(Photo : William Renaud)
Phil Roy sera à Saint-Jérôme pour présenter son spectacle Philou le 13 octobre prochain.
|

Une pause fructueuse pour Phil Roy

Par France Poirier

 Il est 13 h, j’attends l’appel de l’humoriste Phil Roy. Nous avons un rendez-vous téléphonique. 13 h 22, l’appel attendu résonne. Il se confond en excuses, il avait égaré son téléphone depuis 24 heures et n’avait plus accès à son agenda. Heureusement, grâce à la géolocalisation, il l’a retrouvé et devait le récupérer au lendemain de notre entrevue.

Faute avouée à moitié pardonnée, on commence notre discussion sur son passage au Théâtre Gilles-Vigneault le 13 octobre prochain. Il y présentera son deuxième one-man-showPhilou. 

« J’ai vraiment hâte d’y aller, c’est une très belle salle. Lors de ma première visite, c’était pour le rodage de ce spectacle durant la pandémie. J’étais venu aussi avant avec mon premier spectacle », nous confie l’humoriste.

À quoi s’attendre

Il a écrit son spectacle pendant la pandémie et a eu sa fille aussi dans cette période. Elle est née en décembre 2021. « Avec cette pause forcée, plusieurs personnes ce sont remises en question. Ça m’a permis de prendre le temps de m’asseoir et de me poser la question de ce dont j’avais envie de parler et de réfléchir. Dans Philou, ce n’est pas toujours drôle, j’apporte une réflexion. Des fois, on arrête de rire et on jase, on réfléchit, on met les choses en perspective et c’était important pour moi de faire ça », confie-t-il. 

« Dans Monsieur, je voulais présenter des numéros qui fonctionnent, pour faire rire. Dans ce spectacle, j’avais envie de parler de sujets qui m’intéressent. Les histoires prennent plus de place dans un deuxième spectacle, je pense. Je voulais parler entre autres de la famille, tant de ma famille que de ma vision de la famille. La famille dans laquelle on naît, la famille que l’on choisit avec les amis et la famille que l’on voudrait fonder ou non », explique Phil.

Est-ce que le fait d’avoir eu un enfant lui fait comprendre ses parents? « Moi, cette phrase-là, je l’ai haï :  « Quand tu auras des enfants, tu vas comprendre ». Je trouvais que c’était une réponse facile. Quand j’ai eu ma fille, je me suis dit que c’était vrai, c’est vraiment ça (rire)! Parfois, tes parents réagissent et agissent sur différentes situations et tu ne comprends pas pourquoi ? Maintenant je peux comprendre. Quand tu es adolescent et que tes parents t’attendent à 23 h et que tu rentres 15 minutes plus tard. Ce 15 minutes-là, c’est l’enfer pour les parents. On dirait deux heures et maintenant que j’ai ma fille, je peux m’imaginer », ajoute-il.

Ce sont de ces choses-là dont il parle dans son show. « Les gens vont se reconnaître, peu importe le type de famille qu’ils ont eu, qu’elle soit belle ou pas. Ça ne s’explique pas, ça se vit », souligne Phil. Rappelons qu’il sera au Théâtre Gilles-Vigneault le 13 octobre à 20 h.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.