Crédit : Jessyca Mercedez Stone
|

Randolph Saint-Jérôme : Les jeux de société pour se retrouver en gang

Par Simon Cordeau

Le groupe Randolph a inauguré son 8e pub ludique à Saint-Jérôme le 30 novembre dernier. Ce sont les entrepreneurs Jérémie Bouchard, comédien de formation, et Benoit Lapointe, enseignant en éducation physique, qui opéreront la nouvelle franchise. « Ce sont des gens extrêmement courageux. Ça prend des très grands fans de jeux pour ouvrir un pub ludique. Tu vas gâter les autres, mais toi, tu n’auras plus le temps de jouer », lance en riant Normand D’Amour, comédien et cofondateur de l’entreprise. Entrevue avec un passionné de jeux.

D’où vient son amour pour les jeux de société ? « Oh ! Tu me ramènes à quand j’étais petit ! La maison était souvent pleine de monde. Les tantes et les oncles venaient et ils jouaient aux cartes, au 500, aux cents. Des fois, ils étaient quatre ou six ou huit. J’avais du fun à les entendre. Ça buvait, ça riait. Ça se chicanait, mais ça avait du fun ! », raconte Normand avec un enthousiasme débordant.

« Pour moi, c’était de jouer. C’était un party immense presque toutes les fins de semaine. Quand le premier Randolph est ouvert, dans le Quartier latin [à Montréal], et qu’il était plein, je me suis assis dans un coin. J’ai fermé les yeux, et c’était exactement le même bruit que quand j’étais petit », se souvient-il.

Se retrouver

Chaque Randolph a entre 1 000 et 1 500 jeux différents sur le plancher, ce qui permet aux gens de découvrir et d’explorer la grande variété de jeux qui existent. « C’est pour ça qu’on existe ! Les gens doivent oser, aller voir ce qui se fait. Surtout pour Noël, c’est le temps de s’ouvrir aux jeux de société. »

Le pub a des animateurs qui s’occupent d’apporter un jeu, d’expliquer les règles et de répondre aux questions, explique le cofondateur. « Tu ne te poses pas de questions : tu t’assois et l’animateur vient », illustre-t-il.

En plus de jouer, c’est aussi l’occasion de se rassembler, souligne Normand. « De plus en plus, les gens ont le goût de se retrouver ensemble. On passe tellement de temps devant nos machines, surtout depuis la pandémie, qu’on a envie de se voir, de se retrouver autour d’une table. »

Selon le comédien, les occasions sont trop rares d’être ensemble dans « les vies de fou qu’on mène ». « Si dans le temps des Fêtes, vous pouvez vous assoir ensemble, ben regardez-vous dans les yeux et aimez-vous. »


Les recommandations de Normand D’Amour

Il y a une « quantité énorme » de jeux qui sortent chaque année. Normand D’Amour a accepté de nous faire quelques recommandations.

Un jeu en couple ?

  • Sky Team ! Je l’ai essayé avec ma blonde. On doit essayer de faire atterrir un avion ensemble.

Un jeu en famille, après le souper ?

  • Miller Zoo. C’est coopératif et évolutif. Chaque fois que tu joues, il y a de nouvelles cartes si tu réussis la mission.
  • L’Osti d’jeu, quand tu es entre adultes.

Un jeu avec les enfants ?

  • TTMC? – Tu te mets combien? Ce sont des questions de connaissances générales. Il y a Grouille! aussi, qui a une version junior pour jouer avec les plus petits.
  • L’édition Famille d’Ah Ouinnn? Les enfants peuvent s’exprimer sur leurs préférences dans la vie.

Un jeu préféré personnel ?

  • Pas l’temps de niaiser ! Tu as deux équipes. Il y a un calleux. La première carte, mettons, c’est de trouver un sablier. Ou le premier qui trouve une plante dans la maison. Ou récite-moi l’alphabet à partir de m. Ça peut virer très drôle !

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *