sans surprise, les quatre Camaro sont propulsées par un moteur V8 auquel est jointe une transmission automatique. De couleur jaune, elles sont décorées de bandes noires.

Hélas, ces quatre voitures de collection ne peuvent être immatriculées afin de circuler légalement sur la route.

La maison d’encan prévoit que le lot de Bumblebee se vendra vers 17h30 (MT) le samedi 19 janvier prochain.

L’entièreté de l’argent amassé sera versée à Operation Homefront. Cet organisme américain vient en aide aux vétérans.

Lors de ce même encan sera également mise en vente la toute première Toyota Supra 2020.

image générique pour un article
Automobile

Ford Police Interceptor Utility 2020 : un nouveau VUS hybride pour les policiers

Quand Ford a annoncé la mort soudaine de ses berlines, nous nous interrogions au sujet des voitures de police. Après tout, nous sommes habitués de voir nos agents de la paix rouler en Ford Taurus, ou même en Crown Victoria.

Il se trouve que Ford a une réponse à notre question avec son tout nouveau Police Interceptor Utility 2020. Et sans surprise, c’est un VUS!

Du déjà vu?
Certes, plusieurs municipalités ont déjà recours au Ford Explorer pour leurs autos patrouilles, mais celui-ci est différent, car il est muni d’une mécanique hybride.

Et si on observe les trois images que Ford nous présente de plus près, on se rend rapidement compte qu’il s’agit du tout nouveau Ford Explorer 2020, un véhicule qui n’a toujours pas encore été dévoilé au grand public.

Pour ce qui est de sa motorisation hybride, Ford parle d’un système autonome, et non hybride rechargeable. Celui-ci serait greffé à un moteur V6 de 3,7 litres. Ainsi, le constructeur promet une nette amélioration de la consommation d’essence, une qualité qui, selon Ford, aiderait aux contribuables à économiser jusqu’à 5 900$ en frais d’essence par année pour une seule auto patrouille.

En effet, avec une cote de consommation moyenne déclarée par EnerGuide à 9,8 L/100, ce VUS à rouage intégral, qui peut aussi remorquer jusqu’à 5 000 livres (2 267 kg), est sans aucun doute peu énergivore.

Autre fait intéressant une voiture hybride éteint entièrement son moteur à essence lorsqu’elle est stationnée, chose que les policiers font souvent. Ainsi, on élime entièrement la consommation d’essence lors de ces périodes d’arrêt prolongées.

Le Ford Police Interceptor Utility 2020 incorpore également une flotte complète de technologies de surveillance de pointe, comme un système de garde du périmètre que Ford nomme «Police Perimeter Alert».

Grâce à des capteurs, le véhicule surveille son propre périmètre en temps réel. Dès qu’il détecte du mouvement ou un comportement potentiellement dangereux, la caméra de recul s’active, les portes se verrouillent et les vitres se ferment automatiquement. Des indices de mouvement apparaissent ensuite sur l’écran multimédia du véhicule afin d’aider l’agent de la paix à mieux repérer le suspect.

Ce nouveau VUS patrouille ultra sophistiqué pourrait se pointer le bout du nez dans votre municipalité dès ce printemps. Et pour les civils, il ne serait pas surprenant de voir sa mécanique hybride aussi apparaître sous le capot du prochain Ford Explorer. D’ailleurs, il y a de fortes de chances que celui-ci soit présenté au Salon de Detroit, le 14 janvier prochain.

image générique pour un article
Automobile

11 vieilles BMW encore neuves retrouvées dans une grange

Vingt-cinq ans après avoir été acquises, onze BMW Série 5 ont été retrouvées dans une grange. Et elles étaient encore flambant neuves.

La familiale et les dix berlines de génération E34 ont été retrouvées dans un hangar de Blagoevgrad en Bulgarie.

Elles n’auraient jamais été immatriculées pour circuler sur la voie publique et leur odomètre afficherait zéro kilomètre.

Même si elles n’ont jamais roulé, ces voitures désormais considérées comme de véritables pièces de collection ne semblent pas avoir été méticuleusement préservées. C’est ce qu’on peut voir en regardant attentivement les photos.

Bien qu’on constate qu’il ne s’agisse pas de M5, c’est-à-dire la déclinaison la plus performante et la plus recherchée par les mordus de la marque, il est difficile d’identifier avec précision les versions présentes. On peut toutefois noter que l’une d’entre elles est une 520i.

Apparemment, ces voitures ont été acquises à l’époque dans le but d’en faire la location. Tout semble indiquer que le projet n’a jamais vu le jour pour ces onze allemandes.

Commercialisée entre 1988 et 1996, la BMW Série 5 E34 est une voiture intermédiaire de luxe. Au sein de la gamme de BMW, elle se situe entre les Série 3 et Série 7.

À titre indicatif, une BMW 540i 1995 dotée d’une boîte manuelle à six rapports s’est vendue 20 540 $ US (environ 27 500$) sur la plateforme Bringatrailer. Son odomètre affichait 68 500 milles, soit l’équivalent 110 240 kilomètres.

image générique pour un article
Automobile

Le CES 2019 sera fort en nouveautés automobiles

Le Consumer Electronics Show (CES) s’apprête à ouvrir ses portes une fois de plus cette année à Las Vegas.

C’est à cet endroit que l’on peut découvrir les plus récentes innovations et nouveautés dans tout ce qui touche l’électronique et les technologies. Télévision 8K, maison intelligente, réfrigérateur sorti tout droit d’un film de science-fiction, le CES est une véritable immersion dans le futur qui nous permet aussi de découvrir là où l’industrie automobile se dirige.

C’est d’ailleurs au CES 2017 que nous avions découvert le technologie MBUX de Mercedes-Benz, cette dernière maintenant offerte à bord de la nouvelle Classe A.

Le CES est donc devenu un territoire fertile pour les constructeurs automobiles qui en profitent pour dévoiler leur dernières avancées en matière de technologie, de motorisation électrique, de conduite autonome et même parfois de nouveaux modèles.

C’est le cas de Nissan qui devrait dévoiler cette année sa Leaf Plus dotée d’une autonomie électrique supérieure qui devrait s’aligner avec celle de la Chevrolet Bolt et de la Tesla Model 3. Bien entendu, elle sera vendue à un prix supérieur à la Leaf régulière. Nissan nous promet également une nouvelle technologie qui permettra de voir l’invisible, cette dernière alliant des informations du monde réel et virtuel afin de vous présenter la route comme jamais auparavant.

Mercedes-Benz compte quant à elle présenter en primeur mondiale la toute nouvelle Classe CLA, un modèle qui devrait également hériter d’une panoplie de nouveautés technologiques. La voiture autonome sera une fois de plus au cœur du CES et si vous vous demandez à qui diable servira la voiture autonome, voici qui pourrait vous éclairer.

Ne manquez pas notre couverture complète dans la section CES du Guide de l’auto dès la semaine prochaine!