(Photo : Unis TV)

Le CFTR s’implique dans la télé-réalité Coeur de trucker

Par France Poirier

La nouvelle télé-réalité Coeur de trucker vise à aider les camionneurs à trouver l’amour. Un peu sur le même principe que L’amour est dans le pré, des candidats se sont inscrits pour rencontrer des prétendantes et prétendants.

Nous les verrons dans leur quotidien à travers le pays. Ils iront en rendez-vous pour tenter de trouver l’amour. C’est une camionneuse et trois camionneurs qui parcourent les routes du pays. Ils tentent de trouver l’amour, malgré leur travail qui comporte un horaire atypique. En effet, ils sont à l’extérieur de la maison durant de longues périodes.

Partenariat avec le CFTR

Le Centre de formation du transport routier (CFTR) a accepté de devenir partenaire de l’émission, tout comme le Centre de transport routier de Charlesbourg (CFTC). « Nous sommes les deux seules centres nationaux qui offrent la formation gratuite de cinq mois en transport routier. Le CFTR couvre l’ouest du Québec et le CFTC couvre l’est. La production nous a proposé d’être commanditaire de l’émission », souligne France Vincent conseillère en communication – Service de promotion CFTR.

Elle ajoute que c’est une belle vitrine pour le centre de s’associer à la série. « Nous croyons que ça va aider à faire connaître le métier. En regardant l’émission, on va vraiment découvrir le métier de camionneur et camionneuse. On croit que ça va développer un intérêt pour ce métier », souligne Mme Vincent.

Par ailleurs, le concept de l’émission Coeur de trucker était intéressant pour eux, souligne-t-elle. « Ça nous permet de donner une visibilité à ce beau métier. Dans un contexte de pénurie de main d’œuvre, c’est important de parler du métier et de le démystifier. Le CFTR est en pleine période de recrutement et souhaite que les gens s’inscrivent à la formation », indique Mme Vincent. « Il faut savoir que c’est la seule formation professionnelle qui est offerte en cinq mois. Après un cours de cinq mois, le camionneur ou la camionneuse peut voyager partout dans le monde avec son métier. C’est effectivement le DEP le plus court offert par le ministère de l’Éducation », ajoute-t-elle.

Au CFTR, uniquement pour le secteur ouest du Québec, on compte annuellement 1 200 élèves, dont 16 % de femmes. « Ça en prendrait le double pour répondre à la demande. Il y a une pénurie de main d’œuvre actuellement. Comme dans bien des secteurs, on ne fait pas exception », explique France Vincent.

Différents points de service

La pleine période de recrutement pour les prochaines cohortes est en cours. Outre sa grande école à Mirabel, le CFTR offre aussi la formation dans différents points de services dans l’ouest du Québec.

Ainsi, il est possible de suivre la formation à Joliette, Mont-Laurier, Abitibi, Vaudreuil, Cowansville, Saint-Jean, Saint-Hyacinthe, Boucherville, Montréal et Gatineau.


À propos de l’émission

Dès le 6 avril à 21 h, une camionneuse et trois camionneurs tenteront de trouver l’amour dans la première téléréalité d’Unis TV. Coeur de trucker est animée par P-A Méthot. Rencontres éclairs, surprises ou à l’aveugle, tête-à-tête surprenants et parfois déstabilisants ainsi que des activités en duo attendent ces conducteurs de poids lourds.

Tous se lancent dans l’aventure avec le même objectif. Ils souhaitent croiser la route de celui ou celle qui fera battre son cœur. Attraction a imaginée et produite la série. Puis, Stéphane Grosbois la réalise. Coeur de trucker compte dix épisodes de 60 minutes et sera diffusée les jeudis à 21 h sur Unis TV et offerte également sur TV5Unis.

Nous suivrons Jean-Guy Junior, un candidat de notre région. Il est de Saint-Sophie. Âgé de 42 ans, il est camionneur depuis 17 ans et aime parcourir les longues distances. Père d’un garçon de six ans, il revient toutefois chaque fin de semaine à la maison ou à sa roulotte l’été. Il aime cuisiner et prépare ses repas pour la route plutôt que de manger dans les restaurants. Il aime faire des activités en plein air et danser sur de la musique country.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *