| Par Marie-Catherine Goudreau

Parc du Domaine Vert : Bientôt des stationnements écologiques et une nouvelle signalisation

Plusieurs changements sont à venir au Parc du Domaine Vert à Mirabel. Un projet de stationnement écologique est en cours en ce moment, la signalisation sera améliorée et il y a la possibilité d’un corridor canin ouvert durant toute l’année. On en discute avec le directeur général, Sébastien Lalonde. 

Stationnement écologique

En 2009, le plan de protection de mise en valeur du parc avait été développé. Une des recommandations était de réduire les îlots de chaleur. « On a un immense stationnement. Donc pour réduire les îlots de chaleur, il faut notamment planter des arbres », explique M. Lalonde.

Le conseil désire donc réaménager le stationnement au complet, qui compte actuellement 330 places. Par exemple, on veut mettre des rangées d’arbres pour diriger les autos et réaménager pour que le ruissellement de l’eau se fasse vers les arbres. « On veut l’optimiser pour qu’il y ait une meilleure circulation. » Le conseil d’administration souhaite également changer l’asphalte pour qu’elle soit écologique à l’entrée du parc.

« On est à l’étape du plan concept. On a évalué les coûts. Les demandes de subventions ont été faites pour les plans finaux afin d’aller en appel d’offres », indique Sébastien Lalonde. « Si c’est trop long, on risque de le faire en phases : l’entrée en premier et ensuite les stationnements. » Le conseil vise le début des travaux cette année, ou en 2023.

Mise à jour de la signalisation 

Le Parc du Domaine Vert prévoit aussi refaire la signalisation. Une demande de subvention a par ailleurs été faite à ce sujet.

Le directeur du parc explique que c’est nécessaire puisqu’il y a eu beaucoup de vandalisme, qu’un circuit cyclobranché traverse maintenant le parc et que sa signalisation doit être faite.

Le conseil veut aussi ajouter des bornes de sécurité et de géolocalisation pour les services d’urgence. « S’il arrive un accident, la borne est géoréférencée et on pourra savoir exactement où la personne se situe. Tous les services d’urgence seront au courant », explique M. Lalonde.

Lorsque la signalisation avait été conçue il y a quelques années, le vélo de montagne et le fatbike n’étaient pas permis au parc. Des ajouts ont donc été faits, mais il faut uniformiser l’ensemble des panneaux, indique Sébastien Lalonde.

L’organisme Loisirs Laurentides a par ailleurs annoncé récemment une nouvelle subvention pour l’affichage dans les sites de plein air dans la région. Avec l’achalandage accru depuis la pandémie, l’objectif est d’améliorer l’affichage par les organismes de plein air et de sensibiliser les pratiquants. Cela va compléter la demande pour la signalisation.

Corridor canin

Depuis quelques années, il est possible de venir au parc accompagné de son chien durant l’été. Un corridor canin permet à ces personnes de circuler avec leur animal dans des sentiers réservés. Le conseil d’administration du parc souhaite maintenant rendre le corridor accessible à l’année.

« C’est de plus en plus populaire. Plus de gens viennent avec leur chien, et avec la pandémie, les gens ont redécouvert le parc. C’est pourquoi on voudrait l’adapter pour les quatre saisons », explique M. Lalonde.

Mais les défis sont grands, soutient le directeur. « On a beaucoup d’activités et beaucoup de sentiers différents. Il faut faire en sorte que les sentiers soient dédiés, juste pour les marcheurs et les chiens », indique-t-il.

Ces sentiers doivent aussi croiser le moins de pistes possible pour éviter que les gens changent de sentiers ou se perdent. L’objectif est aussi que le nord et le sud du parc soient desservis par corridor pour que les gens puissent y entrer directement.

Partager l'article

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.