(Photo : Isa B Photographie)
Véronique Corbeil enseigne depuis plus de 20 ans.
|

Aider les enseignants dans leur tâches grâce à des trousses pédagogiques

Par Marie-Catherine Goudreau

Véronique Corbeil enseigne depuis plus de 20 ans dans les Laurentides. Au-delà de l’enseignement, elle a une passion pour la pédagogie et souhaite alléger les tâches des professeurs par des trousses pédagogiques « clé-en-main » qui traitent autant de science, de français, que de travail d’équipe.

Selon l’enseignante, les sciences sont la bête noire des professeurs. Souvent, ils sont moins à l’aise avec cette matière, comme elle peut nécessiter de la manipulation et des matériaux. « La tâche est surchargée pour les enseignants. Puis, créer du matériel demande un temps incroyable. Mais moi, j’adore faire cela ! », raconte Véronique. Depuis quelques années, elle s’est donc mise à créer des projets en lien avec les sciences pour répondre à ce besoin chez les enseignants.

La trousse « Mini Golf » de l’enseignante.

Des situations réelles et ludiques

Véronique a développé une première trousse interdisciplinaire en 2022 qui détaille un projet de « mini-golf » pour le troisième cycle du primaire. Cette outil permet aux enseignants d’explorer en un seul thème plusieurs matières comme le français, les mathématiques, les sciences, les arts et la technologie.

Dans ce projet qui peut prendre environ trois semaines, les élèves doivent construire un parcours mini-golf. Ainsi, ils apprennent à la fois les matériaux à utiliser, les notions de mouvement et de friction, ou encore le français. Ils doivent écrire une lettre à l’hôtel de ville pour promouvoir l’ouverture de leur mini-golf. « Ça leur fait travailler l’écriture collaborative. Puis, on peut aussi inclure l’aide des parents et de la communauté pour la construction par exemple. Ça fait une ambiance vraiment plaisante », souligne l’enseignante.

Sa deuxième trousse, La ruée vers l’or, traite plutôt des roches et minéraux. Les élèves deviennent des prospecteurs écologiques. « Ils se transforment donc en entrepreneur de mine au Canada. Ils doivent notamment construire une maquette en trois dimensions », explique Véronique. Dans ce projet, les enseignants peuvent explorer l’impact de l’exploitation minière sur l’environnement ainsi que les répercussions de ces projets sur les peuples autochtones.

Ces trousses comprennent un guide pour l’enseignant, un corrigé, des cartes à tâches et des licences d’impression pour les élèves. L’enseignante devrait publier une troisième trousse bientôt.

« Depuis que je suis enseignante, les sciences, ç’a toujours été compliquées. On voit ça gros, dispendieux, chaotique ! Mais d’essayer ces projets, c’est les adopter. Les élèves aiment tellement ça, et ce n’est pas plus de gestion, contrairement à ce qu’on pense. »

-Véronique Corbeil

Apprendre ici et ailleurs

Après avoir enseigné plusieurs années dans les Laurentides, Véronique a passé trois ans dans les communautés au nord du Canada. Elle a travaillé notamment dans une communauté inuite et a enseigné et été directrice pendant deux ans au Yukon. « Ça m’a ouvert l’esprit et ça m’a permis de voir ce qui se fait ailleurs. Je suis revenue au Québec pour soutenir les enseignants », indique-t-elle.

Par ailleurs, Véronique a même gagné des prix au Québec et à l’international pour ses trousses. Notamment, elle a gagné le prix de l’Association québécoise des enseignants du primaire en 2022 en mathématiques et science. Puis, son projet a aussi été choisi pour Science on stage Canada. Au moment où le Journal l’a contactée, un autre projet réalisé avec un enseignant de la France a été choisi pour l’édition 2024 de Science on stage, en Finlande.


Vous pourrez vous procurer les trousses pédagogiques de Véronique en ligne sur les sites web de Mieux enseigner ou d’Évolution.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *