| Par Marie-Catherine Goudreau

Petit guide pour la plantation de vos semis

L’été arrive vite et c’est déjà le moment de penser à notre potager de rêve pour la prochaine saison. Si vous n’avez toujours pas commencer vos semis, pas de panique ! Il est encore temps de se mettre à la production. On en discute avec Roxane Balaguer, horticultrice et résidente de Morin-Heights.

Équipement

Nul besoin de s’équiper et de dépenser beaucoup pour se lancer dans la plantation de semis, soutient Roxane. On peut utiliser du matériel qu’on possède déjà comme des boîtes de carton d’œufs ou des contenants pour salades en plastiques.

« Il ne faut pas s’arrêter au fait que ça prend beaucoup d’équipements. On peut se débrouiller avec des choses qu’on a à la maison », dit Roxane.

On peut aussi s’équiper dans les grandes surfaces. Selon la température recommandée, on laisse les semis à 21 degrés ou plus chaud, en les mettant sur un pad chauffant par exemple.

Étapes à suivre

Dès le mois de février, on peut commencer à planter des semences, comme les poivrons. Au mois de mars, certaines fines herbes peuvent être plantées, et à la fin du mois, c’est au tour des cerises de terre et des aubergines par exemple.

« On peut se faire un calendrier en fonction des Laurentides. À Montréal, les semis pourront être transplantés dans la terre un peu plus tôt qu’ici », soutient l’horticultrice.

Au début, les semis ont besoin d’un bon taux d’humidité. C’est pourquoi on recommande de les mettre dans un contenant à salade en plastique qui se referme ou avec une pellicule de plastique par-dessus.

« Ensuite, quand la semence va sortir, c’est là qu’on lui donne de la lumière, soit par la fenêtre ou avec une lampe qui ne dégage pas de chaleur », explique Roxane. On arrose les semis d’une bruine très légère quelques fois par jour, comme ils ne doivent pas sécher.

Quand les plantes commencent à pousser et que des feuilles sortent, on va les « repiquer » dans d’autres pots avec du compost. « Quand il fera suffisamment beau, on peut les sortir quelques heures par jour pour qu’elles s’acclimatent à l’air extérieur », ajoute Roxane.

Vers la fin du mois de mai et le début du mois de juin, il sera temps de tout transplanter dans le jardin pour avoir un potager bien rempli et prêt à vous nourrir pour l’été !

Bon à savoir !

Roxane propose de planter égale-ment des fleurs en semis, car elles permettent d’attirer les insectes pollinisateurs qui sont nécessaires pour certaines plantes. On peut penser aux tournesols, par exemple.

« Quand on se lance dans les semis, il faut s’en occuper tous les jours. Il faut regarder comment elles poussent, si elles manquent d’eau, de chaleur. Ça prend de la patience et de la rigueur. » Roxane ajoute : « Ce n’est pas compliqué, mais il ne faut pas voir trop grand dès le début. Il faut y aller tranquillement et avec ce qu’on aime. Et il ne faut pas avoir peur de faire des erreurs. »

 

la plantation de vos semis 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.