Canadian Tire Saint-Jérôme

Canadian Tire Saint-Jérôme

Chronique affaires et économie

Jean-Claude tremblay, MBA Collaboration spéciale

jctremblay@cogitas.ca

Entretien avec Jean-Guy Poulin

C’est avec fierté que j’ai le privilège de clore l’année avec une véritable légende du monde des affaires laurentiennes, un homme solide comme un jeune chêne de plus de 80 ans, un de ceux qui a su gagner mon admiration : monsieur Jean-Guy Poulin, propriétaire du Canadian Tire Saint-Jérôme depuis 26 ans.

Ce bonze du commerce au détail a passé 17 ans chez Zellers avant d’entrer chez Canadian Tire, en 1974. Ça fait donc 43 ans qu’il œuvre au sein de la bannière, et si vous savez compter comme moi, vous constatez qu’il a plus de 60 ans de métier dans le corps ! Mais qu’est-ce qui explique cette longévité, doublée d’un enthousiasme contagieux ? Je me suis intéressé au phénomène, ainsi qu’aux principaux éléments qui font son succès tant personnel que commercial.

Un communicateur qui aime les gens

L’homme s’exprime avec aisance. Il est convaincant, sans pour autant forcer la note. Son optimisme transcende son vocabulaire. Je devine l’aura d’un grand communicateur, une de celles que je perçois rarement. Lorsque je lui parle des ingrédients qui expliquent ses succès, il me répond du tac au tac : « Tu sais Jean-Claude, ce qui me tient en vie c’est la passion que j’ai pour les gens. D’excellents produits, un marchandisage efficace, oui, mais c’est surtout mes clients et mes employés qui font mon succès. » Et voilà la force d’un communicateur : capable de synthétiser l’essence de son propos et de le livrer de manière authentique. Ça commence fort!

La matière première : encore et toujours les gens

« Il faut que les clients soient contents, que les employés rentrent de bonne humeur, et qu’ils repartent de bonne humeur, sinon ça ne marche pas. » Je fus alors curieux de savoir de quelle façon on pouvait s’assurer qu’ils demeurent mobilisés. Sa réponse fut limpide : « Le respect! …. On conserve ses employés en les faisant participer aux bénéfices, mais aussi en les consultant. C’est eux qui gèrent leur magasin, ce n’est pas moi! » Je note ici la confiance évidente, qui engendre la délégation, essentielle au succès d’une entreprise florissante.

Homme avant-gardiste, voire féministe

L’actuel propriétaire d’un des plus imposants magasins du pays s’est demandé, avant tout le monde, où était la femme dans le commerce. En effet, dès le milieu des années 1970, il a reconnu que l’apport de la femme était un ingrédient essentiel non seulement à la vie… mais aussi aux affaires. C’est pour cette raison que, d’hier à aujourd’hui, il a toujours fait une place de choix aux femmes dans la gestion de ses magasins.

Donner au suivant

Ce titre n’est pas le slogan d’une émission bien connue, mais le modus vivendi d’un homme qui, depuis le début de sa vie, croit qu’aider les autres est essentiel à la prospérité collective. Mères monoparentales, jeunes issus de milieux défavorisés, patients aux soins palliatifs ou hospitalisés, et j’en passe, M. Poulin et son équipe sont de toutes les causes et donnent sans compter. Il m’a confié que, « le plus que tu fais pour les autres, le plus que ça te revient sans que tu ne le saches ».

Mes conclusions

Entre les études et la pratique sur le terrain, je suis génétiquement programmé pour déceler les faiblesses, et trouver des solutions visant à maximiser le rendement des organisations. Après une entrevue et des dizaines de visites de magasins, j’ai peine à trouver des failles tant dans le leadership que dans la façon de faire de cette imposante entreprise. J’en conclus que ce magasin est un des mieux organisés et des mieux gérés de l’industrie : on y retrouve un équilibre harmonieux entre l’inventaire des produits et la personnalisation du service, et ce, malgré la taille et l’impressionnant volume de transactions. L’homme d’affaires qui affirme que « les produits dans le magasin, c’est comme des locataires », a implanté un système de jeu collaboratif, serré et efficace. Beaucoup de commerces perdent de leur authenticité et de leur originalité dès qu’ils prennent du galon : c’est un défi voire un risque qui vient avec la croissance. Par contre, M. Poulin est l’exemple même de la possibilité d’évoluer dans un modèle de franchise structuré, tout en laissant une empreinte indélébile et personnalisée sur l’expérience client.

Joueur de franchise, je compare l’entrepreneur vétéran à un joueur étoile tel un Maurice Richard ou un Mario Lemieux. Un ambassadeur de sa discipline, un athlète totalement dédié et accompli à souhait. Un modèle pour ses coéquipiers, un leader pour la communauté, un de ceux que l’on a envie de suivre et de respecter. Finalement, c’est avec gratitude que j’ai pu m’entretenir avec celui qui aura invariablement sa place au temple de la renommée.

Bravo à toute l’équipe pour un travail exemplaire — joyeuses festivités!

Canadian Tire Saint-Jérôme
700, boul. Monseigneur-Dubois, Saint-Jérôme (Québec) J7Y 4Y9
www.canadiantire.ca
Téléphone : 450 438-3506