(Crédit : Facebook Anthony Gaudet)

| Par Guillaume Marchal

Anthony Gaudet : Un rockeur qui aime sa région

À 23 ans, Anthony Gaudet compte bien faire passer un message positif aux petites et grandes générations. Initialement guitariste, il se tourne vers le chant à l’âge de 15 ans. L’année de sa majorité, l’artiste donne une prestation à La Voix. L’émission est comme un effet tremplin pour sa carrière. Depuis, le jeune homme enchaine les shows de rock pop folk, notamment dans la région laurentienne. 

Passionné de musique dès son plus jeune âge, il commence très tôt à gratter sa guitare. « Ma grand-mère jouait du violon, ma mère joue de la guitare, j’ai baigné tôt dans un monde symphonique », confie Anthony Gaudet depuis sa maison de Saint-Donat. Animé par le rock et le métal, il se tourne finalement vers le chant. 

« Je me disais que c’était dommage de juste jouer de la guitare auprès du feu, il manquait quelque chose », explique-t-il. Après son passage à La Voix en 2017, des jours prometteurs s’ouvrent à l’artiste.

« Prends-toé une p’tite bière, pis calme tes nerfs »

« Après ma prestation à La Voix, les choses se sont vraiment accélérées. Un an après, j’ai sorti le titre P’tite Bière. Il a vraiment été bien accueilli par le grand public », confie l’artiste. 
Le titre engrange presque 900 000 vues sur YouTube et plus d’un million d’écoutes sur Spotify. Il sera notamment en tête de liste de l’antenne CKOI et obtiendra 17 fois la première place des titres les plus demandés dans leur chronique du 6 à 6. 

Anthony Gaudet a composé le « hit » à l’âge de 16 ans, et l’a enregistré en studio trois années après. Il a réalisé la session studio avec son ami producteur Georges Grancharoff, l’associé de Jean-François Prud’homme. Des paroles positives accompagnées d’instruments rock comme folk endiablent alors les postes radios au Québec et plus encore.

Premier album

Il enchaîne les titres, et réalise même le clip de son titre Faut s’y mettre (tellement), en saut en parachute. « Je n’avais droit qu’à une prise. J’ai sauté à 13 500 pieds et chanté la chanson dans les airs », s’amuse le jeune artiste. 

« Je prépare actuellement mon premier album. Il devrait sortir d’ici fin juillet. On va vraiment essayer de faire une grosse communication, on pense même vendre des chandails et t-shirts à mon effigie », s’impatiente le jeune homme. D’ici là, il donnera des prestations musicales dans la région. Anthony animera le Festival des Chansonniers de Sainte-Agathe le 23 juillet. 

« Un Gars des bois »

« Je suis très attaché à la montagne, aux feux de camps, aux bars, aux restaurants de la province. Je donne la plupart de mes shows dans des bars. À Saint-Sauveur, j’ai adoré jouer au Pub Saint-Sau. Je suis un gars des bois. Dans mes titres, je raconte la réalité des bûcherons, des campeurs, des amoureux de la nature. Je suis très attaché à la culture du Québec, et ça se retrouve dans mes titres », souligne l’artiste. 

« À Montréal, je m’impatiente, je ne suis pas fait pour vivre en ville. Ce que j’aime, c’est vraiment l’ambiance d’un bar. Pendant la pandémie, c’était lourd. Je ne pouvais plus voir la foule s’endiabler, mais ça m’a permis de me rendre compte que c’est vraiment important pour moi d’animer des scènes », conclut-il.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.