DCIM100GOPRO

| Par France Poirier

45 ans à promouvoir le plein air

 L’histoire du Centre de ski de fond Gai-Luron a débuté en 1975. Aujourd’hui Maxime Cloutier prend la relève de l’entreprise familiale.

Étant entrepreneur en construction, il délaisse tranquillement cette carrière pour se consacrer à l’entreprise. « Je prends la relève cette année du Centre de ski Gai-Luron, que mes parents ont créé. Mon père Marcel Cloutier me cède la direction cette saison », explique Maxime.

Le Centre Gai-Luron est une entreprise familiale qui opère un réseau de sentiers sur ses terres agricoles. On y retrouve
5 sentiers de ski de fond totalisant 28 kilomètres, 4 sentiers de raquettes pour un total de 10 kilomètres et des pistes de fatbike sur une dizaine de kilomètres. On retrouve dans les sentiers, trois relais chauffants.

« Nous avons comme projet de développer des sentiers de vélo de montagne pour l’été. On compte débuter les travaux à
l’été 2022 pour une ouverture possible à l’automne ou en 2023 ».
 

Le ski de fond: un sport en évolution

Le ski de fond est un sport qui devient de plus en plus populaire pour la famille. « Les gens viennent en famille. Nous offrons la location d’équipements. Nous avons une centaine de paires de skis en location, une trentaine de paires de raquettes, une douzaine de fatbikes et des traîneaux pour enfants », ajoute Maxime Cloutier.

À un moment, son père, Marcel Cloutier, et sa grand-mère, Juliette Raymond, ont décidé de construire une salle de réception. C’était le début du centre. « Ça fonctionnait bien, il y avait de gros partys à l’époque. Mon père a décidé d’ajouter une activité autour de ça et il a aménagé des sentiers. Il organisait des carnavals et il y avait même une piste éclairée le soir. Les gens venaient passer la journée et après ils continuaient la soirée au restaurant », explique Maxime Cloutier.

« Actuellement, les gens qui fréquentent le centre recherchent la mise en forme, la pratique du sport, alors qu’avant ça faisait partie d’une activité sociale. On voit de plus en plus de jeunes, ce qu’on voyait mois avant. Souvent, les gens ont un emploi plus sédentaire et ils veulent se mettre en forme », ajoute M. Cloutier.

Cette année l’entreprise a investi dans de nouvelles machineries. « On se tient à jour parce que la météo est de moins en moins belle au Québec, il faut travailler mécaniquement pour offrir des conditions optimales », ajoute-t-il

Le Club de ski de fond Gai-Luron est situé sur la Montée Sainte-Thérèse à Saint-Jérôme.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.