|

La monogamie: biologique ou sociale?

Par Rédaction

Plusieurs espèces animales sont monogames, c’est-à-dire qu’elles restent avec le même partenaire sexuel toute leur vie durant. Plus de 90 % des espèces d’oiseaux le sont. Les aigles à tête blanche, par exemple, retournent chaque année au lieu de leur naissance pour retrouver leur partenaire, durant la saison de reproduction. Les castors, les gibbons et les loups gris sont également monogames, tout comme les hippocampes : l’une des rares espèces où ce sont les mâles qui portent les bébés.

Quant à l’être humain, il est plus difficile de savoir si sa monogamie est biologique ou sociale, et la question fait débat parmi les experts. Par exemple, un bébé humain prend beaucoup de temps à devenir autonome, comparé à d’autres espèces animales. Durant la préhistoire, il aurait donc été plus avantageux d’assurer la survie de sa progéniture que de se reproduire à tout vent. Cependant, des études archéologiques suggèrent que la monogamie serait apparue avec l’agriculture. Avec la sédentarité et le développement de sociétés plus complexes, la monogamie aurait permis de garder la richesse et la propriété dans la famille.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.